Fuite_chauffage_urbain_221220190001.jpg

Actualisé à 20h40 : La réaction de Gérard Colon, 2ème adjoint au maire de Mâcon, en charge de la modernisation du chauffage urbain

Jeudi en fin de journée, une fuite très importante était détectée sur le réseau de chauffage. Cette fuite a « décomprimé et vidangé partiellement le réseau », long de 40km, « provoquant une entrée d’air dans le réseau », selon le site internet de Mâcon Energies Services, filiale d’Engie et délégataire de service public. Immédiatement, une équipe dédiée a été mobilisée pour trouver l’origine de cette fuite et la résorber.

« Les premières recherches visuelles sur l’ensemble du réseau n’ayant pas abouti à l’identification de la fuite, nous avons procédé en isolant partiellement le réseau et en ouvrant graduellement les secteurs et/ou quartiers disposant de vannes de sectionnement du réseau. Méthode nous permettant de mesurer la variation de pression et le volume des appoints d’eau qui compenseraient une éventuelle perte d’eau par débit de fuite » nous apprend le site internet de Mâcon Energies Services. Dès 3h dans la nuit de jeudi à vendredi, l’ensemble du réseau avait été contrôlé selon cette méthode. La pression du réseau s’avérait stable sur tous les quartiers à l’exception du secteur de Bioux – Charnay qui était impacté par « un débit de fuite avec une chute de pression significative. »

A 12h ce dimanche, « 85% du réseau est alimenté en énergie en régime stabilisé ». Deux quartiers restent privés de chauffage : Bioux / partie Nord Charnay et Pasteur Duhesme. Plusieurs fuites sont en cours de réparation par les équipes de Mâcon Energies Services.

David Delecroix

Photo d’accueil : les équipes de Mâcon Energies Services au travail au niveau du carrefour Rambuteau / 9 Clés

 

La réaction de Gérard Colon, 2ème adjoint au maire de Mâcon, en charge de la modernisation du chauffage urbain

Aujourd'hui, 85% du réseau fonctionne normalement ; seuls les secteurs de Bioux et de Pasteur Duhesme restent impactés. Les équipes de Mâcon Energies Service étaient sur le terrain toute la journée pour tenter de régler le problème qui tombe mal en cette veille de fêtes. Nous faisons un point demain avec les responsables de l’entreprise délégataire, notamment pour savoir comment le problème est survenu.