samedi 19 septembre 2020
  • TICKET SMS TREMA MACON.jpg
  • JEPMACON SEPT2020 - 1.jpg

Actualisé : "Pas de retrait, pas de cours" lance Sud Education Bourgogne

 

Communiqué de la CFDT Metallurgie 71

 

A ce jour, le syndicat CFDT Métallurgie de Saône et Loire constate que le gouvernement n’a toujours pas répondu positivement à nos revendications légitimes concernant nos futures retraites.

Le syndicat CFDT Métallurgie de Saône et Loire appelle donc les salarié(e)s à se mobiliser le jeudi 9 janvier pour que le gouvernement revoit son projet de réforme des retraites.

 

Avec les propositions actuelles du gouvernement, ce sont particulièrement ceux qui ont commencé à travailler jeunes, et les personnes qui se retrouvent au chômage en fin de carrière qui seront pénalisés. Dès 2022, ceux qui pouvaient prétendre à la retraire à 62 ans devront travailler plus longtemps pour maintenir leur niveau de pension. Si la réforme systémique est repoussée à la génération 1975, les mesures d’économies sont, avancées à la génération 1960.

La CFDT rappelle que les salariés font déjà des efforts puisque les lois antérieures prévoient un allongement de la durée de cotisation pour tous jusqu’en 2035.

 

La CFDT porte depuis de nombreuses années l’ambition de construire un système de retraite juste, solidaire et universel. La concertation menée depuis septembre n’a pas permis d’avancer sur des points essentiels.

  • -  La reconnaissance de la pénibilité n’est aujourd’hui pas à la hauteur alors qu’elle est une condition de justice sociale. Nous demandons le rétablissement des 4 critères de pénibilités supprimés par ce gouvernement. (manutentions manuelles de charges lourdes, postures pénibles, risques chimiques et vibrations mécaniques)

  • -  La CFDT maintien qu’une carrière complète au SMIC mérite une pension égale à 100% du SMIC.

  • -  Les dispositions en matière de retraite progressive restent quant à elles très floues. La responsabilité des entreprises dans le maintien de l’emploi des séniors doit être engagée.

 

Le syndicat CFDT Métallurgie de Saône et Loire appelle à la grève et à la manifestation du jeudi 9 janvier pour tous les salarié(e)s de nos champs professionnels.

Manifestations dans le département jeudi 9 janvier 2020,

à Autun à 14h30

à Mâcon à 14h00,

à Chalon à 14h,

à Montceau à 14h30



 

Communiqué de Sud Education Bourgogne

 

A partir du 09 janvier jusqu’ au 24 janvier,

suivons l’exemple des personnels RATP & SNCF

PAS DE RETRAIT ? PAS DE COURS !

« Le système par points ça permet une chose, ça permet de diminuer chaque année la valeur des points et donc le montant des pensions »

Cet avis tranché sur le système dit « universel » que veut imposer le gouvernement Macron pour toutes les retraites n’est pas issu de rangs syndicalistes ou de personnels en grève depuis plus d’un mois comme à la Sncf mais provient d’un expert à savoir M. Fillon. François Fillon, celui qui avait dégradé avec Jean-Paul Delevoye, déjà, les retraites des fonctionnaires il y a quelques années, a parlé franchement devant le patronat de la fondation Concorde (09 mars 2016).

Aujourd’hui, le gouvernement Macron veut imposer une régression d’ampleur à toute la population avec :

  • -  Un allongement de 2 ans – dans un 1er temps- de la durée du travail qui passerait de 62 ans à 64 ans,

  • -  La fin d’un système à prestations définies – c’est-à-dire qu’un salarié peut calculer à tout moment sa future pension- pour un système incertain où le travail effectué permettrait de « gagner des points », un peu comme dans un jeu vidéo. La valeur du point fluctuant : 10€ le point quand on travaille et seulement 0,55€ pour le même point au moment de faire valoir son droit à la retraite...

  • -  Les femmes durement pénalisées puisque toute la carrière sera prise en compte ; or les congés parentaux, les temps partiels imposés touchent avant la population féminine. En résumé, le projet Philippe/Macron de retraites par points signifie un appauvrissement généralisé des futur-e-s retraité-e-s ! Inacceptable !

 

Au moment où la Rectrice de l’Académie de Dijon annonce la suppression de 137 postes pour la rentrée prochaine ; au moment où le ministre Blanquer promet monts et merveilles en matière salariale- alors que le point d’indice est gelé !- à condition de « redéfinir le métier d’enseignant » – comprendre attaquer le statut et les périodes de congés- ; au moment où une régression s’annonce sur les futures pensions... il faudrait continuer de faire cours comme si de rien n’était ?

Pour Sud Education Bourgogne, il est hors de question de laisser liquider une conquête sociale majeure issue du programme du CNR (Conseil National de la Résistance).

 

C’est pourquoi Sud Education Bourgogne appelle tous les personnels de l’Education - à cesser une nouvelle fois massivement le travail jeudi 09 janvier, - à participer en nombre aux manifestations – 14h, Chalon, maison des syndicats ; Mâcon, 14h, esplanade Lamartine ; Montceau les Mines, 14h30, mairie- et à se réunir pour mettre en débat la poursuite de la grève à l’instar des cheminots et traminots.

La riposte se joue maintenant et jusqu’au 24 janvier prochain : date définie par E. Philippe pour l’examen de son projet régressif en conseil des ministres. C’est maintenant qu’il faut peser et obtenir le retrait de ce projet qui vise à mettre la main sur ce trésor commun que représente les 324 milliards d’€ de richesses créées (pour l’année 2018) qui vont directement à nos aînés.

NI RETRAITES A POINTS, NI DROITS EN MOINS NON A LA REGRESSION !

 

 

COVID-19 : Passage de la Saône et Loire en zone rouge dite « de circulation active du virus »

Le département de Saône-et-Loire devrait être classé parmi les zones de circulation active du virus (« zone rouge ») à l’issue de la parution d’un décret au Journal Officiel ce week-end.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : 2,70% de personnes positives au covid-19 en une semaine

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
La Saône-et-Loire, avec 279 cas positifs pour 8 653 personnes testées (soit 3,22% de personnes positives) en une semaine, atteint le seuil d'alerte fixé par le ministère de la Santé. 5 décès de plus des suites du covid-19 sont à déplorer en une semaine en Bourgogne-Franche-Comté.

MILLY-LAMARTINE : Les 1ers logements éligibles à la Fibre Optique

image12.jpeg
Orange déploie sur ses fonds propres la fibre optique jusqu’au logement (FttH - Fiber to the Home) à Milly-Lamartine. 65% des foyers et locaux professionnels de Milly-Lamartine sont d’ores-et-déjà éligibles à la Fibre Optique.

MÂCON : Le Spot s'est paré de rouge pour alerter les ministères

SPOTHervé Reynaud MÂCON 1709.jpg
« Nous avons été les premiers arrêtés, nous serons les derniers à repartir, encore faut-il que nous soyons encore debout » a déclaré Matthieu Vaillier ; « Pourquoi pouvons-nous nous entasser masqués à 600 dans un train ou dans un avion sans distanciation, mais pas dans une salle de spectacle ? » a interrogé Béatrice Paul.

MÂCON : Une centaine de personnes au final dans la rue à l’appel de la CGT

Mâcon manif CGT septembre 2020.jpg
Syndiqués et syndicalistes, Gilets jaunes, membres d’organisations comme ATTAC, ainsi que des représentants de partis politiques de gauche étaient réunis cet après-midi sur l’esplanade Lamartine, suivant l'appel national à la grève de la CGT.

MACON - Covid-19 : Alerte rouge sur le spectacle vivant !

ALERTE ROUGE SPOT MACON.jpg
Le Spot est en rouge ce soir, comme de nombreuses salles de spectacle en France, extrêmement fragilisées par la crise sanitaire. À lire aussi, le communiqué du SYNPASE, « Evènementiel et spectacle : les professionnels de l’ombre au bord du gouffre »

SAÔNE-ET-LOIRE : La CFDT Retraités appelle ses adhérents à la vigilance

réunion CFDT retraités Saône-et-Loire (9).JPG
Les représentants des différentes sections locales de la CFDT Retraités se sont réunies ce matin à Mâcon pour la première fois (du moins "en présentiel"...) depuis le déconfinement.

CHARNAY : Une saison culturelle brève mais intense, pour le moment...

saison culturelle Charnay 2020.jpg
La Ville de Charnay et ses partenaires ont concocté une quinzaine de rendez-vous autour de la santé, de la musique, de la danse, du théâtre, du patrimoine et des fêtes d’hiver qui se dérouleront d’ici à la fin de l’année.

MÂCONNAIS SUD : Objectif « facteur 4 » pour la rénovation énergétique des maisons

RENOVATION ENERGETIQUE PETR LACHAPELLE 1509 - 1.jpg
Olivier Gamard et Eric Beguin, chargés de mission au PETR Mâconnais Sud Bourgogne, spécialisés dans la rénovation énergique de l'habitat (volet professionnels pour le 1er, volet particuliers pour le 2nd), sont intervenus mardi soir à La Chapelle de Guinchay pour présenter l'intérêt de la rénovation énergétique pour les particuliers résidants en maisons.

HURIGNY : Du nouveau à « Rencontres et loisirs »

LIA HURIGNY2.jpg
L'association propose une nouveauté : le LIA, « Low Impact Aérobic ». C'est quoi exactement ? Réponse

VINS DE BOURGOGNE : Ils accueillent un nouveau marché dans leur top 5 à l'export

Capture d’écran 2019-11-10 à 15.11.56.png
Qui a dit par ailleurs que le Brexit était néfaste à l'exportation des Bourgogne ?... A lire aussi : Les vins de Bourgogne résistent en dépit du contexte international

MÂCON : Contrôles de bus scolaires sur le parking du lycée Dumaine ce matin

controlBuScolaireMacon1509.jpg
Une opération zonale de contrôles de bus menée par la police nationale a eu lieu tôt ce mardi sur le parking du lycée Dumaine.

MÂCON : le vide-grenier du Club Subaquatique Mâconnais bat son plein

vide grenier subaquatique Mâcon 2020.jpg
Le centre Paul Bert accueille aujourd’hui jusqu'à 18 h. la vingtième édition de la brocante organisée par l'association mâconnaise dédiée à la plongée.

MÂCON : Le déballage des boutiques en centre-ville bat son plein

déballage 100% boutiques Mâcon  (33).JPG
Plus de 80 commerçants participent à l’opération « Déballage 100% boutiques » organisée ce samedi par l’association Mâcon tendance et la Ville de Mâcon.