dimanche 27 septembre 2020
  • TICKET SMS TREMA MACON.jpg
  • MACON HABITAT LOCAUX COMMERCIAUX 20NOV2019.jpg

VOEUX 20202 BENJAMIN DIRX 2 - 6.jpg

Le député de la circonscription recevait ce vendredi soir les représentants.es des institutions et les élus.es au sein de l’Académie des arts et des sciences pour présenter ses voeux. Il est revenu sur cette année 2019 très mouvementée.

L’occasion évidemment de défendre la politique gouvernementale, mais aussi de revenir sur une année marquée par une mobilisation sociale historique. Évoquant les Gilets jaunes sans les citer, « ces manifestants parfois en total désaccord entre eux, sans porte-parole, ont permis néanmoins l’existence d’un événement démocratique inédit avec le grand débat. Personnellement, j’ai participé à sept d’entre eux. »

Après ce passage par 2019, le député a défendu la politique qui est menée depuis 3 ans, « dont on commence à voir les fruits, avec de la création d’emplois dans l’industrie et des baisses d’impôts qui aboutissent à des gains de pouvoirs d’achat, 300€ par an, et même 600€ par an avec la prochaine suppression complète de la taxe d’habitation. » Le député a promis aux élus en face de lui que la perte de ressource pour les collectivités serait totalement compensée.

Devant le président du tribunal de Mâcon et le procureur de la République, il a également confirmé que la cité judiciaire se ferait d’ici à trois ans, saluant au passage l’engagement de Jean-Patrick Courtois pour cette cité depuis bien longtemps. « Un peu de patience mais, oui, elle se fera, les crédits sont votés. »

Benjamin Dirx a dit son étonnement de voir la levée de boucliers contre le CETA (accord de libre échange entre le Canada et l’Union européenne). « J’aurais aimé lire dans la presse locale, les effets positifs du CETA. Un accord de libre échange, c’est la paix. Quand il n’y a pas d’accord, regarder à quoi l’on peut arriver avec les Etats Unis et la taxe sur le vin… »

Sur le dossier des retraites, le député en est resté à la problématique mathématique pour défendre le régime universel : « Quoi qu’il en soit, 20 millions de baby-boomers sont encore en vie, sur 24 millions. C’est une bonne nouvelle mais il faut bien faire quelque chose pour sauver les retraites. Car, certes, il y a là un acquis social, mais un acquis dans certaines conditions, dans un contexte bien précis, qui a changé. Donc il faut évoluer. Basiquement, nous avons trois possibilités : augmenter les cotisations, augmenter l’âge de la retraite, ou baisser les pensions. Pour ma part, ce que je souhaite, c’est de ne pas laisser de dette insurmontable à nos enfants. »

Puis de conclure en citant St-Exupéry : « Regardons ensemble dans la même direction. »

R.B.

 

VOEUX 20202 BENJAMIN DIRX 2 - 3.jpg

VOEUX 20202 BENJAMIN DIRX 2 - 8.jpg

 

VOEUX 20202 BENJAMIN DIRX 2 - 7.jpg

VOEUX 20202 BENJAMIN DIRX 2 - 4.jpg

VOEUX 20202 BENJAMIN DIRX 2 - 2.jpg

Laure Verraest, suppléante, est intervenue également pour dire ses voeux. "C'est un moment pour nous rassembler, c'est important à cette époque de l'homo-économicus et de sentiment général d'impuissance. Il y a une sorte de vide qui rend possible la politique. Il sortir de soi pour construire quelque chose de commun.

VOEUX 20202 BENJAMIN DIRX 2 - 1.jpg

Micheline Cotessat, présidente de l'Académie, a introduit la soirée

Loyers commerciaux : « Pour les bailleurs comme pour les preneurs, il est temps de passer aux actes »

Si les pouvoirs publics ont mis en place de nombreux dispositifs d’appui et de soutien aux entreprises, la question du paiement des loyers commerciaux reste « un trou dans la raquette » estime la CPME 71.

SAONE-ET-LOIRE - Sénatoriales : Jean-François Farenc finalement pas candidat

FARENC SENAT.jpg
Actualisé : Le Maire de Blanot ne va pas bouleverser la donne en Saône-et-Loire. Il explique pourquoi

SÉNATORIALES : Éric Michoux dévoile ses colistiers

DSC_7143.jpg
Le maire de Senozan fait partie de l'aventure

EXPRESSION CITOYENNE : « Ne pas faire de ce virus un terroriste » appelle le docteur Olivier de Soyres

Cette tribune très éclairante est parue dans le journal Aujourd'hui en France le 16 août. Elle circule sur les réseaux sociaux. Le propos est d'une teneur qu'il nous semblait impératif de vous le faire partager. Il fait réflechir et appelle, lui aussi, nos gouvernants à la raison et à la mesure.

SÉNATORIALES : Marie Mercier, sénatrice sortante, et Fabien Genet sur la même liste

10575_1_full.jpg
La sénatrice sortante, candidate à un deuxième mandat, vient d'annoncer que le maire de Digoin serait le numéro 2 sur sa liste…

CONSEIL MUNICIPAL DE CHARNAY : Serge Gaulias démissionne

Il s'en est expliqué ce soir au téléphone à macon-infos.