lundi 20 septembre 2021

LAURENT NUNES MACON POLICE 3001 ACCUEIL - 1.jpg

Le secrétaire d'État auprès du ministère de l'Intérieur a traversé le département ce jeudi pour visiter des commissariats. Après Le Creusot et Buxy, il a terminé ses visites au commissariat de Mâcon, siège de la DDSP 71.

 

Accueilli par la commissaire divisionnaire Myriam Akkari, par le préfet Jérôme Gutton, par la directrice de cabinet du préfet Dominique Yani, par le député Benjamin Dirx, par le maire Jean-Patrick Courtois, par les vice-présidentes du Conseil départemental Claude Cannet et Florence Battard, par le Conseiller départemental Hervé Reynaud, Laurent Nuñes a visité les locaux et a rencontré les policiers en charge du renseignement territorial, la cellule en charge des flux migratoires (créée il y a un an pour travailler sur le camp de migrants du parking Monnier), ainsi que le policier et les policières de l'unité de protection sociale, en charge notamment des violences intra-familiales.

La visite du commissariat a permis à Myriam Akkari de présenter le très beau travail photographique commandé à Emilie Fontaine, photographe du Crêches-sur-Saône, mettant en valeur l'ambiance et la qualité des relations professionnelles qui règnent au commissariat malgré la gravité et la lourdeur des missions de la police (cliquez ici pour lire notre article sur le sujet).

 

Le renseignement territorial très efficace

Laurent Nuñes l'a d'ailleurs souligné en réponse à l'accueil des policiers du renseignement, rendant hommage au passage aux Gilets jaunes pour leur avoir permis « un bon en avant significatif sur les réseaux sociaux » : « Vous avez fait un effort considérable d'adaptation sur le mouvement des Gilets jaunes, je vous tire mon chapeau. Compte tenu de la mutation de ce mouvement, qui a adopté par moment des méthodes violentes de l'ultra-gauche et de l'ultra-droite, avec des actions commandos notamment, vous avez su adapter l'appareil de renseignement à une vitesse surprenante. » 

« Je suis un ancien de la DGSI » a-t'il poursuivi, « et je peux vous affirmer que la qualité de votre travail tient aussi dans le décloisonnement des services. Nous ne ferons pas de réforme de structure car c'est mieux travailler ensemble qui paie. Vous en êtes une éclatante démonstration. »

Les policiers ont rappelé qu'avant les Gilets jaunes, il y avait eu le mouvement Colère 71 qui protestait contre l'abaissement de la vitesse maximale autorisée à 80 km/h. Une activité donc particulièrement dense depuis 2 ans.

 

Plus de campement de migrants

Côté flux migratoires, une cellule a donc été créée il y a un an pour la situation spécifique de Mâcon et son tristement célèbre camp de migrants sur le parking Monnier. « En 2017, nous avons vu une forte population de demandeurs d'asile en provenance des Balkans. Nous avons comptabilisé jusqu'à 200 personnes passant par ce camp sur toute la période, et un pic de 90 personnes présentes en même temps » ont développé les policiers de la cellule. « Sachez que nous avons tout appris en autodidacte, car ce travail relève normalement de la police aux frontières » ont-ils souligné.

Surveiller, mesurer, analyser, effectuer les procédures administratives, interpeller, prendre des mesures d'éloignement... autant de tâches qu'ont eues à accomplir ces policiers, qui ont permis aussi d'identifier un réseau de passeurs d'Albanais. Les policiers ont également souligné l'utilité de la vidéo-protection de la Ville pour conduire ce travail d'enquête. « À la fin de l'été 2019, l'arrivée des Balkans était en forte baisse. Et depuis 6 mois, nous n'avons plus de campements sur la ville. On peut se recentrer sur les mesures d'éloignement. »

Le secrétaire d'état a salué ce travail exceptionnel en annonçant une forte augmentation de ces mesures d'éloignement en France, de + 20%.

 

La gravité des violences intra-familiales de plus en plus importante

Dernier sujet abordé, celui des violences intra-familiales. Le commandant Marc Delaplace a présenté l'unité et indiqué que la gravité des faits était de plus en plus importante. « Les VIF touchent toutes les catégories de la population et se produisent le plus souvent sur fond d'addictions, qui désinhibent. Nous nous appuyons sur le réseau VIF en place depuis 2017 et nous judiciarisons systématiquement par des dépôts de plaintes faisant l'objet de procès verbaux. Plus de mains courantes. »

 

Marc Delaplace a insisté sur l'utilité et la nécessité de l'intervenante sociale, qui facilite l'orientation des victimes vers des services compétents. « Hélas, nous ne l'avons que deux ½ journées par semaine, ce n'est pas assez. Les femmes victimes de violence conjugales arrivent chez nous totalement démunies, dépendantes sur tous les plans. C'est le rôle de l'intervenante sociale que des les orienter, de les conseiller, de les inciter à porter plainte, ce que trop souvent elles ne font pas. Cette intervenante est un appui dont nous avons absolument besoin. La procédure pénale est très compliquée à mettre en œuvre et il nous faut pourtant être rapides pour traiter les cas d'urgence. »

 

Laurent Nuñes a répondu que tous les jours en France, 200 femmes victimes sont prises en charge, ce qui est important. « Votre travail relève de la psychologie fine. Bravo pour ce que vous faites. »

 

Pas d'augmentation d'effectif à l'ordre du jour

Le secrétaire d'État ne s'est pas engagé sur une augmentation des effectifs pour la lutte contre les trafics de drogue dans les quartiers. « Ce n'est pas un problème d'effectif. Au Creusot, plusieurs réseaux ont été démantelés sans effectifs supplémentaires. C'est l’organisation, le décloisonnement qui paient. »

En revanche, l'agrandissement du commissariat et sa rénovation sont à l'ordre du jour. Mais sans doute pas avant 2021.

 

Deux policiers héroïques décorés

Il a terminé sa visite en remettant la médaille d'argent pour acte de courage et de dévouement aux deux policiers, Virginie et Olivier, qui se sont jetés dans la Saône le 31 décembre pour sauver une femme de la noyade (cliquez ici pour lire notre article).

 

Rodolphe Bretin

 

LAURENT NUNES MACON POLICE 3001 - 1.jpg

Un petit comité d'accueil Gilets jaunes pour dire pas de justice, pas de paix,

mis à distance à l'arrivée du secrétaire d'Etat

LAURENT NUNES MACON POLICE 3001 - 2.jpg

LAURENT NUNES MACON POLICE 3001 - 3.jpg

LAURENT NUNES MACON POLICE 3001 - 5.jpg

LAURENT NUNES MACON POLICE 3001 - 6.jpg

LAURENT NUNES MACON POLICE 3001 - 8.jpg

LAURENT NUNES MACON POLICE 3001 - 7.jpg

LAURENT NUNES MACON POLICE 3001 - 9.jpg

LAURENT NUNES MACON POLICE 3001 - 13.jpg

LAURENT NUNES MACON POLICE 3001 - 12.jpg

LAURENT NUNES MACON POLICE 3001 - 11.jpg

LAURENT NUNES MACON POLICE 3001 - 10.jpg

LAURENT NUNES MACON POLICE 3001 - 14.jpg

LAURENT NUNES MACON POLICE 3001 - 15.jpg

LAURENT NUNES MACON POLICE 3001 - 20.jpg

LAURENT NUNES MACON POLICE 3001 - 19.jpg

LAURENT NUNES MACON POLICE 3001 - 18.jpg

LAURENT NUNES MACON POLICE 3001 - 17.jpg

LAURENT NUNES MACON POLICE 3001 - 16.jpg

LAURENT NUNES MACON POLICE 3001 - 21.jpg

LAURENT NUNES MACON POLICE 3001 - 25.jpg

LAURENT NUNES MACON POLICE 3001 - 24.jpg

LAURENT NUNES MACON POLICE 3001 - 23.jpg

LAURENT NUNES MACON POLICE 3001 - 22.jpg

LAURENT NUNES MACON POLICE 3001 - 27.jpg

LAURENT NUNES MACON POLICE 3001 - 26.jpg

LAURENT NUNES MACON POLICE 3001 - 30.jpg

LAURENT NUNES MACON POLICE 3001 - 29.jpg

LAURENT NUNES MACON POLICE 3001 - 28.jpg

Virginie et Olivier, les deux policiers décorés

LAURENT NUNES MACON POLICE 3001 - 31.jpg

 

PEUGEOT NOMBLOT MÂCON fête la rentrée avec des offres inédites pour ses portes ouvertes du 17 au 19 septembre

Publi-info - L’ensemble de l’équipe commerciale est prête pour vous accueillir

RALLYE AÏCHA DES GAZELLES : Gaspar et les Graines de dune sur la ligne de départ

C’est (enfin) l’heure de la grande aventure pour l’équipage 186 ! Samedi, après trois reports, Claire et Barbara partiront de Nice, direction le Maroc, le désert et les dunes africaines pour neuf jours de course…

La Saône-et-Loire accueillera le 130e Congrès national des sapeurs-pompiers de France en septembre 2024

Il aura lieu à Mâcon. Il rassemblera 400 exposants, 5 000 congressistes et 50 000 visiteurs.

MÂCON : L’obligation vaccinale des soignants ne « pass » pas !

Depuis ce mercredi matin 9 h, les abords du siège départemental de l’ARS (Agence Régionale de Santé) de Mâcon sont occupés par des citoyens et des personnels de santé qui fustigent l’obligation de vaccination des soignants en vigueur, entrée en vigueur aujourd’hui minuit.

MÂCON : Un nouveau service DGFiP qui accueille 35 agents volontaires

35 agents volontaires de la Direction générale des Finances publiques, initialement localisés à Paris ou dans les grandes métropoles, sont installés depuis le 1er septembre à la cité administrative à Mâcon, dans les nouveaux locaux du service bancaire de la DGFiP créé suite à la rénovation du bâtiment. Olivier Dussopt, ministre des Comptes publics, a inauguré les lieux ce matin.

MÂCON : Le Repair Café Val de Saône, une boîte à outil et des idées de génie pour réparer et récupérer !

Le Repair Café Val de Saône fondé par Martine Dumas, sa présidente, il y a un an, s'est inscrit dans le cadre du festival des solutions écologiques proposé par la Région Bourgogne Franche-Comté.