lundi 30 mars 2020
  • COVID 19 MBA vous informe MI_Plan de travail 1 (1).jpg

schéma départemental (1).jpg

Ce jeudi à la préfecture de Mâcon, a été signé le Schéma départemental des services aux familles pour les 4 prochaines années (2019 – 2022).

Ce document identifie 4 orientations stratégiques déclinées en 22 actions.

La première orientation est d’assurer un maillage territorial équitable et pérenne des services aux familles :

Action 1 : Assurer une répartition et un taux de couverture territoriale équitable en matière d’accueil de la petite enfance

Action 2 : Soutenir les actions Enfance et Jeunesse en favorisant la logique "d'aller-vers" les jeunes

Action 3 : Consolider les dispositifs de soutien à la parentalité

Action 4: Valoriser le métier d’assistant maternel

Action 5 : Mettre en place des services aux familles itinérantes

Action 6 : Favoriser le développement d'accueils en horaires atypiques pour la garde des enfants de moins de 6 ans

La deuxième orientation vise à faciliter l'accès aux services et l'implication des publics ; accompagner les professionnels dans l'amélioration continue de la qualité et la complémentarité des services :

Action 7 : Formaliser une procédure départementale facilitant la communication vers les parents par le biais des établissements scolaires

Action 8 : Créer un réseau de Promeneurs du Net parentalité

Action 9 : Créer un dispositif de financement pour faire émerger des projets portés par les parents

Action 10 : Renforcer l'entraide entre parents par la création d'une Université populaire de parents

Action 11 : Lancer une démarche concertée des appels à projets à destination des jeunes

Action 12 : Encourager et soutenir la création d'instances de participation des jeunes à la vie démocratique et sociale locale

La troisième orientation se propose d’accompagner les professionnels dans l'amélioration continue de la qualité et la complémentarité des services:

Action 13 : Impulser un réseau départemental des opérateurs CLAS

Action 14 : Mettre en place un réseau des professionnel(le)s Enfance/Jeunesse et élargir la transversalité de leurs actions et des réseaux

Action 15 : Améliorer la qualité des accueils collectifs de mineurs par une qualification adaptée des encadrants

Action 16 : Déployer une démarche qualité de l'accueil collectif de la petite enfance en Saône-et-Loire

Le dernier axe stratégique vise à apporter une réponse adaptée aux besoins spécifiques des publics en situation de vulnérabilité dans une logique d'inclusion sociale :

Action 17 : Réaliser une étude de besoins concernant les parents en situation de handicap

Action 18 : Etudier la problématique de l'invisibilité des jeunes filles et des femmes dans les QPV via une recherche-action

Action 19 : Créer des crèches à vocation d’insertion professionnelle

Action 20 : Créer une offre de service « répit en famille » pour les parents en situation de fragilité

Action 21 : Diffuser des outils de traduction pour les publics qui ne maîtrisent pas ou peu le français

Action 22 : Développer des actions de prévention dans le cadre de la loi relative à la lutte contre les violences ordinaires faites aux enfants

Un diagnostic des services aux familles en Saône-et-Loire

49 517 familles connues de la Caf

Une baisse de 10% des naissances entre la période 2013-2017 et la période 2008-2012

Les familles nombreuses (3 enfants et plus) représentent près de 23% des familles

1 famille sur 4 est une famille monoparentale

26 % des familles monoparentales ont la charge d’au moins un enfant de moins de 6 ans

103230 enfants connus de la Caf, dont 28% des enfants de moins de 6 ans et 40% d'enfants de 12 ans et plus.

27% des familles allocataires Caf vivent sous le seuil de bas revenus (27 676 familles).

Une ouverture globale (accueil collectif et individuel) très satisfaisante (71,7%) au regard de la moyenne nationale (58%) : largement soutenue par l’accueil individuel (14957 places contre 2402 places pour l’accueil collectif).

Problématique de vieillissement des assistants maternels : 2857 assistants maternels actifs, dont 1/3 est âgé de plus de 55 ans.

Dynamisme des Maisons d’Assistants Maternels : 10 en 2013, 43 en 2019.

Concernant l’accueil collectif : une couverture satisfaisante des différents territoires avec 123 établissements d’accueil du jeune enfant et une dynamique dans la création de places (plus de 512 places ouvertes entre 2013 et 2019), mais des disparités entre les territoires.

 

petite enfance.jpg

Expression des besoins par les familles

1 famille sur 5 considère n'être pas du tout informée des services aux familles proposés.

Pour obtenir des informations concernant l’éducation de leurs enfants, les familles privilégient autant le contact physique (mairie, Caf, centre social) qu’Internet.

Pour se renseigner sur Internet, les familles consultent en priorité le site Caf (20,5%), le site de leur commune (16,6%) et les réseaux sociaux (16,1% - Facebook et des forums en tête).

Les réseaux sociaux sont particulièrement utilisés par les familles monoparentales.

Les besoins des parents pour l’éducation de leurs enfants

L’accès aux aides financières (79,9%), une problématique prégnante pour les familles, sans considération du niveau de ressources

Les loisirs et la culture (72,8%), transversales à toutes les familles

L’aide à la scolarité (50,3%) et d’autant plus pour les familles avec des adolescents

1 famille sur 2 exprime des besoins de conseils éducatifs.

Eléments clefs concernant la jeunesse

Des constats :

Un maillage équilibré de l’offre de l’accueil de loisirs sans hébergement (198 ALSH) mais seulement 7 accueils jeunes

Un taux de fréquentation qui interroge : seules 52% des familles avec enfants de 16 à 17 ans fréquentent un ALSH (et uniquement 19% de façon régulière)

Une pénurie d’animateurs qualifiés

Des besoins exprimés par les jeunes et leurs parents

Le besoin de mieux-vivre ensemble, autour de l’apprentissage de la citoyenneté et de la lutte contre les discriminations

La place de la relation des parents avec leurs ados, source de questionnements et d’inquiétude, en écho aux attentes des jeunes sur un cadre familial propice aux échanges

Le besoin de lieux de rencontres : des lieux de proximité qui proposent des activités diversifiées, au fonctionnement souple, favorisant les initiatives et soutenant d’avantage leurs projets. Des lieux également mis à disposition pour se retrouver entre jeunes

Un besoin de confiance dans la qualité de l’animation qui rejoint les attentes des professionnels autour de la question de la professionnalisation des animateurs.

Expression des besoins des professionnels de terrain

Comment permettre aux parents d’être acteurs et de s’inscrire dans la vie sociale locale ?

Améliorer les conditions d’accueil, s’appuyer sur les compétences des parents et favoriser leur implication dans les dispositifs, mieux les accompagner (droit au répit), développer la démarche «d’aller-vers».

Comment accompagner au mieux les professionnels ?

Améliorer les conditions d’exercice professionnel ; généraliser l’analyse de la pratique, mettre en place des expérimentations pour favoriser les innovations, mutualiser les bonnes pratiques ; développer des réseaux partenariaux pour favoriser l’interconnaissance, valoriser et promouvoir les actions ; créer des outils d’évaluation du travail avec des indicateurs quantitatifs et qualitatifs.

Comment améliorer l’information à destination des familles ?

Développer des supports dématérialisés, aller vers les lieux naturels où sont les familles, développer les lieux identifiés par les familles ; s’appuyer sur l’Education nationale pour faciliter la diffusion de certaines informations.

 

CORONAVIRUS : 164 décès en Bourgogne-Franche-Comté, 605 personnes sorties d'hospitalisation

CORONAVIRUS ARS BFC2 - 1.jpg
Actualisé ce 30 mars - Ce sont 23 morts de plus en 24h dans les hôpitaux de la région. Plus de 5 300 web consultations ont été réalisées par les médecins et les sages-femmes en une semaine.

Coronavirus - Covid-19 : 36 décès en Saône-et-Loire ; 167 personnes sorties d'hospitalisation

L'hôpital de Mâcon a aujourd'hui 99 personnes hospitalisées pour coronavirus - covid-19. Par ailleurs, "le contexte épidémique actuel est propice aux rumeurs et aux arnaques en particulier sur internet" alerte le préfet.

HÔPITAL DE MÂCON - Covid-19 : Comment ça se passe pour les soignants.es ? Ce que rapporte Force Ouvrière

« Ce 27 mars 2020 se tenait une réunion d’étape entre la direction et les organisations syndicales représentatives au Centre Hospitalier de Mâcon », indique le syndicat FO, qui précise que « plus de 50 agents ont été contaminés, avec 2 hospitalisations ».

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ - Covid -19 : Des entreprises artisanales contribuent à la solidarité nationale

La Chambre des métiers et de l'artisnat recense les artisans en capacité de produire du matériel sanitaire

CORONAVIRUS À L'HÔPITAL DE MÂCON - Roland De Varax : « Nous assurons au mieux, avec de la débrouille »

ROLAND DEVARAX HOPITAL MACON - 1.jpg
Praticien hospitalier en réanimation médicale, chef du service de réanimation et président de la Commission Médicale d'Etablissement à l'hôpital de Mâcon, Roland De Varax a répondu à nos questions cet après-midi, au téléphone, sur la gestion de crise covid-19. Il exprime également sa colère vis-à-vis de l'Etat. Interview.

CORONAVIRUS : Une salve de remerciements de la part du comité A.M.i.71

AMI 71 collage.jpg
L'Association de défense des droits des Malades, Invalides et handicapés exprime, dans un communiqué, sa reconnaissance envers les professionnels.les qui travaillent en cette période historique d’épidémie.

MACON : Les Restos du cœur rouvrent leurs portes

restos du coeur Mâcon covid 19 (1).jpg
Rappelons qu'ils ont été cambriolés le 17 mars, au tout début du confinement.

CORONAVIRUS : La vague de l'épidémie progresse en Saône-et-Loire

28 personnes sont décédées en milieu hospitalier des suites du covid-19 ; 42 personnes sont sorties d'hospitalisation. L'hôpital de Mâcon est l'établissement qui accueille le plus de malade du coronavirus.

SAÔNE-ET-LOIRE : Les policiers municipaux peuvent aussi verbaliser

Des dérogations pour les marchés alimentaires sont accordées par le préfet. Azé, Igé, Leynes etc. sont concernés.

TRAVAUX PUBLICS EN BFC - Vincent Martin : « Je persiste à dire que les chantiers doivent rester strictement à l’arrêt »

TRAVAUX PUBLICS BFC.jpg
Le président de la FRTP Bourgogne Franche-Comté s'exprime sur les conditions de la reprise d'activité dans un communiqué.

EXPRESSION CITOYENNE - Sans-abris et coronavirus : « Pour ne pas les oublier, NON ! »

Plusieurs associations mâconnaises s'alarment des conditions de vie des personnes à la rue, Migrants et SDF. Elles lancent un cri d'alerte.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : La Région met en place la gratuité des TER pour les soignants...

et suspend les prélèvements pour tous les abonnés TER annuels.

CORONAVIRUS - Covid-19 : Les attestations de déplacements dérogatoires évoluent

NOUVELLES ATTESTATIONS.jpg
Elles entrent en vigueur dès aujourd'hui. Le document intègre la participation à une mission d'intérêt général et la convocation judiciaire ou administrative.

VIDÉO : Confiné mais sportif et, surtout, bien rigolo !

RIONS UN PEU - 1.jpg
Mais que s'apprête-t'il donc à faire avec son bidon d'huile ou de liquide vaisselle ?.... La réponse dans la vidéo.

MÂCON : Le portage des repas à domicile facilité par le CCAS

PORTAGE REPAS.jpg
3 commerces en lien avec la stucture assurent également des livraisons aux personnes âgées dépendantes.

Covid-19 : L'UMIH 71 insiste pour une reconnaissance en catastrophe sanitaire par les assurances

Le président du syndicat des hôteliers de Saône-et-Loire s'adresse aux députés.

MÂCON - Coronavirus : 83 commerces de proximité ouverts

primeur.JPG
La Ville de Mâcon a effectué un recensement des commerces de proximité ouverts. Nous comptons actuellement 83 commerces de proximité ouverts, ce nombre est amené à évoluer car d'autres sont peut être ouverts.