dimanche 20 septembre 2020
  • TICKET SMS TREMA MACON.jpg
  • JEPMACON SEPT2020 - 1.jpg

 CharAutrement (2).JPG

La liste de gauche citoyenne et humaniste a présenté son projet municipal lors d'une réunion publique mercredi soir à Champgrenon.

 

La tête de liste Jean-Pierre Petit est revenu sur l'historique du collectif avant d'appeler par ordre alphabétique ses 28 colistiers et de présenter les grands axes du projet de Charnay Autrement.

« Nous sommes partis d'un collectif qui existait déjà en 2014, Charnay Agit Avec Vous, avec lequel nous avions fait des réunions à thème et chez l'habitant. À partir de ce collectif, nous avons décidé de monter un liste. Nous avons fait appel à nos connaissances. Nous sommes une liste de gauche écologiste et humaniste. Nous avons des gens encartés, d'autres pas, des militants syndicaux, des associations. L'objectif est de gérer Charnay autrement, de partir d'une démocratie citoyenne, d'une liste participative et au fur et à mesure de notre mandat, on réunira la population et on décidera. L'urbanisme, la circulation le développement durable constituent nos principales préoccupations », explique Jean-Pierre Petit.

 

Le développement durable 

Il se définit comme « le développement répondant aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs » d'après le rapport Brundtland.

Le développement durable repose sur trois piliers interdépendants, trois enjeux pour l'homme et le vivre ensemble sur la planète :

– le pilier éonomique : Le développement durable implique la modification des modes de production et de consommation en introduisant des actions pour que la croissance économique ne se fasse pas au détriment de l'environnement et du social.

– le pilier social : c’est le pilier humain. Le développement durable englobe la lutte contre l'exclusion sociale, l'accès généralisé aux biens et aux services, les conditions de travail, l'amélioration de la formation des salariés et leur diversité, le développement du commerce équitable et local.

– le pilier environnemental : l'une des principales préoccupations. Nous consommons beaucoup et nous produisons trop de déchets. Il s’agit d’éviter les actes nuisibles à notre planète pour que notre écosystème, la biodiversité, la faune et la flore puissent être préservées.

 

Une liste participative et humaniste

La gestion de la commune doit se modifier par l’instauration d’une démocratie citoyenne permettant la mise en œuvre des projets et attentes de la population tant sur les plans vie quotidienne, culturelle et sportive. La démocratie citoyenne se concrétise par des assemblées citoyennes décisionnaires, des référendums délibératifs, et à la mise en œuvre de maisons de la citoyenneté. La pratique du maire et ses conseillers se trouve modifiée : ils gèrent pour et surtout avec les habitants pour leur bien-être.

Le citoyen doit être considéré comme un acteur de la cité. Instaurer une démocratie citoyenne en organisant des lieux d’écoute, d’échange et en invitant les habitants à participer et en tenant compte de la diversité de la population

 

Mâconnais-Beaujolais-Agglomération

La mise en commun de compétences, d’outils, de savoirs faire, la réalisation de travaux en matière de voirie, d’équipements, d’habitat, d’actions culturelles, d’installations d’entreprises, doivent être pensés de manière communautaire.

 

Urbanisme et circulation

La réflexion citoyenne doit se faire avec la notion de bassin de vie (MBA) tant pour les transports que pour les équipements.

Un bilan énergétique des bâtiments communaux est nécessaire en vue d’améliorer leur solde énergétique et, en exemple, mettre en actions celui qui a été fait au niveau des écoles.

Engager une concertation avec la population pour repenser la circulation en interne

Agir avec MBA pour modifier la circulation intercommunale, les transports en commun

Amener les habitants à modifier leurs pratiques de transport et circulation

Faire coexister 2 roues et automobiles, protéger les piétons.

 

Finances

Une nouvelle équipe municipale est confrontée à la réalité. Un état des lieux des dépenses et recettes doit être fait en terme de contrôle d'opportunité. La démocratie participative sera également mise en place dans le domaine financier.

Les priorités (non classées) : les écoles, l’entretien des rues et des trottoirs lié au plan de circulation, le patrimoine architectural et les espaces de vie commun, la solidarité intergénérationnelle

 

Solidarité

La solidarité au sein d’une commune commence par une solidarité intergénérationnelle. À Charnay, une structure a été prévue avec cet objectif crèche-foyer logement. 

Veiller à l’entraide entre les générations, apporter avec les partenaires institutionnels l’aide nécessaire aux familles en difficulté

 

Sports et culture

Il est indispensable de réfléchir en termes d’agglomération pour l’implantation de lieux d’échange et de création. La commune a vocation à financer et aider les associations culturelles et sportives locales amateures.

Les associations ayant comme objet la sauvegarde du patrimoine local doivent être aidées. Il convient de redéfinir les moyens d’aide matérielle et humaine aux associations, les critères d’attribution des subventions aux associations et de pérenniser l’atout jeune.

 

La soirée s'est poursuivie par une conférence de François Blanc, ancien professeur d'économie à la Sorbonne. 

 

CharAutrement (16).JPG

Avec Charnay Autrement, je ne pouvais traiter que de l'économie autrement. L'économie est la science de la répartition des ressources. La question subsidiaire est comment les répartir ? Actuellement, on assiste à un accroissement considérable des inégalités remettant en cause tout le système économique. Pour répondre à cela, il faut un nouveau modèle pour tenter de rétablir une certaine équité comme, par exemple, traiter de la transition écologique de façon équitable, développer la progressivité de l'impôt ou une véritable économie sociale et solidaire. On peut aussi investir dans la formation et ne pas considérer l'éducation comme un simple budget de fonctionnement et d'investissement. Il faut réviser les indicateurs. Le Pib doit être revu. Toutes les déséconomies externes liées aux emplois nucléaires ne sont pas mesurées. Il faut repenser le système en imaginant quelque chose de fonder plus sur la prospérité, le bien-être plutôt que sur la croissance et le développement systématique.

François Blanc

M. A.

 

CharAutrement (1).JPG

CharAutrement (10).JPG

Photos : M. A.

CharAutrement (11).JPG

Jean-Pierre Petit

CharAutrement (7).JPG

CharAutrement (9).JPG

CharAutrement (13).JPG

CharAutrement (14).JPG

SAONE-ET-LOIRE - Sénatoriales : Jean-François Farenc finalement pas candidat

FARENC SENAT.jpg
Actualisé : Le Maire de Blanot ne va pas bouleverser la donne en Saône-et-Loire. Il explique pourquoi

SÉNATORIALES : Éric Michoux dévoile ses colistiers

DSC_7143.jpg
Le maire de Senozan fait partie de l'aventure

EXPRESSION CITOYENNE : « Ne pas faire de ce virus un terroriste » appelle le docteur Olivier de Soyres

Cette tribune très éclairante est parue dans le journal Aujourd'hui en France le 16 août. Elle circule sur les réseaux sociaux. Le propos est d'une teneur qu'il nous semblait impératif de vous le faire partager. Il fait réflechir et appelle, lui aussi, nos gouvernants à la raison et à la mesure.

SÉNATORIALES : Marie Mercier, sénatrice sortante, et Fabien Genet sur la même liste

10575_1_full.jpg
La sénatrice sortante, candidate à un deuxième mandat, vient d'annoncer que le maire de Digoin serait le numéro 2 sur sa liste…

CONSEIL MUNICIPAL DE CHARNAY : Serge Gaulias démissionne

Il s'en est expliqué ce soir au téléphone à macon-infos.

MUNICIPALES À ST-LAURENT - Jacques Doussot : « Nos adversaires animent une ambiance délétère en avançant des propos erronés »

AIMER STLAURENT 24JUIN  - 1.jpg
Jacques Doussot, qui conduit la liste « Aimer St-Laurent », fait usage de son droit de réponse suite à l’article « Saint-Laurent Autrement » une nouvelle dynamique paru sur macon-infos le 23 juin.

SAINT-LAURENT-SUR-SAÔNE : La liste « Saint-Laurent Autrement », une nouvelle dynamique

SAINT LAURENT election 2e tour.JPG
La liste « Saint Laurent Autrement » arrivée en seconde position au premier tour des élections municipales en mars dernier avec seulement neuf voix d'écart par rapport à la liste du maire en place, se positionne aujourd'hui, comme l'alternative réformatrice et constructive.