dimanche 5 avril 2020
  • COVID 19 MBA vous informe MI_Plan de travail 1 (1).jpg

FOOTBALL turpin vire 30.JPG

Clément Turpin était à Viré mercredi soir. L'arbitre international est venu partager sa passion et son métier avec les amateurs de football. Une soirée initiée par le le Viré Lugny Haut Mâconnais (VLHM) et Emmanuel Gauthier, arbitre du club.

 

Parce qu’il n’est pas facile d’être arbitre de foot tous les week-ends, parce qu’il n’y a pas une semaine où l’arbitrage n’est pas pointé du doigt, sur les pelouses de Ligue 1 ou de district, parce qu’il n’est pas facile non plus de susciter des vocations chez les jeunes, parce qu’on a tous la même passion, mais pas le même maillot… Emmanuel Gauthier a choisi de sensibiliser les joueurs de Viré-Lugny et des clubs alentours à l’arbitrage et de mettre à l’honneur ce rôle (trop) souvent critiqué…

Le jeune homme est arrivé au club cette saison après plusieurs années à l’Abergement de Cuisery et Tournus. C’est là-bas presque par hasard qu’il découvre l’arbitrage. « le club n’avait pas d’arbitre, il en fallait un, j’ai décidé d’y aller et ça m’a tout de suite plu ! » C’était il y a dix ans, sur les terrains de district. Aujourd’hui, Emmanuel est arbitre assistant jusqu’en National 2 et membre de l’UNAF, le club des arbitres, avec toujours le même plaisir à arpenter les pelouses du territoire.

 

Une conférence en deux (mi-)temps

 

Pour partager sa passion, il a invité Clément Turpin, arbitre international, qui compte près de 400 rencontres à son actif de la Ligue 1 à la Coupe du monde en passant par la Ligue Europa et la Ligue des Champions. Licencié au FC Montceau Bourgogne et représentant la Ligue de Bourgogne dans le monde de l’arbitrage, il anime depuis plusieurs années des soirées dans les clubs du département avec la conférence « M’sieur l’arbitre ! ».

L’objectif : parler de son métier, une passion avant tout, qu’il exerce depuis vingt ans maintenant, et partager sa vision de l’arbitrage en deux temps : une première mi-temps théorique pour expliquer ce qu’est un arbitre, une deuxième mi-temps plus ludique en demandant à la salle de juger des situations sur le terrain grâce à la vidéo. Et là, on peut déjà vous dire que c’est pas si facile la vie d’arbitre…

 

Sportif, juriste, médiateur, comédien et amoureux du foot

 

« Un arbitre, c’est d’abord un sportif, commence par expliquer Clément Turpin. Il parcourt dans un match le même nombre de kilomètres qu’un milieu de terrain, entre 11 et 13 km. Le bon arbitre est celui qui se trouve au cœur du jeu. Mais c’est aussi un juriste qui doit faire appliquer les lois du jeu, un médiateur qui applique les règles de manière intelligente en prenant en compte le contexte du match. On n’arbitrera pas de la même façon un Viré-Sancé qu’un Viré-Le Creusot, un match entre le 1er et le 2ème et un match entre le 7ème et le 12ème. C’est cette prise en compte du contexte sportif et local qui fera la différence entre les bons et les très bons arbitres. C’est aussi un comédien ! Un match, c’est un volcan d’émotions et il est important que les arbitres fassent passer leurs émotions avec le regard, l’attitude, la voix… Souvenez vous de Wurtz ou de Collina… »

Et que dire de l’amour du foot : « Quand vous, joueurs, avez un match, vous faites le déplacement ensemble, vous êtes aux vestiaires ensemble, vous jouez entre copains, devant vos supporters, mais les arbitres, eux, jouent à l’extérieur tous les week-ends, loins de leur famille et de leurs amis, et tous les week-ends ils sont contestés. Je peux vous dire qu’il faut sacrement aimer le foot pour vivre ça. C’est aussi ce qui forge le caractère. Si vous m’aviez vu il y a vingt ans, j’étais un gamin introverti. Ce que je suis devenu aujourd’hui, je le dois à l’arbitrage parce que quand vous avez vingt-deux joueurs en face de vous qui veulent absolument gagner par tous les moyens, il faut taper du poing sur la table. Être arbitre, ça fait vraiment grandir ! Et vivre des expériences inoubliables, des voyages que je n’aurais jamais pu faire sans cela ! »

 

« Les arbitres n’ont pas le monopole des erreurs »

 

Quand il rentre sur le terrain, Clément Turpin a deux objectifs : protéger les joueurs et favoriser le spectacle, mais il sait aussi qu’il n’est jamais à l’abri d’une erreur, malgré des heures d’entrainements et d’apprentissage des lois du jeu. « Tout le monde en fait. Les arbitres n’ont pas le monopole ! Les joueurs ratent des occasions, des passes, des contrôles. Les dirigeants, les entraîneurs aussi font des erreurs. Des erreurs il y en a et il y en aura toujours, il faut juste l’accepter. Sauf que si vous ratez le but du match et de la montée à la 85ème minute alors que l’arbitre lui siffle un penalty à ce moment-là du match, les réactions ne seront pas les mêmes ! »

Des erreurs justement, il va justement prouver qu’avec ses collègues, ils ne sont pas les seuls à en commettre. Avec sept vidéos, sept actions de match à juger, l’espace d’un court instant, de quelques secondes, moins parfois. Cet instant lors duquel l’arbitre doit trancher, où tous les yeux sont rivés sur lui, son sifflet et sa main à la poche. « Être arbitre, c’est prendre une décision très vite. Je vous en présente sept ici, mais nous dans un match c’est en moyenne cent décisions de ce genre qu’il faut prendre ! »

 

Partage et prise conscience

 

Et d’être dans la peau d’un arbitre, les quelque deux cents personnes présentes au foyer rural de Viré ont pu juger que ce n’était pas si facile. Sept décisions, aucun sans faute et plus de la moitié avec au moins trois erreurs d’arbitrage sur des tacles dangereux, des simulations, des mains dans la surface… Forcément, ça fait réfléchir les « arbitres du dimanche », les supporters trop véhéments, les joueurs qui réclament sans cesse et hurlent à l’injustice sur les terrains de Viré comme d’ailleurs.

Cette conférence de Clément Turpin va bien au delà d’un partage de passion et d’une explication du métier, c’est aussi une grosse prise de conscience. Joueurs, entraîneurs, éducateurs et dirigeants ne verront plus le douzième homme de la même façon. Ils réfléchiront peut-être à deux fois avant de réclamer quelque chose, de s’insurger contre telle ou telle décision ou de crier leur colère.

Parole de joueuse, de dirigeante et de supportrice !

 

  1. C.

FOOTBALL conference turpin vire 2.JPG

FOOTBALL conference turpin vire 6.jpeg

FOOTBALL conference turpin vire 8.JPG

 FOOTBALL conference turpin vire 11.jpeg

 FOOTBALL conference turpin vire 18.jpeg

 FOOTBALL conference turpin vire 19.JPG

 FOOTBALL conference turpin vire 20.JPG

Coronavirus - Covid-19 : 63 décès en Saône-et-Loire depuis le 12 mars

Actualisé - Ce sont 3 morts de plus en 24h dans les hôpitaux de Saône-et-Loire. Le nombre de décès en 24h est en baisse. 37 patients sont en réanimation.

CORONAVIRUS - Covid-19 : Les Régions Grand-Est et BFC allient leur force pour commander 4 millions de masques

2 millions de masques devraient être livrés lundi pour la Bourgogne - Franche-Comté.

CORONAVIRUS : 20 morts de plus en Bourgogne-Franche-Comté, 911 personnes sont sorties de l'hôpital

CORONAVIRUS ARS BFC2 - 1.jpg
Actualisé - « On observe les premiers signes de ralentissement de la croissance des cas de covid-19 en réanimation en Bourgogne-Franche-Comté » indique le communiqué du jour de l'ARS. 274 personnes sont toujours dans un état grave et en réanimation. Bilan du jour.

SAÔNE-ET-LOIRE - Covid-19 : La laboratoire d'analyse départemental Agrivalys capable de sortir des résultats en 4h !

Agrivalys 71 (30).JPG
André Accary, président du Conseil départemental, et Frédéric Brochot, vice-président en charge de l'Agriculture, président du laboratoire départemental, l'ont fait savoir ce jour par courrier à Olivier Veran, ministre de la Santé. Le laboratoire est capable d'effectuer 2000 analyses par jour. ACTUALISÉ : Le ministre a donné son feu vert.

CONCOURS : Écrivez une Nouvelle en ces temps de confinement

Le 17 janvier avait eu lieu le lancement, par le Village du Livre de Cuisery, de la 15ème édition de son concours de Nouvelles sur le thème :

SAÔNE-ET-LOIRE : Grossesse et accouchement, les sages-femmes vous disent comment ça se passe pendant la crise sanitaire

ACCOUCHEMENT.jpg
De nouvelles dispositions entrent en vigueur dans le cadre de l'épidémie de covid 19 par un nouveau décret paru le 31 mars. Le conseil de l'Ordre des sages-femmes de Saône-et-Loire détaille également les recommandations du Collège des gynécologues obstétriciens de France.

CORONAVIRUS À L'HÔPITAL DE MÂCON – Alain Boissau : « La fermeture des frontières est un frein à l'approvisionnement »

ALAIN BOISSAU HOPITAL MACON COVID - 1.jpg
Le directeur par intérim de l'hôpital a fait le point sur la situation pour macon-infos. Les lits de réa vont augmenter dès jeudi. Les entrerpises continuent d'aider. Entretien.

TRIBUNAL DE MÂCON : La barbarie d'une mère sur sa fillette de moins de 2 ans...

TGI Mâcon.JPG
On aurait pu s'attendre à un procès aux Assises. Mais non, les juges en ont décidé autrement. Pourquoi ? « Car il y a eu un basculement... » explique maître Dominique Many, avocat du père, joint au téléphone. « La fillette était vue régulièrement par un médecin avant que sa mère ne s'acharne à la violenter à la suite d'un conflit conjugal. »

TRIBUNAL DE MÂCON : De la violence conjugale au proxénétisme...

TGI Mâcon.JPG
L'affaire a été jugée ce lundi par le tribunal correctionnel de Mâcon. Elle mettait en cause deux prévenus, deux hommes de 34 et 60 ans. La victime avait d'abord porté plainte pour violences conjugales.

VIOLENCES INTRA-FAMILIALES : Les Femmes solidaires rappellent les gestes barrières

CPViolenceslesgestesbarrieres(1) (1).jpg
Face aux violences, mettons en place ce geste barrière...

SAÔNE-ET-LOIRE : L'UMIH 71 alerte élus et préfet pour « enrayer un désastre économique »

Le président Patrick Revoyre s'est adressé ce jour par mail aux parlementaires, conseillers départementaux, préfet et sous-préfets. En voici l'intégralité.

HÔPITAL DE MÂCON - Covid-19 : Comment ça se passe pour les soignants.es ? Ce que rapporte Force Ouvrière

« Ce 27 mars 2020 se tenait une réunion d’étape entre la direction et les organisations syndicales représentatives au Centre Hospitalier de Mâcon », indique le syndicat FO, qui précise que « plus de 50 agents ont été contaminés, avec 2 hospitalisations ».

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ - Covid -19 : Des entreprises artisanales contribuent à la solidarité nationale

La Chambre des métiers et de l'artisnat recense les artisans en capacité de produire du matériel sanitaire

CORONAVIRUS À L'HÔPITAL DE MÂCON - Roland De Varax : « Nous assurons au mieux, avec de la débrouille »

ROLAND DEVARAX HOPITAL MACON - 1.jpg
Praticien hospitalier en réanimation médicale, chef du service de réanimation et président de la Commission Médicale d'Etablissement à l'hôpital de Mâcon, Roland De Varax a répondu à nos questions cet après-midi, au téléphone, sur la gestion de crise covid-19. Il exprime également sa colère vis-à-vis de l'Etat. Interview.

CORONAVIRUS : Une salve de remerciements de la part du comité A.M.i.71

AMI 71 collage.jpg
L'Association de défense des droits des Malades, Invalides et handicapés exprime, dans un communiqué, sa reconnaissance envers les professionnels.les qui travaillent en cette période historique d’épidémie.

MACON : Les Restos du cœur rouvrent leurs portes

restos du coeur Mâcon covid 19 (1).jpg
Rappelons qu'ils ont été cambriolés le 17 mars, au tout début du confinement.