lundi 20 septembre 2021

MISS SAONE ET LOIRE lou ann lorphelin 3.jpeg

Actualisé : Lou-Anne Lorphelin est la nouvelle Miss Saône-et-Loire. La jeune femme de 22 ans a eu les faveurs du public et du jury et remporte l'écharpe… huit ans après sa sœur Marine ! Retrouvez l'interview réalisée par Mâcon-infos quelques heures avant son élection…

 

Qui succédera à Sophie Diry ? Réponse ce samedi soir au CAP de Paray-le-Monial. Elles sont huit cette année à briguer le titre de Miss Saône-et-Loire. Huit jeunes filles, venues de tout le département. Sophie Diry, rappelons-le, qui était ensuite devenue Miss Bourgogne à Autun avant d’être dans les cinq finalistes de Miss France et de terminer 3ème dauphine.

Ce soir, la gagnante sera qualifiée directement pour l’élection de Miss Bourgogne organisée le 3 octobre prochain à Chalon. Les autres devront attendre le 26 avril et les résultats des élections des quatre départements bourguignons pour savoir si elles sont retenues ou non pour l’élection de Miss Bourgogne.

 

Parmi les candidates, trois sont issues de la région mâconnaise. Mâcon-infos vous propose de faire leur connaissance. Rencontre avec Lou-Anne Lorphelin, 22 ans, de Charnay-lès-Mâcon.

Son nom ne vous est forcément pas inconnu. En 2012, sa sœur Marine remportait l’élection de Miss Saône-et-Loire, avant de devenir Miss Bourgogne et Miss France 2013.  Mais, à 22 ans, Lou-Anne n’est pas seulement la sœur de… C’est aussi et surtout une jeune femme accomplie qui suit son propre chemin.

Après une classe prépa au lycée du Parc à Lyon, elle est actuellement en troisième année à dans une école de management à Grenoble. Et c’est dans le cadre de ses études qu’elle suit cette année un stage dans un grand groupe de cosmétique de luxe à Paris. Pas facile dès lors de penser à autre chose qu’aux études. Pourtant, cette année, elle a décidé de franchir le pas… là où beaucoup l’attendait depuis quelques années.

« C’est vraiment la première année que j’ai l’occasion de le faire, mes études ne me le permettaient pas avant. J’ai pris la décision seule et, pour la petite anecdote, ma famille et ma sœur n’ont appris ma candidature que la veille du casting ! Même si Marine savait que j’y réfléchissais depuis quelques jours. » L’effet de surprise passé, tout le monde est bien sûr derrière Lou-Anne pour cette élection.

Cette décision a été mûrement réfléchie, d’autant que « ce n’est pas un rêve de petite fille » : « J’ai appris à connaître ce milieu avec ma sœur, j’ai rencontré des miss, discuté avec elles, mais je n’ai jamais eu l’objectif d’être miss. J’ai d’ailleurs toujours dit « Je veux faire des études et puis c’est tout ! » Et bien non, finalement ce n’est pas tout… La soif de découverte et l’esprit curieux de Lou-Anne l’ont finalement décidé à participer à cette belle aventure. « On n’a qu’une seule vie, il faut en profiter et saisir les opportunités qui s’offrent à vous. Cette très belle aventure en fait partie. J’adore apprendre, rencontrer des gens, m’enrichir autant sur le plan culturel, qu’humain et événementiel. Avec les sept autres candidates, on s’est éclatées pour préparer cette soirée et cette élection. L’ambiance est vraiment superbe. »

Cette participation à l’élection de Miss Saône-et-Loire n’a pas changé la vie de la Charnaysienne. « Ma vie parisienne, c’était surtout métro boulot dodo ces dernières semaines. J’ai bien sûr reçu quelques conseils de ma sœur : être souriante et dynamique. Après le reste, c’est le destin… »

D. C.

 

MISS SAONE ET LOIRE lou ann lorphelin 4.jpeg

MISS SAONE ET LOIRE lou ann lorphelin 2.jpeg

MISS SAONE ET LOIRE lou ann lorphelin 1.jpeg

4 Lou-Anne LORPHELIN.jpg

misse setl 2020.jpg

 

PEUGEOT NOMBLOT MÂCON fête la rentrée avec des offres inédites pour ses portes ouvertes du 17 au 19 septembre

Publi-info - L’ensemble de l’équipe commerciale est prête pour vous accueillir

RALLYE AÏCHA DES GAZELLES : Gaspar et les Graines de dune sur la ligne de départ

C’est (enfin) l’heure de la grande aventure pour l’équipage 186 ! Samedi, après trois reports, Claire et Barbara partiront de Nice, direction le Maroc, le désert et les dunes africaines pour neuf jours de course…

La Saône-et-Loire accueillera le 130e Congrès national des sapeurs-pompiers de France en septembre 2024

Il aura lieu à Mâcon. Il rassemblera 400 exposants, 5 000 congressistes et 50 000 visiteurs.

MÂCON : L’obligation vaccinale des soignants ne « pass » pas !

Depuis ce mercredi matin 9 h, les abords du siège départemental de l’ARS (Agence Régionale de Santé) de Mâcon sont occupés par des citoyens et des personnels de santé qui fustigent l’obligation de vaccination des soignants en vigueur, entrée en vigueur aujourd’hui minuit.

MÂCON : Un nouveau service DGFiP qui accueille 35 agents volontaires

35 agents volontaires de la Direction générale des Finances publiques, initialement localisés à Paris ou dans les grandes métropoles, sont installés depuis le 1er septembre à la cité administrative à Mâcon, dans les nouveaux locaux du service bancaire de la DGFiP créé suite à la rénovation du bâtiment. Olivier Dussopt, ministre des Comptes publics, a inauguré les lieux ce matin.

MÂCON : Le Repair Café Val de Saône, une boîte à outil et des idées de génie pour réparer et récupérer !

Le Repair Café Val de Saône fondé par Martine Dumas, sa présidente, il y a un an, s'est inscrit dans le cadre du festival des solutions écologiques proposé par la Région Bourgogne Franche-Comté.