mardi 7 avril 2020
  • COVID 19 MBA vous informe MI_Plan de travail 1 (1).jpg

carte bourgogne franche comté.jpg

Actualisé ce 9 mars avec le communiqué de l'ARS

Communiqué de l'Agence Régionale de Santé du 9 mars 2020 :

 

Coronavirus-COVID-19 / Point de situation :  119 cas recensés en Bourgogne-Franche-Comté

Cent-dix-neuf malades testés positifs au COVID-19 sont recensés en Bourgogne-Franche-Comté ce 9 mars.

A l’exception de la Nièvre, tous les départements sont concernés dans des proportions très variables. Le CHU de Besançon a activé un plan blanc.

Santé  publique  France, qui  assure  le  suivi  de  la  situation  épidémiologique  liée  au  coronavirus-COVID-19,  comptabilise  ce  lundi  9  mars,  119  personnes  testées  biologiquement  et  identifiées comme positives au COVID-19 en Bourgogne-Franche-Comté.

Depuis hier, ce sont donc 7 nouveaux cas qui ont été recensés dans la région. 

Ces nouveaux patients sont tous pris en charge par le CHU de Besançon, qui a activé un plan blanc.

La  mesure  permet  à  l’établissement  d’adapter  son  organisation  (annulation  des  formations, report des RTT, changements d’affectation ou modifications d’horaires si nécessaire...) Le  plan  s’ajoute  aux  mesures  d’ores  et  déjà  mises  en  place  comme  la  déprogrammation  de certaines  opérations  de  chirurgie  ou  la  mise  en  fonctionnement  d’une  deuxième  salle  de régulation au centre 15, dédiée aux appels sur le coronavirus.

Doubs et Pôle métropolitain

A l’exception de la Nièvre, tous les départements de Bourgogne-Franche-Comté sont confrontés au  COVID-19  dans  des  proportions  toutefois  très  variables,  le  Doubs  et  le  Pôle  métropolitain Nord Franche-Comté concentrant la grande majorité des cas.

La majorité des patients sont pris en charge à domicile, avec une surveillance quotidienne.

L’ARS  Bourgogne-Franche  Comté  est  pleinement  mobilisée  pour  coordonner  en  temps  réel  et sur chacun de ses territoires une réponse proportionnée à la situation qui reste très évolutive. Au stade 2, l’objectif reste de freiner la diffusion du virus, d’informer la population et de préparer le système de santé.

Au même titre que les directions des hôpitaux peuvent activer un plan blanc, les établissements pour  personnes  âgées  dépendantes (EHPAD)  disposent du  levier  du  plan  bleu, qu’il  leur  a  été demandé d’activer et qui prévoit notamment un renforcement des mesures d’hygiène et de suivi des résidents.

Concernant  les  EHPAD, les visites aux résidents, sauf cas exceptionnels déterminés avec la direction  de  l’établissement,  sont  fortement  déconseillées  (les  personnes  mineures  tout particulièrement).  Les  personnes  symptomatiques  sont  interdites  de  visite.  Les  services intervenant au domicile invitent les personnes qu’ils accompagnent à limiter leurs sorties, les visites à leur domicile de personnes extérieures, et en particulier les contacts avec les mineurs. Dans tous les cas, les recommandations relatives aux gestes barrières leur sont rappelées. 

Concernant les établissements de santé, les mesures suivantes doivent être appliquées : 

- Pas plus d’une personne par visite ; 

- Interdiction des visites pour les personnes mineures ; 

- Interdiction de visites pour toute personne présentant des symptômes. 

 

 


« Le 8 mars à 14h, six nouveaux cas de coronavirus-COVID-19 ont été confirmés en Bourgogne-Franche-Comté, ce qui porte le nombre de cas confirmés à 112 en région. A ce jour, sept départements sur les 8 de la région (hormis Nièvre) sont impactés. Au regard des dernières investigations, la plupart de ces nouveaux cas confirmés auraient un lien avec le rassemblement culturel à l’église évangélique « Porte ouverte chrétienne » à Bourtzwiller (Mulhouse) entre le 17 et le 24 février.

Les départements du Doubs et du Territoire de Belfort concentrent la majeure partie des patients dont les prises en charge sont assurées soit en milieu hospitalier (CHU de Besançon et Hôpital Nord Franche-Comté), soit à domicile avec une surveillance quotidienne pour vérifier leur état de santé.

Les équipes de l’ARS, en coordination avec Santé publique France, poursuivent les investigations afin de s’assurer de la meilleure prise en charge des personnes, prendre les mesures de gestion appropriées, notamment pour protéger les personnes fragiles et ralentir la propagation du virus » se précise dans un communiqué de presse de l'ARS Bourgogne Franche Comté.

L’Agence régionale de santé rappelle également que la protection des personnes fragiles est une priorité avec des mesures de restriction suivantes applicables dès à présent.

"Concernant les EHPAD :

Les visites aux résidents, sauf cas exceptionnels déterminés avec la direction de l’établissement, sont fortement déconseillées (les personnes mineures tout particulièrement). Les personnes symptomatiques sont interdites de visite. Les services intervenant au domicile invitent les personnes qu’ils accompagnent à limiter leurs sorties, les visites à leur domicile de personnes extérieures, et en particulier les contacts avec les mineurs. Dans tous les cas, les recommandations relatives aux gestes barrières leur sont rappelées.

Concernant les établissements de santé, les mesures suivantes doivent être appliquées :

- Pas plus d’une personne par visite

- Interdiction des visites pour les personnes mineures

- Interdiction de visites pour toute personne présentant des symptômes

Rappel des gestes barrières, des réflexes incontournables à adopter pour se protéger de la maladie comme pour se protéger des autres virus qui circulent en période hivernale :

Se laver régulièrement les mains avec du savon

Tousser ou éternuer dans son coude

Utiliser des mouchoirs à usage unique

Eviter les poignées de main et les embrassades.

Un numéro vert national répond également en permanence à toutes vos questions, 24h/24 et 7j/7 : 0 800 130 000

CORONAVIRUS À L'HÔPITAL DE MÂCON - Alain Boissau : « Nous ne sommes pas à l'abri d'un rebond »

HOPITAL MACON COVID 6AVRIL222 - 1.jpg
Cette phrase prononcée en conférence de presse par Alain Boissau, directeur par intérim de l'hôpital, résume toute la mobilisation des soignants, des médecins, des personnels administratifs et de la société civile, des entreprises notamment, mais pas seulement, pour faire face.

Coronavirus - Covid-19 : 65 décès en Saône-et-Loire depuis le 12 mars

CARTE COVID.jpg
Actualisé - C'est 2 de plus en 24h. Le point complet de la jounrée du 05 avril avec le communiqué de l'ARS. A voir aussi, les cartes qui permettent de comparer la situation en Saône-et-Loire par rapport au reste de la France.

CORONAVIRUS - Covid-19 : FO Services publics et de santé porte plainte contre X

Derrière le X, c'est l'Etat qui est visé bien sûr.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Les 2 millions de masques commandés par la Région n'arriveront pas !

MASQUES BFC 5AVRIL.jpg
Ils ont été réquisitionnés par l'Etat. Un communiqué de la Région est tombé 22h14... Marie-Guite Dufay, sa présidente, demande à l'Etat «une répartition des masques plus équitables» et parle de «confiscation» !... Elle va saisir le ministre de la Santé.

CORONAVIRUS : 18 morts de plus en Bourgogne-Franche-Comté à l'hôpital, 31 personnes de plus sont rentrées chez elles

CORONAVIRUS ARS BFC2 - 1.jpg
Actualisé - L'ARS annonce dans son communiqué du jour 341 décès à l’hôpital depuis le 12 mars et 224 en établissements médico-sociaux depuis le 19 mars. C'est deux morts de moins ces dernières 24h en milieu hospitalier.

CORONAVIRUS - Covid-19 : Les Régions Grand-Est et BFC allient leur force pour commander 4 millions de masques

2 millions de masques devraient être livrés lundi pour la Bourgogne - Franche-Comté.

SAÔNE-ET-LOIRE - Covid-19 : La laboratoire d'analyse départemental Agrivalys capable de sortir des résultats en 4h !

Agrivalys 71 (30).JPG
André Accary, président du Conseil départemental, et Frédéric Brochot, vice-président en charge de l'Agriculture, président du laboratoire départemental, l'ont fait savoir ce jour par courrier à Olivier Veran, ministre de la Santé. Le laboratoire est capable d'effectuer 2000 analyses par jour. ACTUALISÉ : Le ministre a donné son feu vert.

CONCOURS : Écrivez une Nouvelle en ces temps de confinement

Le 17 janvier avait eu lieu le lancement, par le Village du Livre de Cuisery, de la 15ème édition de son concours de Nouvelles sur le thème :

SAÔNE-ET-LOIRE : Grossesse et accouchement, les sages-femmes vous disent comment ça se passe pendant la crise sanitaire

ACCOUCHEMENT.jpg
De nouvelles dispositions entrent en vigueur dans le cadre de l'épidémie de covid 19 par un nouveau décret paru le 31 mars. Le conseil de l'Ordre des sages-femmes de Saône-et-Loire détaille également les recommandations du Collège des gynécologues obstétriciens de France.

CORONAVIRUS À L'HÔPITAL DE MÂCON – Alain Boissau : « La fermeture des frontières est un frein à l'approvisionnement »

ALAIN BOISSAU HOPITAL MACON COVID - 1.jpg
Le directeur par intérim de l'hôpital a fait le point sur la situation pour macon-infos. Les lits de réa vont augmenter dès jeudi. Les entrerpises continuent d'aider. Entretien.

TRIBUNAL DE MÂCON : La barbarie d'une mère sur sa fillette de moins de 2 ans...

TGI Mâcon.JPG
On aurait pu s'attendre à un procès aux Assises. Mais non, les juges en ont décidé autrement. Pourquoi ? « Car il y a eu un basculement... » explique maître Dominique Many, avocat du père, joint au téléphone. « La fillette était vue régulièrement par un médecin avant que sa mère ne s'acharne à la violenter à la suite d'un conflit conjugal. »

TRIBUNAL DE MÂCON : De la violence conjugale au proxénétisme...

TGI Mâcon.JPG
L'affaire a été jugée ce lundi par le tribunal correctionnel de Mâcon. Elle mettait en cause deux prévenus, deux hommes de 34 et 60 ans. La victime avait d'abord porté plainte pour violences conjugales.

VIOLENCES INTRA-FAMILIALES : Les Femmes solidaires rappellent les gestes barrières

CPViolenceslesgestesbarrieres(1) (1).jpg
Face aux violences, mettons en place ce geste barrière...

SAÔNE-ET-LOIRE : L'UMIH 71 alerte élus et préfet pour « enrayer un désastre économique »

Le président Patrick Revoyre s'est adressé ce jour par mail aux parlementaires, conseillers départementaux, préfet et sous-préfets. En voici l'intégralité.

HÔPITAL DE MÂCON - Covid-19 : Comment ça se passe pour les soignants.es ? Ce que rapporte Force Ouvrière

« Ce 27 mars 2020 se tenait une réunion d’étape entre la direction et les organisations syndicales représentatives au Centre Hospitalier de Mâcon », indique le syndicat FO, qui précise que « plus de 50 agents ont été contaminés, avec 2 hospitalisations ».

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ - Covid -19 : Des entreprises artisanales contribuent à la solidarité nationale

La Chambre des métiers et de l'artisnat recense les artisans en capacité de produire du matériel sanitaire