mardi 7 avril 2020
  • COVID 19 MBA vous informe MI_Plan de travail 1 (1).jpg

MUNICIPALE charnay au coeur reunion 4.JPG

Devant plus de 120 personnes réunies à la salle Ballard, Laurent Voisin a présenté le sens de son engagement et quelques uns des points majeurs du programme mené par la liste Charnay au cœur.

 

Candidat à la mairie de Charnay, Laurent Voisin a bâti sa campagne sur l’ancrage locale et la proximité. Quatrième génération de commerçants à Charnay, « mes racines sont là depuis très longtemps. Je ne suis pas tombée amoureux de cette ville, j’aime Charnay et ça ne s’explique pas. J’ai Charnay au cœur, ce n’est pas un slogan, c’est une raison d’être. Depuis 53 ans, je vis ma ville. J’ai vu grandir et s’embellir ma ville, notre ville. J’ai l’envie de donner à Charnay ce que Charnay m’a donné. »

Sa candidature, il l’a mûrement réfléchie « ce n’est ni acte de revanche, ni un acte de succession, ni même de frustration, explique-t-il. Juste une volonté de répondre aux attentes des Charnaysiens qui me l’ont suggéré et une suite logique des différentes actions déjà menées. » Il a notamment participé à la création du marché en 1989, mis en place la Fête des lumières, est à l’origine du minibus associatif et des petits déjeunes de l’économie… Pour ne citer que cela.

 

Conseiller municipal depuis douze ans (d’abord dans la majorité puis dans l’opposition ces six dernières années), Laurent Voisin avoue également avoir beaucoup appris sur le fonctionnement d’une municipalité, notamment lorsqu’il était adjoint en charge de l’économie. « L’engagement, le service, la disponibilité, c’est le sang qui coule dans mes veines, c’est dans mes gênes ! »

Sa décision prise, le candidat a souhaité constituer une équipe volontaire et dynamique parce qu’un maire « ça ne sait pas tout faire. C’est chef d’orchestre qui s’entoure de solistes chevronné avec des instruments différents qui jouent une partition écrite pour ensemble sortir une mélodie harmonieuse, celle du bien vivre ensemble.  Aujourd’hui, on a une équipe homogène qui a pris compris le sens de mon projet initial et qui travaille main dans la main. »

MUNICIPALE charnay au coeur reunion 3.JPG

Chaque colistier a pu se présenter lors de cette dernière réunion publique avant le premier tour. L’occasion également pour Laurent Voisin de présenter les différents axes de travail de sa liste dans des domaines importants.

 

Mobilité et environnement

  • proposer un plan de circulation qui prend en compte les futures normes environnementales ainsi qu’un schéma de déplacement en mobilités douces sécurisant : « On a beaucoup de trafic à Charnay surtout à certaines heures,. Aujourd’hui, ce plan de circulation n’existe pas et il va falloir faire une autre route. Une voiture à l’arrêt moteur ralenti dans un bouchon, c’est de l’attente et de la pollution
  • Finaliser un projet de voie reliant Malcus au carrefour de la Bâtie-Brackenheim en cofinancement avec d’autres collectivités : « Un projet, qui permettait de désengorger le centre-ville, existait en 2010, il a été abandonné. On peut envisager trois tracés notamment celui qui longe la voie de l’autoroute qui apportera le moins de nuisances par rapport aux habitations existantes. »
  • Soumettre l’ensemble à un référendum citoyen
  • Dresser un diagnostic exhaustif du patrimoine municipal, remédier à chaque anomalie fonctionnelle par une solution écologiquement responsable
  • Promouvoir un établissement très haute qualité environnementale (THQE) pour le foyer de l’amitié, en autonomie énergétique : « C’est un des projets phares. Actuellement on a un bâtiment préfabriqué de 1971 à côté de la mairie, c’est scandaleux de voir comment on accueille nos anciens, dans une passoire thermique et avec avec un problème d’accessibilité. »
  • Planter un arbre par nouvel habitant, « rue Ambroise Paré par exemple sur 2 km à peu près, il n’y a pas un arbre pas d’espace ombragé »
  • Mettre en place des chantiers Argent de poche et une journée citoyenne pour sensibiliser les jeunes à l’environnement et leur proposer une occupation en leur remettant par exemple un bon d’achat chez un commerçant charnaysien

 

Tranquillité et sécurité

  • accentuer le dispositif Voisins vigilants
  • renforcer le pouvoir de police du maire avec de nouveaux postes de policier municipal « en multipliant leur nombre par deux passant de 2 à 4. Il faut également prévoir des personnes en uniforme à certains points stratégiques comme aux abords des écoles, sur la zone 30 Grande rue de la Coupée… »
  • prévoir l’installation de caméras de vidéoprotection aux endroits exposés, « des endroits bien spécifiques pour mettre fin à certaines incivilités »
  • remettre un éclairage satisfaisant pour rassurer pétons et cyclistes

 

Soutien aux personnes

  • créer un service d’aide à la personne, remplir le rôle d’écrivain public, aider à briser la fracture numérique, établir les relations individualisées, assurer la relation administrative, être à l’écoute des préoccupations sociales et citoyennes : « Aujourd’hui, l’administration demande de plus en plus de démarches sur internet sauf que tout le monde n’est pas à l’aise avec les nouvelles technologies, il faut briser cette fracture numérique en proposant des services. »
  • mettre en place un taxi social, qui apporte une solution pratique et peu coûteuse « pour les personnes seules et isolées. Nous ne sommes pas là pour remplacer les taxis mais pour accompagner certaines personnes dans leur démarche, les accompagner chez le médecin par exemple. »
  • instaurer une veille sanitaire et sociale en continu pour les aînés, personnes isolées et en détresse
  • réaliser les équipements de confort et de sécurité dans le slieux communs
  • œuvrer pour des locaux de cantines scolaires et de garderie plus adaptés : « Il y a beaucoup de chose à faire pour améliorer le confort dans les écoles. Il faut les remettre aux normes pour le confort des personnels et des enfants avant de penser à en reconstruire un nouveau ! »
  • (ré)-activer le Point accueil jeunes

 

Finances et administration

  • Veiller à la bonne gestion des finances de la commune
  • - maitriser la fiscalité en intégrant les ressources nouvelles induites par les logements récemment construits
  • s’attacher à une gestion humaine pour fidéliser les agents municipaux

 

Sport et culture

  • recréer un service d’aide matérielle aux associations
  • (re)développer la Fête des voisins et toute initiative visant à rassembler les citoyens entre eux
  • organiser une aide aux devoirs, si possible intergénérationnelle

 

D. C.

MUNICIPALE charnay au coeur reunion 1.JPG

MUNICIPALE charnay au coeur reunion 2.JPG

CORONAVIRUS À L'HÔPITAL DE MÂCON - Alain Boissau : « Nous ne sommes pas à l'abris d'un rebond »

HOPITAL MACON COVID 6AVRIL222 - 1.jpg
Cette phrase prononcée en conférence de presse par Alain Boissau, directeur par intérim de l'hôpital, résume toute la mobilisation des soignants, des médecins, des personnels administratifs et de la société civile, des entreprises notamment, mais pas seulement.

Coronavirus - Covid-19 : 65 décès en Saône-et-Loire depuis le 12 mars

CARTE COVID.jpg
Actualisé - C'est 2 de plus en 24h. Le point complet de la jounrée du 05 avril avec le communiqué de l'ARS. A voir aussi, les cartes qui permettent de comparer la situation en Saône-et-Loire par rapport au reste de la France.

CORONAVIRUS - Covid-19 : FO Services publics et de santé porte plainte contre X

Derrière le X, c'est l'Etat qui est visé bien sûr.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Les 2 millions de masques commandés par la Région n'arriveront pas !

MASQUES BFC 5AVRIL.jpg
Ils ont été réquisitionnés par l'Etat. Un communiqué de la Région est tombé 22h14... Marie-Guite Dufay, sa présidente, demande à l'Etat «une répartition des masques plus équitables» et parle de «confiscation» !... Elle va saisir le ministre de la Santé.

CORONAVIRUS : 18 morts de plus en Bourgogne-Franche-Comté à l'hôpital, 31 personnes de plus sont rentrées chez elles

CORONAVIRUS ARS BFC2 - 1.jpg
Actualisé - L'ARS annonce dans son communiqué du jour 341 décès à l’hôpital depuis le 12 mars et 224 en établissements médico-sociaux depuis le 19 mars. C'est deux morts de moins ces dernières 24h en milieu hospitalier.

CORONAVIRUS - Covid-19 : Les Régions Grand-Est et BFC allient leur force pour commander 4 millions de masques

2 millions de masques devraient être livrés lundi pour la Bourgogne - Franche-Comté.

SAÔNE-ET-LOIRE - Covid-19 : La laboratoire d'analyse départemental Agrivalys capable de sortir des résultats en 4h !

Agrivalys 71 (30).JPG
André Accary, président du Conseil départemental, et Frédéric Brochot, vice-président en charge de l'Agriculture, président du laboratoire départemental, l'ont fait savoir ce jour par courrier à Olivier Veran, ministre de la Santé. Le laboratoire est capable d'effectuer 2000 analyses par jour. ACTUALISÉ : Le ministre a donné son feu vert.

CONCOURS : Écrivez une Nouvelle en ces temps de confinement

Le 17 janvier avait eu lieu le lancement, par le Village du Livre de Cuisery, de la 15ème édition de son concours de Nouvelles sur le thème :

SAÔNE-ET-LOIRE : Grossesse et accouchement, les sages-femmes vous disent comment ça se passe pendant la crise sanitaire

ACCOUCHEMENT.jpg
De nouvelles dispositions entrent en vigueur dans le cadre de l'épidémie de covid 19 par un nouveau décret paru le 31 mars. Le conseil de l'Ordre des sages-femmes de Saône-et-Loire détaille également les recommandations du Collège des gynécologues obstétriciens de France.

CORONAVIRUS À L'HÔPITAL DE MÂCON – Alain Boissau : « La fermeture des frontières est un frein à l'approvisionnement »

ALAIN BOISSAU HOPITAL MACON COVID - 1.jpg
Le directeur par intérim de l'hôpital a fait le point sur la situation pour macon-infos. Les lits de réa vont augmenter dès jeudi. Les entrerpises continuent d'aider. Entretien.

TRIBUNAL DE MÂCON : La barbarie d'une mère sur sa fillette de moins de 2 ans...

TGI Mâcon.JPG
On aurait pu s'attendre à un procès aux Assises. Mais non, les juges en ont décidé autrement. Pourquoi ? « Car il y a eu un basculement... » explique maître Dominique Many, avocat du père, joint au téléphone. « La fillette était vue régulièrement par un médecin avant que sa mère ne s'acharne à la violenter à la suite d'un conflit conjugal. »

TRIBUNAL DE MÂCON : De la violence conjugale au proxénétisme...

TGI Mâcon.JPG
L'affaire a été jugée ce lundi par le tribunal correctionnel de Mâcon. Elle mettait en cause deux prévenus, deux hommes de 34 et 60 ans. La victime avait d'abord porté plainte pour violences conjugales.

VIOLENCES INTRA-FAMILIALES : Les Femmes solidaires rappellent les gestes barrières

CPViolenceslesgestesbarrieres(1) (1).jpg
Face aux violences, mettons en place ce geste barrière...

SAÔNE-ET-LOIRE : L'UMIH 71 alerte élus et préfet pour « enrayer un désastre économique »

Le président Patrick Revoyre s'est adressé ce jour par mail aux parlementaires, conseillers départementaux, préfet et sous-préfets. En voici l'intégralité.

HÔPITAL DE MÂCON - Covid-19 : Comment ça se passe pour les soignants.es ? Ce que rapporte Force Ouvrière

« Ce 27 mars 2020 se tenait une réunion d’étape entre la direction et les organisations syndicales représentatives au Centre Hospitalier de Mâcon », indique le syndicat FO, qui précise que « plus de 50 agents ont été contaminés, avec 2 hospitalisations ».

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ - Covid -19 : Des entreprises artisanales contribuent à la solidarité nationale

La Chambre des métiers et de l'artisnat recense les artisans en capacité de produire du matériel sanitaire

CORONAVIRUS À L'HÔPITAL DE MÂCON - Roland De Varax : « Nous assurons au mieux, avec de la débrouille »

ROLAND DEVARAX HOPITAL MACON - 1.jpg
Praticien hospitalier en réanimation médicale, chef du service de réanimation et président de la Commission Médicale d'Etablissement à l'hôpital de Mâcon, Roland De Varax a répondu à nos questions cet après-midi, au téléphone, sur la gestion de crise covid-19. Il exprime également sa colère vis-à-vis de l'Etat. Interview.

CORONAVIRUS : Une salve de remerciements de la part du comité A.M.i.71

AMI 71 collage.jpg
L'Association de défense des droits des Malades, Invalides et handicapés exprime, dans un communiqué, sa reconnaissance envers les professionnels.les qui travaillent en cette période historique d’épidémie.