samedi 13 août 2022

MISS lou ann 2020 3.JPG

La Charnaysienne est la nouvelle Miss Saône-et-Loire. Quelques heures après son élection, la jeune femme a repris son rythme métro, boulot et (un petit peu) dodo, en région parisienne où l’étudiante en management est actuellement en stage. Et après une journée de travail, elle a répondu à Mâcon-infos…

 

Quelle a été votre première pensée à l’annonce de votre élection ?

Directement à ma famille à mes amis qui étaient présents dans la salle. Je me suis dit qu’ils devaient vraiment être contents, ils s’étaient investis dans cette élection, ils m’ont beaucoup soutenue. Beaucoup avaient fait le déplacement à Paray et ils ne l’ont finalement pas fait pour rien. Au delà de ça, j’étais super contente d’avoir représenté mon département. C’est une chose que je voulais vraiment, je n’ai pas pleuré, mais j’avais un les larmes aux yeux. Je me suis vite reprise pour les photos !

 

Qu’est-ce qui vous a le plus impressionnée ?

Je savais qu’il y avait des personnes qui étaient là spécialement pour moi, mais je ne m’attendais pas à autant de soutien dans la salle. Quand je défilais sur scène, j’entendais les applaudissements et mon nom crié par pas mal de monde. J’ai été très surprise et ça m’a fait chaud au cœur. Mille personnes qui vous regardent, on ne s’en rend pas compte, mais c’est énorme ! J’ai fait pas mal de danse et de galas au Théâtre de Mâcon notamment, mais j’avais oublié cette sensation d’être autant regardée quand on est seule sur scène. Je vais devoir m’y habituer parce qu’en tant qu’ambassadrice de mon département, je vais faire quelques événements avec le comité Miss Bourgogne et aller à la rencontre de celles et ceux qui me soutiennent et des partenaires. Je vais devoir être très organisée pour pouvoir gérer la vie parisienne la semaine, et les retours en Bourgogne et en Saône-et-Loire le week-end, mais j’ai hâte de vivre ces moments là.  

 

Depuis samedi, on a plus souvent entendu parler de la petite sœur de Miss France, de la sœur de Marine que de Lou-Anne, comment vivez-vous cela ?

Pour être totalement sincère, c’est plutôt mes proches que ça peut déranger, moi pas du tout ! C’est ma sœur, c’est totalement humain de me comparer à elle. Même moi si je voyais qu’il y avait la petite sœur d’une miss France qui se présentait je dirais aussi « Oh, mais c’est la sœur de… » C’est quelque chose que je ne prends pas mal du tout. Et puis ça reste ma sœur. Si on parle d’elle, si on parle de moi, c’est top. J’ai eu cette peur de la comparaison avant de me présenter peut-être. C’est pour cela que j’hésitais à me présenter, mais à partir du moment où j’ai choisi de le faire, je savais dans quoi je m’engageais. Je me doutais de certains titres accrocheurs, mais j’ai vraiment accepté. Il le fallait avant de participer à cette élection, pour pas que ce soit un problème pour moi et que je le vive mal. Donc je m’y attendais, c’est ce qui se passe et ça ne me dérange pas.

 

Être miss, ce n’était pas un rêve de petite fille et pourtant vous y voilà. La prochaine étape, c’est l’élection de Miss Bourgogne le 3 octobre…

Je ne sais pas ce que ça va donner en octobre, mais je peux vous dire que je vais donner le meilleur de moi-même et c’est le public qui décidera ! Certes être miss, ce n’est pas du tout un rêve, mais ça peut devenir un objectif ! Quand je fais quelque chose, j’essaie toujours de le faire à fond. C’est mon caractère, je suis quelqu’un de très déterminée et de persévérante dans tout ce que j’entreprends.

 

En tant qu’ambassadrice de la Saône-et-Loire, il y a un endroit que vous appréciez particulièrement ?

Je dirais la Roche de Solutré. Quand j’étais plus jeune, j’allais très souvent y faire une petite marche, pour les randonnées en famille c’est super… et ça va faire plaisir à ma maman ! Après la Saône-et-Loire est un très beau département par ses paysages, sa belle culture, sa gastronomie, son espace viticole, sans oublier les gens qui sont très accessibles et j’ai hâte d’aller à leur rencontre.

 

Propos recueillis par Delphine Cresson

 

MISS lou ann 2020 2.JPG

Photos : F. Didden

MISS lou ann 2020 1.JPG

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Un incendie brûle 40 hectares au dessus du lac de Vouglans (Jura)

Les pompiers de Saône-et-Loire sont partis en renfort. Actualisé

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Appel à projets de la Fondation Orange pour l’inclusion numérique des jeunes

Les associations d’insertion peuvent déposer leurs projets autour du numérique jusqu’au 18 septembre.

MÂCON - Révision du PLU : Avis défavorable de la commission d'enquête publique

Nommée par le président du tribunal administratif, la commission d'enquête, composée de trois commissaires enquêteurs, a travaillé du 31 mai au 1er juillet 2022.

BOURGOGNE : Les douaniers saisissent 7,76 kg de cocaïne à Brognon

La brigade des douanes de Dijon a réalisé une nouvelle interception de produits stupéfiants.

SAÔNE-ET-LOIRE : Le département placé en vigilance orange canicule

Et ce à compter de ce mercredi 3 août après-midi, avec des températures pouvant atteindre les 38 degrés localement.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Près de 90 000 personnes vivent dans une structure collective

Internats scolaires, casernes militaires, maisons de retraite... 3,2% de la population de la Bourgogne-Franche-Comté vit dans une communauté selon une enquête de l'INSEE.

BOURGOGNE : On pourra voir l'ISS ce dimanche soir

Rendez-vous à la tombée de la nuit

MÂCON : La Grisière dans une forme olympique (2)

La suite de notre reportage photos

AZÉ : La 60e édition de la foire est lancée !

C’est parti pour quatre jours de foire ! Ce vendredi soir, l’avenue des plantages et le centre-bourg du village étaient en fête avec l’ouverture de la foire commerciale.