jeudi 4 juin 2020
  • TREMA MACON NOUVELLES REGLES (2).jpg
  • MUSEE URSULINES MACON REOUVERTURE.jpg
  • CREMANTS VIGNERONS IGE MAIJUIN20202 - 1.jpg

S’il est d’usage pour tous les candidats de s’exprimer après l’annonce des résultats d’un scrutin, un temps de réserve s’est naturellement imposé à nous.

Un temps de réserve et de pudeur au regard des conséquences sanitaires engendrées par l’épidémie.

Nous pensons d’ailleurs au dévouement sans faille des personnels soignants et nous leur adressons notre plus profond respect. Nous pensons également à ceux qui souffrent de la maladie et à leurs proches. À ceux qui sont seuls, isolés dans cette épreuve.

À l’issue de cette crise sans précédent, il nous faudra imaginer ensemble et à l’échelle de notre commune, des solutions à apporter face à de tels évènements pour ne laisser personne au bord du chemin.

En attendant, face à cette crise inédite, les conséquences électorales sont encore floues et il n’est pas question d’alimenter les rumeurs et les fausses informations qui n’ont cesse de circuler à propos du second tour.

Pour l’heure, les électeurs de Charnay nous ont largement placés en tête et nous les remercions de leur confiance, mais aussi de leur courage à remplir leur devoir civique. Mais le contexte était alors différent, puisque nous ne parlions pas encore de confinement. Nous voyons dans ce vote l’expression de la volonté des charnaysiens de se tourner vers l’avenir. De confier leur commune à une équipe municipale renouvelée, expérimentée, dynamique, à l’écoute, et avant tout profondément attachée à Charnay.

Pour autant, nous sommes soulagés des mesures prises par le gouvernement pour la sécurité de tous et nous nous refusons à faire campagne durant toute la durée du confinement.

En temps voulu, lorsque nous aurons vaincu cette crise sanitaire, lorsque nous serons tous en sécurité, nous saurons nous montrer à la hauteur. Nous ne décevrons pas nos concitoyens qui croient en notre projet et qui nous font confiance.

Tout est affaire de priorité. Et celle d’aujourd’hui n’est plus à démontrer. Soyons disciplinés, responsables et solidaires.

Il y a le temps de la campagne, et il y a le temps de l’union nationale.

Christine Robin

Tous pour Charnay

André Accary : "Confions aux Départements la gestion unique et entière des Ehpad, et supprimons les ARS"

ACCARY ANDRE ARS.jpg
Le Président du conseil départemental de Saône-et-Loire s'exprime dans une tribune à l'occasion du Ségur de la Santé.

POLITIQUE : Jérôme Durain pose au Gouvernement la question de la responsabilité des élus locaux

Le Sénateur de Saône-et-Loire estime que « L'Etat qui décide de tout ne peut pas reporter sa responsabilité sur les élus locaux »

EXPRESSION POLITIQUE : « Les masques, où est la vérité ? » demande instamment Marie Mercier

La sénatrice de Saône-et-Loire fait part de la consternation, voire du dégoût des professions médicales et para-médicales...

Covid-19 : Les nouveaux élus de gauche au Conseil municipal de Mâcon veulent être impliqués

Dans une lettre adressée au maire, ils formulent quelques propositions et demande un effot de transparence.

Le sénateur Jérôme Durain demande au gouvernement des consignes claires concernant la gestion des masques

Lors de la séance de questions au gouvernement ce mercredi, le sénateur PS de Saône-et-Loire et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté a évoqué la réquisition par l'Etat des masques commandés par la Région.

EXPRESSION POLITIQUE : L’URDC demande plus d'«ambition» pour sauvegarder les entreprises

Présidant le groupe d'opposition URDC au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, François Sauvadet salue les mesures d’urgence prises par la majorité face à la crise sanitaire, tout en proposant d'ajouter des aides directes pour sauvegarder les entreprises et les emplois.

EXPRESSION POLITIQUE : Julien Odoul regrette « un rendez-vous en catimini »...

et appelle à l'union régionale autour des soignants et de la Bourgogne Franche-Comté. Le président du groupe Rassemblement national au conseil régional s'exprime dans un long communiqué avant l'assemblée de ce vendredi.

Toni Spinazze (CAPEB 71) : "La vie d’un artisan ou d’un ouvrier du BTP vaudrait-elle moins que celle de n’importe quel autre citoyen ?"

Il n'y pas que les médecins et le personnel soignant qui soient scandalisés par les manquements du Gouvernement... Après celle de Pierre Bost, patron de Alpes Bourgogne Constructions, la charge du président de la CAPEB 71 contre Muriel Pénicaud dans une lettre ouverte.