jeudi 21 janvier 2021
  • VO PEUGEOT NOMBLOT MACON JAN2021 - 1.jpg
  • MACON HABITAT LOCAUX COMMERCIAUX 20NOV2020.jpg
  • ARMEE TERRE CIRFA MACON DEC2020 - 1.jpg

Communiqué

Continuité pédagogique et enseignement à distance :

que veut nous dire le directeur du CNED ?

Depuis la fermeture des écoles et établissements scolaires la semaine passée, nous assistons à la mise en place généralisée de ce qu’appelle le ministère « continuité pédagogique » et enseignement à distance. Cela soulève un certain nombre de questions sur les pratiques pédagogiques, les conditions de travail et d’étude, mais aussi sur les outils mis à disposition des personnels et des élèves par l’administration. Au-delà des aspects pratiques et techniques qui ont très vite montré leurs limites, cette mise en œuvre suscite de nombreuses questions sur le métier d’enseignant·e.

Après plus de dix jours d’expérimentation, il est clair pour la CGT Éduc’action que, plus que jamais, enseigner est bien un métier qui s’apprend, qui n’a de pertinence et d’efficacité que lorsque cela se fait en présentiel, avec un lien direct entre personnels et élèves, une interrelation permettant des échanges constructifs. Dans les faits, et malgré les efforts des personnels, il n’est pas question de continuité pédagogique et d’enseignement depuis la semaine dernière, mais plus modestement du maintien d’un lien avec les apprentissages pour une grande partie des élèves.

Dans ce contexte, nous nous interrogeons sur les propos tenus ces derniers jours par le directeur du CNED à l’AEF. En insistant à plusieurs reprises sur l’évolution de l’enseignement à distance et l’accompagnement des enseignant·es, sur la nécessité de repenser « les formes scolaires ou l’autoformation », ou sur l’utilisation de ce procédé pour les élèves isolés géographiquement, la CGT Éduc’action s’interroge pour savoir si cette position est un simple avis personnel ou bien un ballon d’essai lancé par le ministère...

Pour notre organisation, cette situation extrême vécue par les personnels de l’Éducation nationale, par les élèves et les usager·ères, ne doit pas être l’occasion pour le ministre d’ouvrir des pistes impensables d’évolution de nos métiers qui introduiraient massivement des dispositions de travail qui éloigneraient enseignant·es et élèves. Vouloir généraliser de telles pratiques, qui ne sont actuellement qu’un palliatif, serait pénalisant pour l’ensemble des élèves et leurs apprentissages. Surtout, comme nous l’exprimons depuis longtemps, l’exploitation d’un enseignement numérique est extrêmement néfaste pour de très nombreux enfants et familles qui sont éloignées du numérique.

En agissant de la sorte, on minimise la fracture numérique qui existe bel et bien en France et qui accroit les inégalités. Quant à l’enjeu « écologique » évoqué au regard des « déplacements en car d’élèves dans les milieux isolés », on frise le ridicule : outre la pollution induite par le recours accru aux serveurs informatiques, oser parler d’écologie pour justifier l’abandon des écoles rurales est pitoyable. Pour la CGT Éduc’action, tout cela est inacceptable !

Enfin, la CGT Éduc’action s’oppose à une éventuelle modification des missions des personnels enseignants où un enseignement à distance serait développé. Cela poserait immanquablement des questions de fondement de notre travail, des questions sur les outils officiels utilisés, sur la propriété du matériel utilisé, mais aussi sur le temps de travail et le droit à la déconnexion des personnels. Nous resterons vigilant·es à ce que cette expérience inédite ne se transforme pas en dangereuse expérience d’apprentis sorciers.

 

COVID-19 - Vaccination : Ça bloque à Paris et dans les ARS, et ça met en colère André Accary

ANDRE ACCARY 2711 CHARNAY - 1.jpg
Le président du Département de Saône-et-Loire s'est fendu d'une lettre au président de la République pour rappeler que le Département est prêt depuis un moment, contrairement à l'ARS... A lire ici.

COVID-19 - Pr Luc Montagnier : « Il y a eu aussi, en partie, fabrication du virus »

DR MONTAGNER - 1.jpg
Mais « sans mauvaise intention », précise-t'il... VIH, covid-19, science, vaccin, prévention et thérapie, autisme, Fourtillan, Bill Gates... le professeur Luc Montagner, prix Nobel de médecine, a affirmé ses positions sur France Soir il y a trois jours. Étonnant, détonant et très éclairant !

FORMATION : À Mâcon, Roxana Maracineanu évoque la création d'un Bac Pro des métiers du sport

ROXANA MARACINEAU MACON 17DEC2020 BACPRO - 1.jpg
La ministre l'a présenté comme « une révolution pour la filière ».

EXPRESSION CITOYENNE - Auto-confinement des élèves : « Nouvelle préconisation, nouveau mépris pour le personnel » estime la CGT Educ'action

Le syndicat signale quatre classes fermées pour covid dans le département, plusieurs enseignants positifs et une vie scolaire impactée.

EDITO : Nucléaire, covid-19, la question est...

Pourquoi Emmanuel Macron écoute un expert de très haut niveau en matière d'énergie nucléaire et pas un autre en matière de santé ?

POLITIQUE : Fabien Genet défend l'enseignement agricole au sénat

« Votre budget n’est pas à la hauteur de l’ambition agricole qui devrait être celle de notre pays ! » a-t'il lancé à la tribune.

SANTÉ - 31 millions d'€ pour la région BFC : « Une belle enveloppe qui ne règle pas tout »

Le 14 novembre, le ministre de la Santé annonçait une enveloppe de 31 millions d'euros pour la Bourgogne-Franche-Comté attribuée dans le cadre du Ségur de la Santé. Michel Maillet, membre du collectif Santé protection sociale de l’Union Départementale CGT de Saône et Loire, a réagi à cette annonce.

Général Electric : « C’en est trop » s'indigne Marie-Guite Dufay

Après l’annonce de nouvelles suppressions de postes dans le cadre de la réorganisation de GE Steam Power, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, réagit avec force...

CRISE SANITAIRE ET POUVOIR D'ACHAT : Les retraités de la CGT demandent 100€ tout de suite

L’Union syndicale des Retraités CGT de Saône et Loire invite toutes les retraitées et tous les retraités à signer une pétition en ligne

EXPRESSION POLITIQUE : « De quoi ont besoin les quartiers populaires de Mâcon ? »

La réaction du PCF cu Mâconnais suite aux violences urbaines du week end à Mâcon.