jeudi 4 juin 2020
  • TREMA MACON NOUVELLES REGLES (2).jpg
  • MUSEE URSULINES MACON REOUVERTURE.jpg
  • CREMANTS VIGNERONS IGE MAIJUIN20202 - 1.jpg

Pour financer la crise COVID19, il faut faire payer les multi-millionnaires

Nous vivons une période terriblement anxiogène : la crainte de la maladie et de la mort ; l’inquiétude liée aux revenus fragilisés par la crise sanitaire et la perspective d’une nouvelle crise financière du capital ; le cumul du télétravail ou du travail avec la garde des enfants ; le confinement qui nous asphyxie ; l’incurie initiale du gouvernement.

Le gouvernement et le Président de la République après s'être fait les chantres des règles d'austérité et de casse des services publics, tentent de faire front avec de nombreuses incohérences.  Comment pourrait-il en être autrement alors qu’ils n’ont eu de cesse au cours des dernières années de poursuivre la casse de l’hôpital public, de mépriser et de violenter les personnels qui criaient leur souffrance.

Le PCF71 dénoncent depuis des années les diminutions drastiques des moyens financiers et humains accordés à l’hôpital public opérées par les gouvernements successifs et que le gouvernement actuel a continuées avec zèle (exemple dans la vidée jointe https://www.pcf71.fr/eco-social?start=42 (2’ à 3’30) ). Il n’a pas attendu cette crise pour revendiquer un plan d’urgence pour l’hôpital et la création d’un pôle public du médicament.

En attendant le moins que puisse faire gouvernement c’est de geler les Plans Régionaux de Santé qui continuent de casser l’hôpital public et qu’à l’inverse, en matière de moyens, il passe de la parole aux actes. Il doit ponctionner les profits des actionnaires, rétablir et augmenter l'impôt sur la fortune des plus riches pour financer les hôpitaux et les services publics et par ailleurs réaffecter les financements destinés à l’armement nucléaire

Le PCF 71 invite toutes les personnes qui encouragent chaque soir les soignants par leurs applaudissements à signer la pétition https://www.change.org/p/emmanuel-macron-des-milliards-pour-l-h%C3%B4pital-pas-pour-le-capital-covid-19-france-et-hopitalpascapital. Ce sera un soutien efficace entendu par les hospitaliers et un signal clair donné au gouvernement.

 


André Accary : "Confions aux Départements la gestion unique et entière des Ehpad, et supprimons les ARS"

ACCARY ANDRE ARS.jpg
Le Président du conseil départemental de Saône-et-Loire s'exprime dans une tribune à l'occasion du Ségur de la Santé.

POLITIQUE : Jérôme Durain pose au Gouvernement la question de la responsabilité des élus locaux

Le Sénateur de Saône-et-Loire estime que « L'Etat qui décide de tout ne peut pas reporter sa responsabilité sur les élus locaux »

EXPRESSION POLITIQUE : « Les masques, où est la vérité ? » demande instamment Marie Mercier

La sénatrice de Saône-et-Loire fait part de la consternation, voire du dégoût des professions médicales et para-médicales...

Covid-19 : Les nouveaux élus de gauche au Conseil municipal de Mâcon veulent être impliqués

Dans une lettre adressée au maire, ils formulent quelques propositions et demande un effot de transparence.

Le sénateur Jérôme Durain demande au gouvernement des consignes claires concernant la gestion des masques

Lors de la séance de questions au gouvernement ce mercredi, le sénateur PS de Saône-et-Loire et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté a évoqué la réquisition par l'Etat des masques commandés par la Région.

EXPRESSION POLITIQUE : L’URDC demande plus d'«ambition» pour sauvegarder les entreprises

Présidant le groupe d'opposition URDC au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, François Sauvadet salue les mesures d’urgence prises par la majorité face à la crise sanitaire, tout en proposant d'ajouter des aides directes pour sauvegarder les entreprises et les emplois.

EXPRESSION POLITIQUE : Julien Odoul regrette « un rendez-vous en catimini »...

et appelle à l'union régionale autour des soignants et de la Bourgogne Franche-Comté. Le président du groupe Rassemblement national au conseil régional s'exprime dans un long communiqué avant l'assemblée de ce vendredi.

Toni Spinazze (CAPEB 71) : "La vie d’un artisan ou d’un ouvrier du BTP vaudrait-elle moins que celle de n’importe quel autre citoyen ?"

Il n'y pas que les médecins et le personnel soignant qui soient scandalisés par les manquements du Gouvernement... Après celle de Pierre Bost, patron de Alpes Bourgogne Constructions, la charge du président de la CAPEB 71 contre Muriel Pénicaud dans une lettre ouverte.