Communiqué

 

Afin de réussir au mieux le déconfinement, la CPME érige la sécurité de tous en priorité. Elle souhaite des préconisations sanitaires qui clarifient la conduite à tenir. D’autre part, elle réclame une adaptation de la législation à la pandémie actuelle en limitant la responsabilité de l’employeur. 

« Nous nous prononçons également en faveur d’une reprise généralisée d’activité, déclare le Président de la CPME de Saône et Loire Thierry BUATOIS, même si elle doit être progressive dans certains secteurs qui y sont prêts. Dans le même temps, il conviendra de maintenir les dispositifs de soutien aux entreprises et d’envisager des annulations de charges sociales et fiscales.

Le coût des mesures sanitaires pourrait, lui, venir en déduction de la cotisation Accident du travail/Maladie professionnelle. »

« Accélérer certaines procédures pour ne pas laisser s’installer de trous d’air dans les carnets de commandes et, à l’inverse, poursuit-il, reporter certaines réformes devenues inapplicables, seront aussi des mesures indispensables. 

Quant aux entrepreneurs contraints de cesser leur activité, ils devront, bien évidemment, ne pas être abandonnés. »

Cliquez ici pour voir le détail les 11 propositions de la CMPE