lundi 25 octobre 2021

La sénatrice de Saône-et-Loire fait part de la consternation, voire du dégoût des professions médicales et para-médicales...

« Il y aura des masques dans les supermarchés : pourquoi pas autant dans les pharmacies ?

Les ordres des professions médicales et para-médicales m'ont fait part de leur consternation voire de leur "dégoût" au sujet de la vente de masques en France.
Aussi, j’ai décidé de saisir le ministre de la Santé de cette question.

L’annonce subite de la vente de dizaines de millions de masques par la grande et moyenne distribution interroge, tandis que :
- la distribution de masques par les pharmaciens s'effectue depuis deux mois au compte-gouttes,
- les soignants en ont tant manqué dans l'exercice de leur mission, au péril même de leur santé et de leur vie,
- leurs patients les plus fragiles s'en procureraient difficilement jusqu'alors.

Quelle confiance le Gouvernement porte-t-il au réseau des 25.000 pharmacies qui n’ont eu de cesse d’accompagner les patients depuis le début de la crise ? Acheter un masque est une chose, bien le porter en est une autre : là est le rôle pédagogique des pharmaciens.

A partir du lundi 4 mai, les pharmacies seront-elles approvisionnées à hauteur de la grande distribution ? Le Gouvernement s’y engage-t-il ?

La grande distribution ne comptabiliserait à ce jour que « 5 à 10 millions de masques pour la vente ». Pour le reste des chiffres annoncés, il s’agirait « de commandes et non de stocks ». Ce sont les mots prononcés par le ministre de la Santé lors de sa conférence de presse de cet après-midi.
Qu’en est-il précisément ? Le Gouvernement manquerait-il d’efficacité à se procurer des masques contrairement au secteur de la grande distribution ?

Le Gouvernement doit apporter de toute urgence des réponses claires à la colère qui monte. »

--
Marie Mercier
Sénateur de Saône-et-Loire
Secrétaire de la Commission des Lois
Vice-Présidente de la Délégation à la Prospective
Maire honoraire de Châtenoy-le-Royal

 

PRÉSIDENTIELLE : Pour la GRS, c'est Arnaud Montebourg

Après avoir débattu lors de conférences régionales, les adhérents.es de la Gauche Républicaine et Socialiste ont départagé les candidatures de Jean-Luc Mélenchon, Arnaud Montebourg, Yannick Jadot et Fabien Roussel, dont les noms ont été parrainés par au moins un membre du collectif d’animation national de la GRS.

200 millions d'€ sur 3 ans pour 5 000 équipements sportifs de proximité

Le député de la 1ère circonscription Benjamin Dirx, rapporteur spécial du budget sport, salue cette annonce présidentielle en matière de financement des équipements sportifs. « Elles sont dans la continuité de l’engagement de la majorité pour le sport, notamment en prévision des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. »

POLITIQUE – Conseil municipal de Mâcon : Un vœu partagé mais qui tombe à l'eau...

Lundi soir en clôture du Conseil municipal, l'opposition a proposé au conseil d'adopter un vœu portant sur la crise climatique et intitulé « Répondre ensemble à l'urgence environnementale ». D'accord sur le fond, la majorité l'a néanmoins rejeté pour le principe.

COVID-19 : Quatre soignantes appellent à l'aide les citoyennes et les citoyens pour sauver la santé et l'hôpital

À la veille de l'obligation vaccinale pour les soignants, quatre d'entre elles ont pris la plume pour exprimer leur incompréhension, leurs doutes et leur colère bien légitimes devant ce qui va advenir ce 15 septembre. « Bonjour à vous tous qui serez peut-être un jour patients ou qui l’êtes, aidez-nous à préserver la santé et l’hôpital !

POLITIQUE : Arnaud Montebourg candidat à la présidentielle...

...pour « éviter à la France la douleur d'un deuxième quinquennat Macron ou le danger d'un premier quinquennat Le Pen ».

EDITO - Covid-19 et vaccination : On aura tout vu !

Ce n'est pas le compteur du Téléthon mais c'est pourtant bien ce à quoi l'on pense quand on voit ce compteur à la vue du tout-passant devant le ministère de la Santé (photo leparisien.fr).

POLITIQUE : Delphine Batho (Génération écologie) candidate à la primaire des écologistes

Génération écologie Bourgogne - Franche-Comté vient de créer des comités de soutien dans tous les départements de la région.