mardi 7 juillet 2020
  • Route_71_290x400 (2).jpg
  • EDENWALL STAGES ETE2020 - 1 (2).jpg
  • JVEUXDULOCAL MACON2105 (2).jpg
  • EGC BOURG CHALON - 1.jpg

Actualisé - En Bourgogne-Franche-Comté, 869 décès sont à déplorer en milieu hospitalier et 575 dans les établissements médico-sociaux depuis le début de l'épidémie de Covid-19. Plus de 2.500 patients sont sortis d'hospitalisation. Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png 

 

Communiqué de l'Agence Régionale de Santé de Bourgogne-Franche-Comté du 4 mai 2020 :

Coronavirus-COVID-19 en Bourgogne-Franche-Comté

Gestes barrière, mesures de distanciation physique :

surtout ne pas perdre les bonnes habitudes !

L’épidémie de Covid-19 poursuit sa lente décrue dans notre région mais exerce toujours une pression importante sur le système de santé régional.


Aujourd’hui comme après le 11 mai, le respect des gestes barrières et la distanciation physique restent les clés de la lutte contre l’épidémie.

Alors que 2512 personnes sont de retour à domicile, 1141 patients sont toujours soignés dans les hôpitaux de la région pour des formes graves de Covid-19. Parmi ces malades, 161 sont pris en charge en réanimation. On recense 869 décès en milieu hospitalier.

Le respect des gestes barrières reste la règle


L’ARS appelle à rester vigilants, mobilisés et prudents : il est indispensable que nous poursuivions nos efforts en respectant les gestes barrières, la distanciation physique minimale d’un mètre et la réduction maximale du nombre de nos contacts.

Les gestes barrières pour se protéger et protéger les autres sont toujours les mêmes et perdureront après le 11 mai :
- Se laver les mains très régulièrement
- Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir
- Utiliser un mouchoir à usage unique et le jeter
- Saluer sans se serrer la main, arrêter les embrassades

La distanciation physique d’un mètre minimum reste décisive pour interrompre les chaines de contamination. Cela restera vrai après le 11 mai.





 

Communiqué de l'Agence Régionale de Santé de Bourgogne-Franche-Comté du 3 mai 2020 :

Coronavirus-COVID-19 en Bourgogne-Franche-Comté
Rappel : Des gestes simples contre les accidents domestiques

L’épidémie de COVID-19 maintient en tension le système de santé régional qui prend encore en charge plus d’un millier de patients. Rester chez soi demeure une nécessité absolue, en étant attentif aux risques d’accidents et d’intoxications, en particulier des plus jeunes.

Alors que 2 495 personnes sont de retour à domicile, 1 143 patients sont soignés ce 3 mai dans les hôpitaux de la région pour des formes graves de COVID-19.
Parmi ces malades, 174 sont pris en charge dans les services de réanimation.

856 décès sont recensés en milieu hospitalier.

L’indispensable confinement peut favoriser la survenue d’accidents domestiques impliquant en particulier les enfants, comme l’a observé l’Association française des centres anti-poison et de toxico-vigilance énonçant quelques gestes simples pour les éviter :

-Ranger les produits ménagers ou professionnels dans un placard fermé ou en hauteur,
-Placer les flacons de solutions hydro-alcooliques hors de portée des jeunes enfants après leur utilisation,
-Ranger tous les médicaments en hauteur ou dans une armoire à pharmacie fermée,
-Ne pas transvaser de produits en dehors de leur récipient d’origine,
-Ne pas mélanger les produits entre eux, surtout s’ils contiennent de la javel,
-Porter des protections adaptées (notamment des yeux) pour la fabrication/utilisation des produits, -Surveiller les jeunes enfants pour qu’ils n’ingèrent pas des objets (piles bouton, billes métalliques ou billes / perles d’eau).

Les centres anti-poison assurent des téléconsultations médicales gratuites, en urgence, 24 heures sur 24.
Pour la Bourgogne-Franche-Comté, le numéro à composer est celui du centre de Nancy : 03 83 22 50 50.

Toutes les recommandations sur le site de l’ARS : https://www.bourgogne-franche-comte.ars.sante.fr/coronavirus-les-informations-utiles

 


 

Communiqué de l'Agence Régionale de Santé de Bourgogne-Franche-Comté du 2 mai 2020 :

 

Coronavirus-COVID-19 en Bourgogne-Franche-Comté

Impact psychologique de l’épidémie : Une écoute, un appui

 

Grand public et professionnels de santé de la région ont accès à un soutien psychologique mis en oeuvre en Bourgogne-Franche-Comté par de nombreux acteurs de la santé mentale.


Les hôpitaux de la région prennent en charge ce 2 mai 1 139 patients atteints de formes graves du coronavirus, dont 172 en réanimation ; près de 2 500 personnes (2 492) sont désormais sorties d’hospitalisation.

850 décès en établissements de santé sont attribuables au COVID-19 en Bourgogne-Franche-Comté.

L’épidémie, sa mortalité, la période de confinement, sont susceptibles d’entraîner des situations de détresse ou d’inquiétude.

L’Agence Régionale de Santé salue le travail engagé dès le début de la crise par l’ensemble des acteurs de la santé mentale, pour proposer des solutions accessibles à chacun, en fonction de sa situation.

Le dispositif de l’urgence médico-psychologique en particulier, a été activé avec l’appui des CUMP (cellules d’urgences médico-psychologiques), qui reposent sur le volontariat de psychiatres, psychologues et infirmiers.

De nombreuses initiatives portées par les centres hospitaliers spécialisés de la région, les professionnels libéraux, les associations … permettent de mettre à disposition du grand public comme des professionnels directement confrontés à la maladie, des numéros d’écoute et de soutien.

La pluralité et la diversité de ces réponses en Bourgogne-Franche-Comté complètent le dispositif national organisé par le ministère des Solidarités et de la Santé (numéro d'information offrant un service de soutien psychologique gratuit : 0 800 130 000).

 

 

VINS DE BOURGOGNE - Millésime 2020 : bien parti pour être (très) précoce

Après la fleur, le millésime 2020 reste très en avance. Ce sera peut-être l’un des plus précoces de Bourgogne.

DIJON : Plus d’un millier de personnes rassemblées « contre le racisme et les violences policières »

8446_1_full.jpg
La manifestation de ce mardi 9 juin 2020 à Dijon s’est déroulée en deux temps peut-on dire, le temps du rassemblement et des messages forts contre le racisme sur la place de la Libération, puis un temps davantage tourné contre les forces de l’ordre.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : 100% des sièges des TER et des TGV seront disponibles à compter du 5 juin

Mi-juin, le service des TER atteindra son niveau normal d'été avec 480 trains en circulation. Pour les TGV, le trafic régional sera à 60% de la normale jusqu'au 3 juillet.

COVID EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : Rester prudents dans la durée pour éviter la reprise de l’épidémie

Capture d’écran 2019-11-10 à 15.11.56.png
2 638 tests ont été réalisés cette semaine en Saône-et-Loire. 26 se sont révélés positifs.

DÉCONFINEMENT : Un 1er grand ouf !

CARTE DECONF.jpg
La Saône-et-Loire est en vert ! Plus de limitation de circulation de 100 kilomètres à partir du 2 juin. Les plages, les musées, les salles de spectacles, seront rouverts, ainsi que les piscines et les salles de sport. Les cinémas rouvriront fin juin. Toutes les mesures annoncées par le Premier ministre.

La Bourgogne-Franche-Comté repasse en vert : « Une décision majeure pour l’économie régionale »

Le Premier ministre a annoncé que la région Bourgogne-Franche-Comté sera classée parmi les zones “vertes” à partir du 2 juin.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ - Covid-19 : L'ARS accompagne la reprise d'activité dans les piscines

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
1.001 décès sont à déplorer en milieu hospitalier depuis le début de l'épidémie de Covid-19. Le dépistage a permis de détecter 18 nouveaux cas en une journée.

EXPRESSION CITOYENNE : « Vraiment, on en est là ??? » (suite)

Actualisé - Une adhérente handicapée de l'A.M.i habitant à Mâcon mais confinée à Dijon s'était vue refusée l'octroi d'un masque par la Ville de Dijon. La municipalité s'est excusée après de l'A.M.i

BOURGOGNE : Très grosse saisie de cannabis et de médicaments sur l'A31

Les douaniers ont reçu les félicitations du minsitre Gérald Darmanin.

CORONAVIRUS - Covid-19 : Dix décès de patients en une journée en Bourgogne-Franche-Comté

La nouvelle stratégie de tests de l'ARS a détecté dix nouveaux cas en une journée dont un en Saône-et-Loire et un en Côte-d'Or.

CORONAVIRUS : Plus de 1 500 tests réalisés en une journée en Bourgogne-Franche-Comté

Capture d’écran 2019-11-10 à 15.11.56.png
En Bourgogne-Franche-Comté, 959 décès sont à déplorer en milieu hospitalier depuis le début de l'épidémie de Covid-19. La nouvelle stratégie de tests de l'ARS a détecté 13 nouveaux cas en une journée dont un en Saône-et-Loire et deux en Côte-d'Or.