MASQUES CHARBO - 2.jpg

 

On avait quitté "elle" la semaine dernière (voir notre article du 26 avril), avec ses centaines de masques faits main pour protéger contre le Covid-19, qui je le rappelle a déjà fait près de 25 000 victimes en France.

De fil en aiguille, l’anonymat demandé ayant coupé court, elle a donc finalement été ‘’démasquée’’ rapidement. Les habitants de la commune ont donc afflué chez elle, afin de la remercier par des présents, alors que ce n’était pas le but. Elle adresse un grand merci à tous pour cette reconnaissance. Faisant une drôle de bobine en récupérant encore du tissu et des cordons, elle repart pour de longues soirées, pour ne pas se faire battre à plate couture par le Covid.

Avec la couleur rouge du département, deconfinement ne signifiera malheureusement pas arrêt de ce satané virus. Et le port du masque sera encore plus nécessaire, voire obligatoire. L’avenir du masque de Charbonnières est cousu de fil blanc. Ceux en tissu pour les Leunais sont prêts. Du bambin de 2 ans à l’ado de 15 ans, toute la jeunesse aura le sien. Les adultes également, nos ainés ne seront pas oubliés.

Petite précision utile de la couturière : Ceux qui éprouvent des difficultés à nouer les cordons derrière la tête, peuvent supprimer le petit point de couture, retirer le cordon, et le remplacer par un élastique, auquel ils feront un nœud. Opération relativement aisée.

Appelons un chas un chas, au début de son action, tout n’a pas été coton. Maintenant, elle fait dans la dentelle, et marche sur du velours. 

Comme la vie ne tient qu’à un fil, elle espère vous protéger. Alors elle insiste sur le fait qu’il faut continuer à rester chez vous, en attendant des jours meilleurs.  Ce fichu virus va encore nous donner du fil à retordre. Finalement, en plus du reste, la couture, c’est vraiment son domaine. Merci !

Rémy MATHURIAU