lundi 6 juillet 2020
  • Route_71_290x400 (2).jpg
  • EDENWALL STAGES ETE2020 - 1 (2).jpg
  • JVEUXDULOCAL MACON2105 (2).jpg
  • EGC BOURG CHALON - 1.jpg

PALAIS JUSTICE TRIBUNAL MACON COVID.jpg

La Justice à Mâcon est restée ouverte et accessible pendant tout le confinement a souligné le président ce jeudi au cours d'un point presse. Etat des lieux et état d'esprit.

Le point presse s'est tenu en présence du procureur de la République Eric Jallet et de la bâtonnière du Barreau de Mâcon Karen Charret.

Bien que superbement oubliée dans les différentes déclarations du Premier ministre et du président de la République, la Justice, et donc le tribunal de Mâcon, « n'a jamais fermé sa porte. Evidemment, les mesures de protection sanitaires ont été appliquées, mais à travers un plan de continuité d'activité. Nous avons donc continué à travailler pour répondre aux urgences pénales et civiles, directeur de greffe, procureur et président présents tout le temps. Nous avons fait tourner la machine, grâce aussi à la disponibilité de la bâtonnière et la présence de la Cour d'appel. La justice à l'arrêt est une idée fausse à Mâcon ! » Le président tenait à tordre le coup à cette croyance.

« Chaque semaine, nous avons transmis un document mentionnant les fonctionnaires et magistrats présents, à la Cour d'appel et aux barreaux de Chalon et Mâcon. Sachez que sur 75 personnels qui composent ce tribunal, en moyenne 20 fonctionnaires et 5 à 10 magistrats étaient présents tous les jours. Le service d'accueil unique du justiciable est resté ouvert 5 jours sur 5. »

Un retard cumulé de 5 mois

Démonstration faite du fonctionnement continu de la justice à Mâcon, le procureur a précisé la nature de l'activité pénale pendant cette période particulière : « Les flagrances de violence intra-familiale, les infractions aux règles de confinement et les cambriolages de commerces ont été jugés. L'activité a été réduite du fait de l'intervention des forces de l'ordre. Les violences intra-familiales par exemple ont, certes, beaucoup augmenté, sans pour autant faire l'objet de procédures systématiques. Ce sont les interventions à domicile des policiers et gendarmes qui ont bondi de 30%.

Les comparutions immédiates ont bien eu lieu, décisions ont été rendues. Pour le reste, tout a été renvoyé. »

Quoi qu'il en soit, le tribunal accuse le coup d'un retard de cinq mois dans les dossiers non jugés. « Nous cumulons la grève des avocats et le covid » expliquait le président Mahrez Abassi. « Ce sont quelque 400 dossiers d'affaires familiales qui attentent une décision de justice » complétait-il. « J'évoque ces affaires-là car la famille va constituer une priorité pour le déconinement dès ce lundi. »

« Nous avons en effet une problématique de stock » enchainait le procureur. « Nous sommes confrontés à une ½ année blanche avec une semaine d'audiences prises en tout et pour tout depuis le début de l'année. Tout cela sera jugé entre septembre et décembre 2020. »

Pour le civil, même principe de reprise dès lundi. « Tout le monde revient sauf problème de garde d'enfants, vulnérabilité particulière, ou problème de transport. Nous allons reprendre progressivement avec 50 à 80% des dossiers. Mais la sécurité sanitaire de tous sera assurée. Pas question de faire du tribunal de Mâcon un cluster. »

Les magistrats auront 4 masques lavables chacun fournis par la Cour d'appel.

Les avocats lourdement frappés par le confinement mais mobilisés

Karen Charret, nouvelle bâtonnière, invitée à ce point presse par le président, s'est exprimée au nom des avocats, rappelant que juste avant le confinement pour covid, ils mettaient fin, le 9 mars, à 2 mois et ½ de grève contre la réforme des retraites...

Dur coup du sort pour une profession qui se retrouve sinistrée. « Les cabinets ont fonctionné en mode dégradé, en télé-travail et avec du chômage partiel. Mais il nous fallait rester connectés.es autant que possible, par téléphone ou par mail, car nous savons combien, par exemple, les logements sont comme des prisons pour certaines familles. Sachez également que le Conseil de l'Ordre s'est tenu le 6 avril, malgré tout, car nous savons qu'après la crise sanitaire, c'est une crise économique qui nous attend. Nous avons établi un partenariat avec la Chambre de commerce, qui va se traduire par une charte d'accompagnement des entrepreneurs en difficulté. »

Pour la reprise, il faudra aux avocats se faire une raison : il y aura par ailleurs un phasage horaire, avec un timing des prises de paroles. Tout le monde ne sera pas convoqué à la même heure. La fameuse salles des pas perdus (le grand hall d'entrée), ne sera pas accessible à plusieurs. 

En revanche, pas d'audience supplémentaire a précisé le procureur.

« Cette reprise est espérée autant que redoutée » a conclu la bâtonnière, « car toute personne est désormais considérée comme une aide autant qu'une menace. Il faudra s'y faire.

En terme de masques, chacun en a un en tissu et en aura trois de plus lundi. »

Oubliés mais déterminés

Les mots de conclusion de ce point presse ont été prononcés par le président avec une grande force : « Oui, nous sommes les grands oubliés de la crise alors que nous sommes les gardiens de l'ordre. Je vous met au défi de trouver un mot sur la Justice dans les déclarations du président de la République et du Premier ministre... et pourtant nous l'avons fait, avec des malades dans nos rangs. Mais nous n'avons pas peur ici à Mâcon. Nous répondons à l'angoisse et nous assumerons notre rôle. On sera là ! pour les familles, pour les agriculteurs qui auront besoin de mandataires etc. On sera là et ensemble nous réussirons. »

Des masques périmés et un don

Au départ, le palais de justice de Mâcon avait un stock de masques périmés qui a malgré tout été utile. Mais c'est donc la distanciation physique qui a prévalu, la présence de gel hydro-alcoolique dans tous les endroits, ainsi que les plexiglas mobiles. « Nous avions masques non-périmés que nous avons donnés à l'hôpital de Mâcon. Ensuite, nous avons eu droit à une dotation. Aujourd'hui, chaque service est pourvu. »

Rodolphe Bretin

 

MÂCONNAIS SUD BOURGOGNE : Une action de sensibilisation aux dangers de l'ambroisie avec le PETR

ambroisie.jpg
Une visite sur le terrain était organisée à Viré ce jeudi pour mieux comprendre les enjeux liés à l’ambroisie.

LA ROCHE VINEUSE - CLUNY : Aurore Bonnefoy, naturopathe en Mâconnais-Clunysois, spécialité accompagnement de la femme

AURORE BONNEFOY NATUROPATHE LAROCHEVINEUSE CLUNY - 1.jpg
« Issue du secteur du tourisme, de nombreux chemins m'ont mené à la naturopathie et au développement personnel : des voyages, des lectures, des rencontres marquantes, des épreuves douloureuses, une fatigue chronique et des crises d'angoisse à répétition, une quête de sens... » Confidences...

MÂCON : La CGT fait des propositions pour le monde d'après

CGT MACON BILAN COVID - 1.jpg
Les syndicalistes ont planché sur un plan de sortie de crise.

MÂCON : Un appel au civisme (4)

DECHETS CHARBO - 2.jpg
Actualisé : Le monde d'après n'a toujours pas débuté... Cette fois, c'est un habitant de Charbonnières qui réagit à un dépôt sauvage intolérable.

TOURISME : Et si la saison estivale en Mâconnais-Beaujolais était sauvée ?...

reprise office tourisme Mâcon (17).JPG
Louis-Mickaël Grall, directeur de l’office de tourisme ddu Mâconnais-Beaujolais, pense avoir de bonnes raisons de regarder les prochains mois avec optimisme en l'absence d’une nouvelle vague épidémique.

DAVAYÉ - Viticulture : 300 emplois à pourvoir via la formation tractoriste à l'ABC Agro bio campus

Capture d’écran 2019-11-10 à 15.11.56.png
Egalement 16 places en bac pro Vigne et vin ! A voir, l'infographie qui présente l'emploi viticole en France et en Saône-et-Loire.

MÂCONNAIS SUD BOURGOGNE : Une plate-forme numérique pour les professionnels de la santé mentale

Depuis sa mise en place en 2018, le Conseil local en santé mentale du Mâconnais Sud Bourgogne, rattaché au Contrat local de santé, s'est employé à créer du lien, à développer une culture commune ou encore à fédérer et coordonner les initiatives locales dans un esprit de complémentarité. C'est ainsi que le projet ambitieux de création d'un portail dédié à la santé mentale a vu le jour, aidé pour…

MACON-CHARNAY : Le plaisir de la liberté retrouvée sur les voies verte et bleue

MACON VoieBleueVerte.jpg
En ce premier dimanche de dé-confinement, petits et grands ont affiché le plaisir de se balader à nouveau sur les voies bleue et verte, sous un soleil radieux, en famille ou entre amies, à pied, à vélo ou en roller. Notre reportage photos.

MÂCON : Le Secours populaire a besoin de dons

SECOURS POP MACON COVID - 6.jpg
Car « les demandes sont en hausse constante » et l'argent manque pour acheter des produits de 1ère nécessité

TRIBUNAL DE MÂCON – Mahrez Abassi, président  : « On a toujours été là ! La justice n'a pas fermé ses portes »

PALAIS JUSTICE TRIBUNAL MACON COVID.jpg
La Justice à Mâcon est restée ouverte et accessible pendant tout le confinement a souligné le président ce jeudi au cours d'un point presse. Etat des lieux et état d'esprit.

MÂCONNAIS SUD BOURGOGNE : Les enjeux du numérique renforcés par la crise

Le PETR jouera pleinement son rôle dans la réduction des inégalités numériques.

CORONAVIRUS : « Proposer et agir en pensant à l’après » avec la JCE du Mâconnais-Val de Saône

La Jeune Chambre Economique du Mâconnais Val de Saône participe à une réflexion avec les membres régionaux de son mouvement pour soutenir l’agriculture locale et imaginer des solutions à mettre en place après le confinement et l’épidémie.

MACON : « Santé Services » se mobilise depuis le début du confinement pour répondre au mieux à vos besoins

SANTE SERVICE CHARNAY - 1.jpg
Publi-information - Gel Hydro alcoolique, Auto Percuteurs bactéricides/virucides, Savon Doux, Masques barrière… face à cette crise, nous avons trouvé les solutions pour pouvoir vous approvisionner au quotidien, sur la quasi-totalité de vos besoins, dans le respect des mesures d’hygiène imposées (particulier, professionnel médical, EHPAD, Hôpital, Entreprise locale etc.)

MÂCON ET ALENTOURS - Confinement : Les Productions du Cygne livrent des paniers lectures !

PANIER LECTURE PRODUCTIONS CYGNES MACON - 1.jpg
La Librairie du Cygne se mobilise pendant la crise sanitaire en livrant des paniers lectures à domicile sur Mâcon et alentours. Plusieurs thématiques existent (livres enfants, polars, romans...). C'est simple et rapide : sélectionnez, recevez, lisez !

DAVAYÉ : Les portes du lycée Lucie Aubrac sont ouvertes, virtuellement !

PORTES OUVERTES VITUELLES LYCEE LUCIE AUBRAC DAVAYE - 1.jpg
Publi-information - Le proviseur Jean-Philippe Lachaize explique le pourquoi de cette innovation, grande première dans la région.

PRISSÉ : La distribution du Locavor explose !

LOCAVOR MACON PRISSE VTS - 1.jpg
C'est le phénomène du moment, dopé par la crise sanitaire, si vous voulez bien me passer l'expression...

MACONhabitat et la proximité à distance : Coup de chapeau aux correspondants de quartiers et agents d'entretien

AGENTS MACON HABITAT - 4.jpg
Face à la crise sanitaire inédite actuelle et les mesures de confinement imposées par le Gouvernement, MACONhabitat a adapté son activité. S’il est des entreprises qui ont cessé leur activité, ce n’est pas le cas du bailleur de l’agglomération mâconnaise qui a réinventé son mode de fonctionnement pour répondre aux besoins de ses locataires.

CONSO : Soyons acheteurs pro-local, soutenons l'es-prix !

AMAZON VS BUREAU VALLEE 15043 - 1.jpg
Vous êtes plutôt Amazon ou Bureau Vallée ?... La différence n'est pas que dans le prix, dans l'esprit aussi... Soutenons l'es-prix ! Explications.

PHOTOS : Pas besoin d'aller bien loin pour s'émerveiller, la suite

PRINTEMPS5 - 5.jpg
Les très belles photos de Joseph, Marie T., Marie R. et Alain. Actualisé : D'autres superbes photos signées Dominique, Marilou, Joseph, Alain B. et Alain F. Actualisé ce mercredi avec les photos de Pascal, Sandrine, Alain C., Hélène. ACTUALISÉ ce lundi avec les photos de Elisabeth, Najia, Frédérique etc.

REGION DE MÂCON : Les gendarmes sur le pont dans le Sud-Mâconnais

GENDARMES CONTROLES COVID CHAINTRE - 4.jpg
Ils étaient une trentaine mobilisés cet après-midi, sous le commandemant du colonel Nicolas Matthéos, commandant du groupement de gendarmerie de Saône-et-Loire, du commandant de la gendarmerie de Mâcon Fabrice Jandin, et du commandant en second de l'escadron de sécurité routière le capitaine Nicolas Millery.

HÔPITAL DE MÂCON : Il lance une grande enquête téléphonique pour avoir des données statistiques covid-19

L'enquête est réalisée par les agents de l'Agglomération MBA. Vous pouvez répondre tranquillement si vous êtes sollicité.e.

CORONAVIRUS : Préserver sa santé mentale et être aux côtés des malades

0800.jpg
La lettre du PETR Mâconnais-Sud-Bourgogne vous dit tout ce qu'il faut savoir en cette période de confinement.