FONDtr2

 

 

Il écrit leur faire « entière confiance dans la mise en oeuvre des dispositions qui vont permettre à notre pays de retrouver une vide normale et de relancer l'économie. »

Le Sénat souhaite une prolongation de l'Etat d'urgence jusqu'au 10 juillet, et non jusqu'au 23 comme le précise le texte initial du Gouvernement.

Cliquez ici pour lire l'intégralité de la lettre du sénateur Jean-Paul Emorine