mardi 14 juillet 2020
  • MACON PREND SES QUARTIERS ETE 20203 - 1.jpg
  • EDENWALL STAGES ETE2020 - 1 (2).jpg
  • JVEUXDULOCAL MACON2105 (2).jpg
  • Route_71_290x400 (2).jpg

Communiqué :

Débat au Sénat sur les conditions de réouverture des écoles : 
la Sénatrice Marie Mercier interpelle le ministre de l’Education nationale
sur l’indispensable revalorisation de la médecine scolaire

 

La crise épidémique que nous traversons est l’occasion de rappeler toute l’importance de la médecine scolaire. Sa mission comporte des aspects de prévention, de dépistage et de formation. Toutefois, le nombre de praticiens n’a cessé de décroître pour passer sous le seuil critique de 1 000 médecins pour plus de 12 millions d’élèves. La profession est peu attractive pour les médecins car les conditions d’exercice sont marquées par un manque cruel de moyens et de reconnaissance.  Clairement, le compte n’y est pas.

Or, les infirmiers, médecins, psychologues, assistants-sociaux de l’Education nationale ont un rôle essentiel à jouer dans la période de déconfinement qui a démarré et dans la perspective de la prochaine rentrée scolaire. Accompagner les enseignants, les élèves en difficulté, répondre aux inquiétudes des familles est un enjeu crucial.

Il est temps de revaloriser les métiers de soignants de l’Education nationale. Il faut leur donner les moyens d’une politique de prévention efficace. La crise sanitaire prouve l’importance de l’éducation à l’hygiène et à la santé : c’est le rôle traditionnellement dévolu à ces professionnels.
Malheureusement, les violences intrafamiliales sur lesquelles s’implique Marie Mercier ont été en forte progression ces dernières semaines. Détecter et protéger les jeunes victimes est donc indispensable. Une médecine scolaire avec un suivi régulier permettrait de renforcer la lutte contre ce fléau.

Le Gouvernement a mis en place des brigades « d’anges gardiens », selon l’expression du ministre des Solidarités et de la Santé, qui mobilisent un grand nombre de personnes, soignants et agents de l’Assurance maladie. La médecine scolaire mérite aussi d’être renforcée en brigades « d’anges gardiens » de l’Education nationale.
Le ministre a souligné la pertinence du propos et indiqué qu’il s’agissait là d’un enjeu pour l’avenir dont le Gouvernement était conscient.

 

CONSEIL MUNICIPAL DE CHARNAY : Serge Gaulias démissionne

Il s'en est expliqué ce soir au téléphone à macon-infos.

MUNICIPALES À ST-LAURENT - Jacques Doussot : « Nos adversaires animent une ambiance délétère en avançant des propos erronés »

AIMER STLAURENT 24JUIN  - 1.jpg
Jacques Doussot, qui conduit la liste « Aimer St-Laurent », fait usage de son droit de réponse suite à l’article « Saint-Laurent Autrement » une nouvelle dynamique paru sur macon-infos le 23 juin.

SAINT-LAURENT-SUR-SAÔNE : La liste « Saint-Laurent Autrement », une nouvelle dynamique

SAINT LAURENT election 2e tour.JPG
La liste « Saint Laurent Autrement » arrivée en seconde position au premier tour des élections municipales en mars dernier avec seulement neuf voix d'écart par rapport à la liste du maire en place, se positionne aujourd'hui, comme l'alternative réformatrice et constructive.

André Accary : "Confions aux Départements la gestion unique et entière des Ehpad, et supprimons les ARS"

ACCARY ANDRE ARS.jpg
Le Président du conseil départemental de Saône-et-Loire s'exprime dans une tribune à l'occasion du Ségur de la Santé.

POLITIQUE : Jérôme Durain pose au Gouvernement la question de la responsabilité des élus locaux

Le Sénateur de Saône-et-Loire estime que « L'Etat qui décide de tout ne peut pas reporter sa responsabilité sur les élus locaux »

EXPRESSION POLITIQUE : « Les masques, où est la vérité ? » demande instamment Marie Mercier

La sénatrice de Saône-et-Loire fait part de la consternation, voire du dégoût des professions médicales et para-médicales...