Capture d’écran 2019-11-10 à 15.11.56.png

Actualisé ce 24 mai - Dont 5 en Saône-et-Loire.

 

Communiqué de l'ARS du 24 mai 

COVID-19 EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE :

Continuer de faire obstacle à la circulation du virus

L’activité liée au coronavirus dans les établissements de santé de Bourgogne-Franche-Comté demeure stable. A la veille d’une troisième semaine de déconfinement, l’ARS rappelle que seuls les comportements de chacun peuvent faire obstacle à une reprise épidémique : restons vigilants et solidaires !

Ce 24 mai, la cellule régionale de Santé publique France recense :

  • 656 personnes hospitalisées dans les établissements de santé de Bourgogne-Franche-Comté, dont 61 patients en réanimation

  • 990 décès en milieu hospitalier

  • 3 180 personnes sorties d’hospitalisation.

Le système d’information SI-DEP, qui assure le suivi du dépistage, a intégré samedi 23 mai environ 1 400 nouveaux résultats de tests, dont 27 positifs.

Capture d’écran 2020-05-24 à 19.21.06.png

Le virus est toujours présent : le respect individuel et collectif de tous les gestes de prévention et le recours à un médecin au moindre symptôme doivent s’inscrire dans la durée pour briser rapidement et efficacement les chaînes de contamination. Parce qu’elles risquent de développer une forme sévère de la maladie, les personnes ayant plus de 65 ans ou atteintes d’une pathologie chronique (maladie cardiovasculaire, diabète, obésité, pathologie respiratoire chronique, cancer évolutif sous traitement, hémopathie, insuffisance rénale sévère...), présentant une immunodépression ou les femmes enceintes, au cours du troisième trimestre de grossesse, sont incitées à faire preuve d’une grande vigilance, se protéger en permanence, éviter tous les déplacements et contacts non nécessaires.

 


 

 

Communiqué de l'ARS du 23 mai 

Le week-end prolongé et les retrouvailles familiales ne doivent pas faire oublier les gestes réflexes pour faire barrage au coronavirus qui reste présent à l’échelle de toute la Bourgogne-Franche-Comté.

Les indicateurs hospitaliers de surveillance épidémiologique s’inscrivent dans la stabilité ce 23 mai :

  • 658 personnes demeurent hospitalisées dans les établissements de santé de la région, dont 62 patients en réanimation

  • 988 décès sont enregistrés

  • 3 176 personnes sont sorties d’hospitalisation.

Le système d’information qui assure le suivi du dépistage a intégré hier près de 1 700 nouveaux résultats de tests en Bourgogne-Franche-Comté, dont 19 positifs.

Capture d’écran 2020-05-23 à 19.41.04.png

Le coronavirus circule toujours, dans tous les départements de la région. En ce week-end prolongé, où de nombreuses personnes retrouvent leurs proches, il faut donc continuer à faire preuve d’une vigilance particulière.

Les signes les plus classiques de la maladie sont la fièvre associée à une toux. Mais d’autres symptômes possibles doivent alerter : diarrhée, mal de tête, perte de goût ou d’odorat, courbatures inhabituelles et engelures au niveau des doigts. Aucune de ces situations ne doit être négligée : face à ces signes, il faut contacter un médecin sans attendre.

Et en cas de symptômes graves comme des difficultés respiratoires, il faut composer le 15.

 


 

 

Communiqué de l'ARS du 22 mai 

COVID-19 EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE :

Ensemble rester prudents pour éviter la reprise de l’épidémie

 

La baisse des tensions hospitalières se confirme en Bourgogne-Franche-Comté où la maîtrise de l’épidémie repose sur le dépistage pour casser les chaînes de transmission du virus, et sur les bonnes conduites de tous.

Les établissements de santé de Bourgogne-Franche-Comté prennent en charge aujourd’hui 661 patients atteints de formes graves du coronavirus, dont 62 en réanimation.

988 décès sont recensés en milieu hospitalier, 640 dans les établissements médico-sociaux de la région suivant les données épidémiologiques de Santé publique France.

3 164 sorties d’hospitalisation sont par ailleurs répertoriées.

La baisse des tensions sur l’hôpital se confirme donc dans la région, où la stratégie de la sortie du confinement consistant à tester et isoler les personnes porteuses du Covid-19 et leurs contacts rapprochés, poursuit sa dynamique.
Au cours des 7 derniers jours, près de 9 800 résultats de tests de dépistages ont ainsi été enregistrés, dont 122 positifs, dans tous les départements.

Capture d’écran 2020-05-22 à 19.53.55.png

 


 

 

Communiqué de l'ARS du 21 mai

COVID-19 EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE :

Ne pas relâcher sa vigilance face au virus

La sortie du confinement engagée depuis dix jours requiert une reprise prudente de la vie sociale. La stricte observance des gestes barrières reste le rempart le plus efficace, et à la portée de tous. La surveillance épidémiologique de Santé publique France recense ce 21 mai :

- 684 personnes hospitalisées dans les établissements de santé de la région, dont 67 patients en réanimation

- 983 décès survenus à l’hôpital

- 3 141 personnes sorties d’hospitalisation. L’outil de suivi du dépistage, qui poursuit une montée en charge progressive, a enregistré hier près de 2 000 nouveaux résultats de tests en Bourgogne-Franche-Comté, dont 30 positifs. 

Capture d’écran 2020-05-21 à 19.44.41.png

 


 

 

Communiqué de l'ARS

COVID-19 EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE :

Etre attentifs aux premiers signes, même bénins

La maîtrise du risque de reprise épidémique relève des comportements individuels.
Il faut en particulier contacter son médecin dès les premiers symptômes évoquant une infection au coronavirus.

La surveillance épidémiologique de Santé publique France recense ce 20 mai :

  •  730 personnes hospitalisées dans les établissements de santé de la région, dont 70 patients en réanimation

  •   980 décès survenus à l’hôpital

  •   3 086 personnes sorties d’hospitalisation.

    Capture d’écran 2020-05-20 à 19.35.55.png

Le système d’information permettant de suivre l’évolution du dépistage a enregistré hier 1 918 résultats de tests, dont 28 résultats positifs.

Le virus circule toujours à l’échelle du territoire avec son potentiel de dangerosité.
Se faire tester au moindre symptôme, même bénin, garantit la rapidité et l’efficacité de l’action pour casser les chaînes de transmission.
C’est pourquoi l’ARS Bourgogne-Franche-Comté répète encore de contacter son médecin traitant ou un médecin de permanence face à tout signe évocateur de la maladie : fièvre, toux, nez qui coule, mais aussi fatigue, maux de tête, perte de goût et de l’odorat, maux de gorge, courbatures...C’est le médecin qui prescrit le test.

En cas de symptômes graves comme des difficultés respiratoires, composer le 15.