mardi 27 octobre 2020
  • SORTEZ DE CHEZ VOUS_350x550.jpg
  • Effilogis MACON INFOS -280x410-mc.jpg
  • Connectons-nous-2020 MACON VIGNETTE.jpg

CHARNAY CM 0620 1.JPG

Un peu plus de quinze jours avant le deuxième tour des élections, où quatre listes sont encore en lice, avec chacune un ou plusieurs conseillers sortants, le conseil municipal était réuni ce mercredi soir pour… voter, entre autres, le budget 2020 !

 

Jean-Louis Andrès, qui ne brigue pas de deuxième mandat, aurait dû présider son dernier conseil municipal en février dernier. Il avait même promis à l’époque de ne pas présenter de budget. C’était sans compter sur la situation sanitaire de ces dernières semaines. À contexte exceptionnel donc, organisation exceptionnelle. Et c’est à l’espace La Verchère, distants d’un mètre au moins, et masque ou visière sur les visages, avec le public dans une salle voisine, que les conseillers municipaux se sont retrouvés une dernière fois.

À l’ordre du jour de ce conseil : la présentation des comptes administratif 2019 et la présentation du budget primitif. « Il n’était pas question pour moi d’aborder les questions financières avant les événements graves que nous connaissons. Or aujourd’hui, compte tenu du report du deuxième tour des élections, j’ai souhaité présenter un budget pour préparer la nouvelle équipe qui ne sera installée que le 5 juillet et devra faire son budget avant le 31 juillet, lui permettre d’avoir une colonne vertébrale et une base pour travailler sur son projet, s’est justifié le maire. C’est mon état d’esprit ! Un budget ne se fait jamais dans la précipitation, il ne s’agit pas là d’un budget de programme, mais d’un budget de constatation, aucune opération nouvelle n’a été montée. Les taux d’imposition locaux n’augmentent pas non plus. »

 

Colonne vertébrale de la future équipe ou opportunisme ?

Des propos qui n’ont pas convaincu au sein de l’opposition. Qualifiant ce budget « d’opportuniste », Patrick Buhot s’est demandé comme d’autres ce qu’il faisait là ce mercredi soir, entre deux tours : « La loi d’urgence du 25 mars 2020 relative aux mesures de continuité budgétaire, financière et fiscale autorise par dérogation les communes et EPCI à voter leurs budgets respectifs jusqu’au 31 juillet 2020, comme se prépare d’ailleurs à le faire MBA qui ne sera installée qu’à la mi-juillet (…) Que signifie ce beau budget, gonflé comme un ballon de baudruche, qui traduit une orientation budgétaire que notre commune n’a plus connue depuis votre arrivée au pouvoir en 2014 ? (…) Il importe de laisser toute liberté à la nouvelle équipe qui sera élue le 28 juin de conduire l’avenir de la commune. »

Résultat des votes : 12 pour, 9 contre et 3 abstentions.

Autre point abordé lors de ce conseil : un abattement de 25 % de la taxe locale sur la publicité extérieure pour 2020 et l’attribution d’une prime exceptionnelle aux agents particulièrement mobilisés dan le cadre de l’état d’urgence sanitaire pour faire face au Covid 19 (qui a par ailleurs coûté 18 000 € à la commune). Des propositions validées à l’unanimité par l’ensemble du conseil même si les questions n’ont pas manqué sur le deuxième sujet.

 

Une prime Covid pour les agents et 6 000 € de budget 

« Combien d’agents sont concernés ? Dans quels services et pour quel budget global » s’est interrogé Christine Vouillon. « Nous ne sommes pas contre ce versement nous voulons juste en savoir plus parce que la décision se prend ce soir, mais c’est la future équipe qui va payer », a poursuivi Patrick Buhot.

Finalement tout le monde a eu sa réponse : cette prime concerne douze agents des services RPA, urbanisme, accueil et administration générale soit 6000 € de budget global. Et c’est une commission de salariés qui répartira cette prime échelonnée sur trois niveaux (300, 600 ou 900 € selon les agents) pour « éviter toute attribution arbitraire. »

Le mot de la fin est revenu à Jean-Louis Andrès, qui s’est dit un peu triste de quitter ce mandat de maire, « mais j’avais promis un seul mandat, un mandat de transition et je l’ai fait. Ce mandat m’a passionné. Je suis arrivé en 89 au conseil municipal. J’aimais bien cette ambiance du début, mais elle n’a pas perduré. Je me souviens écoutant avec beaucoup d’attention les adjoints qui avaient les compétences. C’est comme cela qu’on apprend et comprend la psychologie personnelle et collective… »

D. C.

 

CHARNAY CM 0620 3.JPG

CHARNAY CM 0620 2.JPG

SAÔNE-ET-LOIRE : +71 personnes hospitalisées pour covid en 4 jours dans le département

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
On déplore également 11 décès pour covid en 4 jours en milieu hospitalier. « Comme au niveau national, la situation sanitaire demeure très préoccupante en Saône-et-Loire » indique le communiqué préfectoral du jour, chiffres à l'appui.

COUVRE-FEU : Incompréhension et colère dans les salles de sport

GYMNCOACH ferme 1.jpg
Le secteur sportif est une des grandes victimes du couvre-feu instauré dans le département. Les salles de sport fitness ont appris la fermeture pour un mois de leurs établissements. macon-infos a rencontré Clément, gérant de Gym&Coach à Chaintré, qui ne cache pas son désarroi et sa colère…

MÂCON : La CGT fête les 75 ans de Madame Sécurité sociale

75ASecuCgt2310 (1).JPG
L'union locale CGT a tenu ce vendredi une réunion de travail avec une vingtaine de militants CGT locale à l'occasion des 75 ans de la Sécurité sociale.

SYMPHONIES D’AUTOMNE 2020 : Le festival de chant lyrique s’adapte à la pandémie et innove

Symphonies d'automne 2020 Mâcon.jpg
Malgré le couvre-feu, les organisateurs ont annoncé le maintien de ce rendez-vous. La 27ème édition, organisée du 2 au 15 novembre, se déroulera bien sûr dans le respect des restrictions sanitaires.

SAÔNE-ET-LOIRE - Internet : Les 1ères prises opérationnelles pour le très haut débit à Crêches-sur-Saône et Massilly !

FIBRE OPTIQUE THD CRECHES 23102020 - 1.jpg
À Crêches, l'armoire inaugurée cet après-midi compte 436 prises, raccordables à une offre fibre via opérateurs de téléphonie et internet ; à Massilly, ce sont 560 prises qui sont commercialisables. Zoom sur la réalisation de la société Covage à Crêches-sur-Saône.

COUVRE FEU - Scène nationale de Mâcon : JeveuxJeveuxJeveux maintenu au théâtre

Changement d'horaire en revanche pour la représentation du soir.

SAÔNE-ET-LOIRE : Tout ce qu'il faut savoir sur le couvre-feu

COUVRE FEU 71.jpg
Sport, sorties, spectacles, déplacements divers, déménagements, livraisons... toutes les réponses.

MÂCON : Cinq jeunes Camerounais arrivent pour étudier en France

Les étudiants camerounais.jpg
Le programme éducatif « Afrique Éducation & Codéveloppement », lancé à Mâcon à l’initiative de la Camerounaise Anne-Marie Lindou, connaît une nouvelle étape avec l’arrivée la semaine prochaine d'un nouveau groupe de jeunes Africains qui vont étudier la mécanique automobile.

HÔPITAL DE MÂCON - Covid-19 : Le niveau d'alerte est atteint, le plan de crise est activé

HOPITAL MACON CONF COVID 2409 - 1.jpg
Jean-Claude Téoli, directeur de l'établissement, vient de faire le point de la situation covid à l'hôpital. Il s'inquiète d'un développement très rapide de l'épidémie. Il ne parle pas de plan blanc mais de « plan de crise qui dure » et en appelle à la responsabilité individuelle. L'hôpital se prépare aux dé-programmations.

SAÔNE-ET-LOIRE - Port du masque obligatoire : Sept nouvelles communes concernées

Parmis lesquelles La Chapelle-de-Guinchay et Cluny…

MÂCON : L'entreprise AUM Biosync au centre des Journées nationales des réservistes (JNR)

journée sensibilisation réservistes Mâcon AUM Biosync.jpg
Ce matin, l’amphithéâtre Henri Guillemin de Mâcon accueillait un rendez-vous de sensibilisation destiné à valoriser l’engagement des réservistes et des volontaires au sein des entreprises.

SAINT-LAURENT : Entre les élus et les commerçants, une belle envie de travailler main dans la main

STLAURENT SAONE DOUSSOT COMMERCANTS - 1.jpg
Lundi soir, à l'initiative du nouveau maire Jacques Doussot, élus et commerçants se sont retrouvés à la salle des fêtes pour échanger autour des aides et des projets pour développer la vie économique locale. Jacques Doussot a annoncé le retour du marché hebdomadaire.

MISS PIN UP 71 : Plus ample connaissance avec Angélique Burdeau, gagnante du concours à Mâcon

MISS PIN UP 71 MACON  - 1.jpg
Désignée dimanche à Mâcon lors du festival vintage, Angélique Burdeau nous a accordé quelques mots sur sa participation au concours.