mercredi 23 juin 2021

Communiqué des élus de gauche au Conseil municipal de Mâcon

 

ANNÉE SCOLAIRE 2020/2021,
20% DE SUBVENTION EN MOINS POUR LES ÉCOLES À MÂCON !
LES COMPTES SIMPLISTES DE LA VILLE.

Dix mois d’école égale 100 % ; deux mois de confinement égale 20% ; donc les crédits de vie scolaire seront diminués de 20 % pour la prochaine année scolaire ; simple, rapide, efficace… c’est ce qu’a pensé le maire de Mâcon quand sa 1ère adjointe a adressé aux directeurs d’école un courrier les informant de cette décision en précisant que tous les services seraient impactés. Nous disons : simpliste, bâclé, inconséquent

Simpliste parce que deux mois de non présence en classe au printemps 2020 ne signifient pas deux mois de moins sur l’année suivante. Mais le maire préfère parler simpliste car il croit les habitants en général et, dans ce cas, les parents, incapables de comprendre les sujets complexes.

Car le sujet est complexe effectivement :

  • La non-présence dans les locaux ne signifie pas rupture d'école, les enseignants ont travaillé, fourni des cahiers, des photocopies aux enfants qui en avaient besoin,
    ils se sont parfois équipés de matériel informatique performant à leur frais.
  • La Ville a engagé des dépenses supplémentaires pour le budget municipal dues au Covid et a eu des recettes non encaissées, comme la taxe de séjour ou les PV.
    Certes, mais il y a aussi des dépenses annulées et une aide à venir de l’Etat.
    La Ville n’a même pas attendu le Projet de loi de finances rectificatif paru le 10 juin et qui précise les mesures d’aide aux collectivités locales

 

Bâclé car il est trop tôt pour réaliser ce bilan global qui seul peut donner la vraie mesure des conséquences de la crise sur le budget municipal et dont on peut espérer qu’il sera rendu public. Dans ce contexte était-il vraiment urgent et nécessaire de bâcler une décision qui au pire porte sur 40 000 euros… d’autant plus quand on connait le montant du matelas financier de la Ville.

Inconséquent car c'est commencer par d'abord faire porter la crise sanitaire aux enfants mâconnais. Alors même que les enseignants vont se retrouver face à des écarts de niveau scolaire qui se seront aggravés pendant la crise, ils vont devoir réduire leurs achats de matériel pédagogique, de livres, de fichiers pour faire travailler les plus jeunes élèves, de renouvellement du petit matériel sportif. C'est tout simplement inadmissible.

A ce jour, la ville de Mâcon est la seule de Saône-et-Loire à procéder ainsi, alors qu'a contrario elle n'a mis aucun dispositif particulier en place pour soutenir les familles en difficulté. 

Alors que le Défenseur des droits, Monsieur Toubon, estime que "les enfants et les enfants scolarisés entre la maternelle et la fac seront probablement parmi les principales victimes quand on fera le bilan de cet épisode de pandémie", la Mairie de Mâcon se soucie bien peu des jeunes mâconnais.

 

RÉGIONALES : Pour Stéphanie Modde, « nous avons la garantie de la présidente sortante que nous pourrons porter notre projet écologiste »

Huit colistiers éligibles, deux vice-présidences, 1 % du budget régional pour la biodiversité, expérimentation de l'écotaxe poids lourds... la candidate des écologistes au premier tour donne des précisions sur l'accord de fusion avec la liste conduite par Marie-Guite Dufay pour le second tour.

DÉPARTEMENTALES : Les candidats « Changeons d'air ! » boostés par leur présence au 2ème tour

Réunis.es avec quelques sympathisants et militants mardi soir à la salle familiale des Saugeraies, les candidats.es Changeons d'air ! pour les cantons de Mâcon-1 et Mâcon-2 se sont sentis.es pousser des ailes avec leurs scores du 1er tour.

REGIONALES - Stéphanie Modde : «Nous travaillons à une alliance avec les listes de gauche»

Stéphanie Modde évoque également « le scandale de l'inorganisation de ces élections » 

ELECTIONS DEPARTEMENTALES : Victoire écrasante du président sortant André Accary à Paray-le-Monial

Les binômes de la majorité départementale remportent largement ce 1er tour avec 41,76 % des voix sur l'ensemble du département.

RÉGIONALES : Marie-Guite Dufay termine sa campagne par Igé, Mâcon et Chânes

Oenotourisme à Igé et à Chânes, économie sociale et solidaire à Mâcon, à la cave à musique, tel fut le point final d'une campagne qui lui a fait parcourir 9 000 km.

RÉGIONALES : Gilles Platret entame la dernière ligne droite de la campagne à Mâcon

Gilles Platret était venu en Mâconnais, à Prissé, en avril dernier, au lendemain de l’épisode de gel pour soutenir les viticulteurs du territoire. Deux mois après, le candidat Les Républicains était de retour en Bourgogne du Sud ce dimanche, dans la cité lamartinienne cette fois.

DÉPARTEMENTALES : Patrick Monin et Catherine Bouley (canton d'Hurigny) déroulent leur programme à Laizé

Les candidats soutenus par EELV, Gauche républicaine et socialiste et le PCF ont tenu réunion publique vendredi soir au poney club de Laizé. Devant une petite assemblée, ils ont déroulé leur programme, très écologiste.

MÂCON : Le PS 71 soutient la mobilisation contre les idées d'extrême droite

A l'appel de plusieurs organisations et syndicats, un rassemblement est organisé ce samedi à 15 heures sur l'esplanade Lamartine.

DÉPARTEMENTALES : Recrutement de professionnels de l'enfance, préservation des surfaces agricoles, territoire zéro chômeur avec «Changeons d'air !»

Les candidats.es de gauche soutenus par GRS, EELV, LFI et PCF ont donné rendez-vous ce mercredi à Mâcon en proximité de la future zone des Quatre pilles, à côté du quartier des Saugeraies, pour une conférence presse. Des propos entre critiques et propositions alternatives, avec un final en flèches acérées.