mercredi 23 juin 2021

Cette crise sanitaire du COVID a particulièrement affecté les personnes âgées prises en charge en établissements ou à domicile et mis en première ligne les professionnelles de ce secteur. 

Les premières mesures d’urgence des pouvoirs publics n’ont pas été à la hauteur des besoins dans les EPHAD, les EHPA et les secteurs de l’aide, de l’accompagnement et des soins à domicile, laissant aller le personnel au front sans matériel de protection, ni tests etc. et faire face à de multiples difficultés.

Le personnel a été laissé pour compte, démuni pour faire face à des résident.e.s et des usager.e.s rendues vulnérable par ce virus destructeur et mortel et aussi par l’isolement que ces personnes ont dû subir. 

"NE VOIR PERSONNE, C’EST UN PEU COMME ETRE DEJA MORT."

La crise sanitaire a mis particulièrement en lumière les limites de notre système de prise en charge de nos parents et grands-parents. Pour la prime, promesse présidentielle, seule réponse apportée par le ministre de la Santé qui a fait des annonces médiatiques, mais pas suivies de fait. 

Personnellement, j’ai interrogé des auxiliaires de vie des EPHAD, des aides à domicile : A CE JOUR PERSONNE N’A EU LA PRIME !!! 

Les femmes ne veulent ni médailles, ni promesses, ni considération feinte ! Avant même d’être frappés de plein fouet par l’épidémie du COVID19, les EPHAD étaient déjà "en profonde crise", avec grève du personnel dénonçant le manque de personnel, de moyen, etc.

Les auxiliaires de vie à domicile sont des femmes à 95% avec des conditions de travail indignes et des rémunérations payés au SMIC et 9 cas sur 10 des temps partiels! Un des paradoxes du confinement, c’est qu’il a mis au grand jour les travailleuses et travailleurs invisibles "en temps normal". Celles et ceux qu’on a appelé les petites mains, d’abord les soignant.e.s, les caissières, routiers, ouvriers etc. ont tenu le pays à bout de bras, démontrant, s’il était nécessaire, leur rôle incontournable dans notre société ! Et qu’ils ont fait tourner la société dans ses rouages !

Evelyne Rogowicz, pour le comité départemental de Femmes solidaires

 

RÉGIONALES : Pour Stéphanie Modde, « nous avons la garantie de la présidente sortante que nous pourrons porter notre projet écologiste »

Huit colistiers éligibles, deux vice-présidences, 1 % du budget régional pour la biodiversité, expérimentation de l'écotaxe poids lourds... la candidate des écologistes au premier tour donne des précisions sur l'accord de fusion avec la liste conduite par Marie-Guite Dufay pour le second tour.

DÉPARTEMENTALES : Les candidats « Changeons d'air ! » boostés par leur présence au 2ème tour

Réunis.es avec quelques sympathisants et militants mardi soir à la salle familiale des Saugeraies, les candidats.es Changeons d'air ! pour les cantons de Mâcon-1 et Mâcon-2 se sont sentis.es pousser des ailes avec leurs scores du 1er tour.

REGIONALES - Stéphanie Modde : «Nous travaillons à une alliance avec les listes de gauche»

Stéphanie Modde évoque également « le scandale de l'inorganisation de ces élections » 

ELECTIONS DEPARTEMENTALES : Victoire écrasante du président sortant André Accary à Paray-le-Monial

Les binômes de la majorité départementale remportent largement ce 1er tour avec 41,76 % des voix sur l'ensemble du département.

RÉGIONALES : Marie-Guite Dufay termine sa campagne par Igé, Mâcon et Chânes

Oenotourisme à Igé et à Chânes, économie sociale et solidaire à Mâcon, à la cave à musique, tel fut le point final d'une campagne qui lui a fait parcourir 9 000 km.

RÉGIONALES : Gilles Platret entame la dernière ligne droite de la campagne à Mâcon

Gilles Platret était venu en Mâconnais, à Prissé, en avril dernier, au lendemain de l’épisode de gel pour soutenir les viticulteurs du territoire. Deux mois après, le candidat Les Républicains était de retour en Bourgogne du Sud ce dimanche, dans la cité lamartinienne cette fois.

DÉPARTEMENTALES : Patrick Monin et Catherine Bouley (canton d'Hurigny) déroulent leur programme à Laizé

Les candidats soutenus par EELV, Gauche républicaine et socialiste et le PCF ont tenu réunion publique vendredi soir au poney club de Laizé. Devant une petite assemblée, ils ont déroulé leur programme, très écologiste.

MÂCON : Le PS 71 soutient la mobilisation contre les idées d'extrême droite

A l'appel de plusieurs organisations et syndicats, un rassemblement est organisé ce samedi à 15 heures sur l'esplanade Lamartine.

DÉPARTEMENTALES : Recrutement de professionnels de l'enfance, préservation des surfaces agricoles, territoire zéro chômeur avec «Changeons d'air !»

Les candidats.es de gauche soutenus par GRS, EELV, LFI et PCF ont donné rendez-vous ce mercredi à Mâcon en proximité de la future zone des Quatre pilles, à côté du quartier des Saugeraies, pour une conférence presse. Des propos entre critiques et propositions alternatives, avec un final en flèches acérées.