jeudi 6 août 2020
  • MA RENTREE CCHEZ BUREAU VALLEE MACON 072020 - 3.jpg
  • TOUROPARC PUB 0720.png
  • CENTRE AQUATIQUE MACON 01082020 - 1.jpg
  • Route_71_290x400 (2).jpg

Report des élections régionales :

Marie-Guite Dufay valide le chantage d’Emmanuel Macron

« Je vous aide si vous m’aidez à reporter les régionales après la présidentielle car j’ai des opposants politiques parmi vous. Je ne vais pas donner de l’argent à mes adversaires. » Le 15 juin dernier, c’est avec ces quelques mots confiés au président de Régions de France Renaud Muselier, qu’Emmanuel Macron a ouvert une polémique sur le report des élections régionales de mars 2021 à décembre 2022.

Alors que plusieurs présidents de régions sont montés au créneau pour condamner le chantage et les basses méthodes macronistes, Marie-Guite Dufay a déclaré dans un entretien à la presse locale, qu’elle était favorable au chamboulement du calendrier électoral.

La présidente socialiste du Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté se soumet avec complaisance au marchandage élyséen et joue les démineurs de la parole présidentielle en indiquant qu’il ne faut y voir aucun « chantage » tout en se félicitant que des avancées soient possibles sur le fond des dossiers.

Marie-Guite Dufay confirme ainsi son allégeance à la Macronie après avoir été l’une des premières à soutenir le candidat mondialiste dès 2016.

Si le soutien au report des régionales est un gage donné à l’exécutif, il s’inscrit aussi dans l’agenda politique de la baronne socialiste. L’argument d’un an de mandat supplémentaire pour la mise en œuvre des plans de relance n’est qu’un fallacieux prétexte. Marie-Guite Dufay a certes besoin de temps, mais pour elle. En effet, elle doit combler son manque flagrant de notoriété et afficher un semblant de volontarisme après un début de mandat fantomatique. Elle a besoin de temps pour communiquer sur l’utilité concrète et le rôle d’une collectivité dont les territoires font partie des moins attractifs de France. Elle a besoin de temps pour recoller les morceaux de sa majorité éparpillée façon puzzle entre les socialistes traditionnalistes et les néo-convertis au « nouveau monde » ultralibéral et antisocial. 

Les élus du groupe Rassemblement National dénoncent les manœuvres sournoises de Marie-Guite Dufay qui fait passer ses intérêts avant ceux des Bourguignons et des Francs-Comtois durement frappés par les crises sanitaire et économique.

Le seul plan de relance efficace pour la Bourgogne Franche-Comté sera l’élection d’une majorité RN en mars prochain !

Julien Odoul

Président du groupe Rassemblement National

 

SÉNATORIALES : Marie Mercier, sénatrice sortante, et Fabien Genet sur la même liste

10575_1_full.jpg
La sénatrice sortante, candidate à un deuxième mandat, vient d'annoncer que le maire de Digoin serait le numéro 2 sur sa liste…

CONSEIL MUNICIPAL DE CHARNAY : Serge Gaulias démissionne

Il s'en est expliqué ce soir au téléphone à macon-infos.

MUNICIPALES À ST-LAURENT - Jacques Doussot : « Nos adversaires animent une ambiance délétère en avançant des propos erronés »

AIMER STLAURENT 24JUIN  - 1.jpg
Jacques Doussot, qui conduit la liste « Aimer St-Laurent », fait usage de son droit de réponse suite à l’article « Saint-Laurent Autrement » une nouvelle dynamique paru sur macon-infos le 23 juin.

SAINT-LAURENT-SUR-SAÔNE : La liste « Saint-Laurent Autrement », une nouvelle dynamique

SAINT LAURENT election 2e tour.JPG
La liste « Saint Laurent Autrement » arrivée en seconde position au premier tour des élections municipales en mars dernier avec seulement neuf voix d'écart par rapport à la liste du maire en place, se positionne aujourd'hui, comme l'alternative réformatrice et constructive.

André Accary : "Confions aux Départements la gestion unique et entière des Ehpad, et supprimons les ARS"

ACCARY ANDRE ARS.jpg
Le Président du conseil départemental de Saône-et-Loire s'exprime dans une tribune à l'occasion du Ségur de la Santé.