DIJON PROC.jpg

Alors que plusieurs personnes de nationalité russe ont été placées en garde à vue à la suite des violences survenues au sein du quartier des Grésilles, une information judiciaire a été ouverte. Quatre hommes, dont deux de Dijon et Dole, ont été mis en examen. Ils pourraient encourir jusqu'à dix ans de prison.

Cliquez ici pour lire la suite sur infos-dijon