samedi 28 novembre 2020
  • BFC_Macon_Infos_280x410px-2.jpg
  • CONCIERGERIE MACON2111.jpg
  • BVNOVEMBRE.png
  • VO PEUGEOT NOMBLOT NOV2020 - 1.jpg

département accueil familial Saône et Loire (3).JPG

Le président du conseil départemental André Accary et la vice-présidente pour les affaires sociales, Claude Cannet ont annoncé ce jeudi la mise en place d’un dispositif expérimental pour relancer l’accueil familial des personnes âgées et handicapées.

Ce type d’accueil, qui existe déjà en Saône-et-Loire sous forme de contrat entre bénéficiaire et demandeur, permettra désormais de salarier la personne qui accueille. Le but est de rendre une telle pratique moins précaire d'un point de vue financier et de l’imposer comme une vraie alternative aux structures d’hébergement existantes pour personnes âgées et ou handicapées. Dans le cadre du nouvea dispositif, l'accueillant bénéficiera desormais d'une indemnité d’attente entre deux accueils, rémunération garantie (en cas d’hospitalisation ou d’absence de la personne accueillie), congés payés, formations, droit au chômage.

Le test va durer 3 ans dans la région mâconnaise et sera piloté par la Mutualité française de Saône-et-Loire, suite à un appel à projets. Le Département cofinancera les salaires des personnes qui accepteront d’accueillir au sein de leur famille pour des périodes variés.  Si le partenariat avec la Mutualité française 71 donne des bons résultats, il sera renouvelé comme l'a assuré le président, André Accary.

L’objectif est d’avoir, à terme, 5 familles d’accueil et 10 personnes handicapés adultes accueillies (présentant une déficience intellectuelle avec ou sans troubles associés). La Mutualité française 71 organisera le recrutement et l’accompagnement des accueillants familiaux par une équipe pluridisciplinaire de professionnels.

Un appel pour l’embauche de deux premiers accueillants dans le Mâconnais a été lancé. Pour postuler, il faut avoir le soutien de toute la famille, être situé dans un rayon de 30 km maximum autour de Mâcon, disposer d’un logement suffisamment grand et mettre à disposition une chambre d’au moins 9 mètres carrés.

En ce moment, selon les chiffres fournis par le Conseil départemental, il y a, en Saône-et-Loire, 80 accueillants familiers pour 39 personnes âgées et 66 adultes handicapés.

département accueil familial Saône et Loire (7).JPG

André Accary, président du Conseil départemental de Saône-et-Loire :

« Notre département est le plus peuplé de la région avec la moyenne d’âge la plus élevée. Nous sommes également les premiers dans la région à expérimenter l’accueil familial salarié. C’est une solution parmi les nombreuses solutions à longue terme envisagées pour répondre aux défis liés à l’autonomie des personnes âgées et ou handicapées. Il faut apporter des réponses à la fois sur le bâti, sur l’humain, le médical, sur les diverses formes d’hébergement. Et tous ces éléments doivent se coordonner. » 

département accueil familial Saône et Loire (11).JPG

Claude Cannet, vice-présidente en charge des affaires sociales :

« Nous voulons développer des alternatives à l’entrée dans l’établissement pour les personnes âgées et l’accueil familial en est une. Il permet d’être mis en place pour un temps limité comme pendant des vacances ou des week-ends, mais également quelques jours par mois, de manière ponctuelle lors d’une sortie d'hospitalisation pour une personne qui ne peut pas rentrer chez elle immédiatement. Mais nous rencontrons des difficultés à trouver des familles d’accueil à cause des rémunérations non-sécurisées et du manque d’indemnité de chômage pendant les périodes d’absence de contrat. D’où l’expérimentation de l’accueil familial salarié. »

département accueil familial Saône et Loire (13).JPG

Gilles Deschamps, président de la Mutualité française de Saône-et-Loire :

« Nous menons depuis plus de 50 ans des actions en directions des publics fragiles. Nous pouvons donc apporter des réponses aux politiques menées par le Conseil départemental. La Mutualité française 71 gère dans le Mâconnais un pôle travail et insertion composé d’un ESAT et d’une entreprise adaptée avec 250 professionnels en situation de handicap, un foyer d’hébergement de 31 places, une résidence de 20 studios, un accueil de jour de 15 places, un service d’accompagnement à la vie scolaire et un service d’accompagnement médico-social pour plus de 100 adultes handicapés. » 

département accueil familial Saône et Loire (19).JPG

Rose-Marie Balmes, directrice de l’autonomie et de l’insertion de la Mutualité française de Saône-et-Loire :

« Cette solution favorise l’inclusion sociale de la personne accueillie et le libre choix des formules d’accueil. Les accueillants familiaux feront partie d’une équipe pluridisciplinaire au sein de notre entreprise qui les accompagnera dans leur travail d’accueil. Nous ferons attention au moment du recrutement pour choisir les bons profils et nous organiserons des visites régulières au domicile des familles d’accueil pour mieux gérer les besoins de toutes les parties concernées. »

Le Département recrute du personnel pour l’EHPAD de Viré

La fin des travaux au chantier de l’EHPAD de Viré construit par le Conseil départemental approche, 60 sur les 80 places ont été réservées par les futurs résidents et pourtant l’établissement peine à boucler sa structure de personnel. 15 aides-soignants sont recherchés, soit près de la moitié de l’effectif nécessaire pour l’ouverture. Le président du Conseil départemental de Saône-et-Loire estime qu’il s’agit d’une crise plus nationale qui touche également d’autres professions du secteur des personnels soignants et médicaux : « Il y a un manque d’attractivité de ces métiers devenus plus difficiles que par le passé, il y a un nombre insuffisant de centres de formation et des salaires qui sont moins attrayants. »

Un nouveau service départemental disponible sur Internet

Désormais, les demandes d’allocation personnalisée d’autonomie à domicile (APA) peuvent aussi se faire en ligne par les personnes âgées de plus de 60 ans, leurs proches ou leurs tuteurs (les demandes sont traitées toujours par les maisons locales de l’autonomie).

Il s’agit d’un service gratuit, sécurisé, accessible non-stop sur le site du conseil départemental (saoneetloire71.fr, rubrique « vos démarches en ligne »), qui permet un suivi du dossier en temps réel et de faire des simulations pour déterminer si les demandeurs remplissent les critères pour bénéficier de l’allocation personnalisée d’autonomie à domicile.

Cristian Todea

 

VIRÉ : Les Vignes dorées, l'EHPAD flambant neuf du Conseil départemental

EHPAD VIRE 2811 - 1.jpg
Un investissement de 12,6 millions. Les travaux avaient commencé en février 2019. Les 1ers résidents seront accueillis à partir du 1er décembre.

André Accary : « Nous aurons à nous demander comment redonner vie aux associations »

ANDRE ACCARY 2711 CHARNAY - 1.jpg
Reçu ce vendredi par Christine Robin à Charnay, le président Accary a profité de l'occasion pour évoquer deux sujets liés à la crise sanitaire : le vaccin et, surtout, la situation des associations, « qui va se révéler extrêmement préoccupante. Je pense qu'on ne soupçonne pas encore les dégâts de cette crise pour nos associations, qui font vivre aussi l'économie locale »

CHARNAY : Investir pour faire des économies, et faire des économies pour investir

ACCARY ROBIN CHARNAY 271122 - 1.jpg
1ère visite du président du Conseil départemental ce matin à Charnay. Président qui se rend dans toutes les communes de Saône-et-Loire pour rencontrer les élus.es et voir quel projet, hors règlement d'intervention, la collectivité peut soutenir. Explications.

COVID À L'HÔPITAL DE MÂCON : Les médecins entre soulagement et grande inquiétude

COVID HOPITAL MACON 2611 - 2.jpg
L'hôpital est en phase plateau descendant, le pire semble derrière nous. Pour autant, les médecins présents ce matin pour la visite du député Benjamin Dirx ont alerté sur les risques de la réouverture des commerces ce samedi. Le docteur Kisterman a annoncé une vaccination à grande échelle en juin.

SAÔNE-ET-LOIRE : L'UMIH appelle les restaurants, les cafés, les discothèques à une ouverture symbolique le 28 novembre

UMIH LAISSEZ NOUS TRAVAILLER 2611.jpg
L'UMIH 71, organisation professionnelle, interpelle les conseillers départementaux et avance des revendications

VARENNES-LES-MÂCON : Plus de 150 véhicules contrôlés ce mercredi après-midi

CONROLES VARENNES MACON 251111200 - 1.jpg
Les forces de l’ordre ont mené une grande opération de contrôles de stupéfiants à la sortie sud de Mâcon. Opérations menée conjointement par la police et la gendarmerie pendant près de deux heures.

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : Le sapin de Noël est arrivé !

SAPIN NOEL 2020 CRECHES SUR SAONE - 3.jpg
Par ailleurs, Valérie Bouilloux l'a confirmé, la commune va être illuminée.

COVID-19 EN SAÔNE-ET-LOIRE : 47 morts en une semaine annonce la préfecture

Tous les chiffres de la semaine. Rappelons quand même que 99,5% des personnes infectées par le covid, en France, s'en remettent...

« Ne pas rater le déconfinement, c’est aussi adapter les aides », estime la CPME 71

L'organisation patronale souligne le grand nombre de demandes formulées ces trois derniers jours

Violences urbaines : Des renforts de police dès cette semaine à Mâcon

CRS.jpg
Actualisé : La préfecture confirme la présence d'une compagnie de CRS supplémentaire à Mâcon à partir de jeudi

VIOLENCES URBAINES EN SAÔNE-ET-LOIRE : André Accary interpelle le ministre de l'Intérieur

ACCARY VIOLENCES URBAINES 71 - 1.jpg
Scandalisé par les violences urbaines à l’encontre des sapeurs-pompiers de Saône-et-Loire depuis maintenant 3 semaines, André Accary, président du SDIS 71, a décidé d’interpeller le ministre de l’Intérieur Gérald Damarnin afin d’obtenir, dans de très brefs délais, l’appui de moyens humains supplémentaires.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : +12,40% de décès entre le 1er septembre et le 09 novembre

La Saône-et-Loire est le département qui enregistre la plus forte progression des décès par rapport à 2019. L'INSEE précise qu'il s'agit de décès toutes causes confondues et pas seulement liés au covid.

MACON : L’école Jean Moulin victime des violences urbaines

incendie école Jean Moulin (5).JPG
Dans la nuit de samedi à dimanche, les violences urbaines ont touché aussi le bâtiment de l’école du quartier de Marbé. Fort heureusement, la rentrée ce matin a pu se faire dans de bonnes conditions.

MÂCON : Nouvelle nuit de violences urbaines au sud et au nord de la ville

VIOLENCES URBAINES MACON 211120202233 - 1.jpg
Actualisé : Toutes les images de la soirée. Aucun blessé n'est à déplorer parmi les forces de l'ordre et les pompiers. Une enquête de police a été ouverte.

SAÔNE-ET-LOIRE - Fabien Ben : « Une rentrée singulière globalement réussie »

BilanDasen1120 (4).JPG
Vendredi, l'inspecteur d'académie Fabien Ben a dressé le bilan de la rentrée 2020 dans le département.