mercredi 2 décembre 2020
  • ILLUMINTATIONS 8DEC2020 CHARNAY.jpg
  • BFC_Macon_Infos_280x410px-2.jpg
  • CONCIERGERIE MACON2111.jpg
  • MACON HABITAT LOCAUX COMMERCIAUX 20NOV2020.jpg

Communiqué du rectorat de l'Académie de Dijon :


Deux personnels du lycée Hippolyte Fontaine, situé boulevard Voltaire à Dijon, ont été diagnostiqués positif au coronavirus Covid-19. Dès la confirmation de ces cas, l'ARS et les services du rectorat ont engagé les investigations afin d'identifier l'ensemble des personnes qui ont pu être en contact rapproché avec ces personnels. Par mesure de précaution, cours et activités sont suspendus.

Un premier cas positif au COVID 19 a été signalé chez un enseignant du lycée Hippolyte Fontaine à Dijon le 19 juin dernier. Les services du rectorat de Dijon ont immédiatement mis en œuvre les protocoles sanitaires nécessaires, en lien avec l’ARS Bourgogne-Franche-Comté. Dans ce cadre, les personnes contacts à risque ont été mises en isolement durant quatorze jours et ont effectué des tests PCR dans les délais prévus. Les élèves et familles ne constituaient pas des contacts à risque, mais ont été informées de la situation et de la possibilité d’effectuer également des tests.

Samedi 27 juin, un second cas positif parmi l’équipe administrative a été signalé. Cette information conduit l’ARS et les services du rectorat à procéder à de nouvelles recherches pour isoler et dépister toutes les personnes ayant été évaluées comme contacts à risque, soit l’ensemble des équipes administratives et vie scolaire du lycée. Dix-huit contacts, adultes uniquement, sont évalués à risque par les équipes médicales du rectorat et de l’ARS. Les dépistages sont en cours à cette heure.

Le lycée Hippolyte Fontaine suspend cours et activités par mesure de précaution


Par mesure de précaution, et sur avis préalable de l’ARS, Nathalie Albert-Moretti, rectrice de l’académie de Dijon, a demandé la suspension des cours à partir du 29 juin prochain jusqu’à nouvel ordre.

Ces derniers jours, le lycée accueillait chaque jour une centaine d’élèves. Ces derniers n’ont toutefois pas été en contact avec les personnes actuellement en quatorzaine.

Les réunions des jurys des examens qui étaient programmées à partir du lundi 29 juin dans l’établissement sont déplacées. Les épreuves du 2 nd groupe du baccalauréat, programmées les 8 et 9 juillet dans l’établissement, seront organisées par d’autres établissements.

Les inscriptions dans l’établissement, prévues pour les élèves de 3 ème dans les semaines à venir, se poursuivent selon les modalités initialement définies. Les familles des élèves de 3 ème pourront être accompagnées dans les collèges de proximité favorisant ainsi la télé-inscription des enfants.

Des tests possibles pour les personnels et les élèves qui le souhaitent A ce stade, il n’y a pas de recommandation spécifique formulée pour les personnels et élèves scolarisés dans l'établissement. Ceux qui le souhaitent peuvent toutefois bénéficier d’un test virologique (RT-PCR) de dépistage du COVID-19 à la faveur d’une prescription collective éditée par l’ARS.

 

MOBILITÉS : La voiture reste reine pour les déplacements domicile-travail en Bourgogne-Franche-Comté

16897_1_full.jpg
Dans 90 % des cas la voiture est privilégiée pour aller au travail selon l'INSEE. La moitié des navetteurs génèrent plus de 80 % des émissions de gaz à effet de serre liées aux déplacements domicile-travail en Bourgogne-Franche-Comté.

CRISE SANITAIRE : L'activité touristique en Bourgogne-Franche-Comté a résisté durant la période estivale

16857_1_full.jpg
Selon l'INSEE, le tourisme a souffert dans la région. La Saône-et-Loire a subi une baisse importante liée à la crise sanitaire en 2020. En Bourgogne-Franche-Comté, de mars à août, les hôtels ont globlalement perdu la moitié de leur chiffre d'affaires, les restaurants 41 %…

ATTRACTIVITÉ : Les villes de Bourgogne-Franche-Comté ont des aires de petite taille et sont peu dynamiques démographiquement

BFC attractivite.jpg
Entre 2007 et 2017, la population est pratiquement stable dans les aires d’attraction des villes de la région comme l'indique l'INSEE. La Bourgogne-Franche-Comté ne comporte pas de très grandes aires urbaines qui sont souvent des moteurs démographiques.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : +12,40% de décès entre le 1er septembre et le 09 novembre

La Saône-et-Loire est le département qui enregistre la plus forte progression des décès par rapport à 2019. L'INSEE précise qu'il s'agit de décès toutes causes confondues et pas seulement liés au covid.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Olivier Véran annonce 31 millions d'€ pour « le quotidien des soignants »

Les concertations régionales du Ségur de la Santé avaient été lancées le 29 mai à Dijon. Ce samedi 14 novembre, le ministre annonce des enveloppes pour les investissements du quotidien des établissements de santé et la réduction des inégalités de santé en Bourgogne-Franche-Comté.

COVID EN BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Une indemnité exceptionnelle aux étudiants infirmiers

Les étudiants.es en soins infirmiers mobilisés.es pour faire face à l’épidémie dans le cadre de leurs stages vont recevoir une indemnisation exceptionnelle de l’ARS et du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. Elle s'élève à 244€/semaine.

COVID-19 EN BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : La deuxième vague continue de toucher très fortement les hôpitaux de la région

Capture d’écran 2019-12-08 à 02.15.42.png
« Le début de ralentissement des contaminations par le virus observé à l’échelle de la région ne se ressent pas encore sur le système hospitalier » indique le communiqué du jour de l'ARS. Dans la région, 130 patients en moyenne par jour sont hospitalisées pour covid.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Marie-Guite Dufay annonce une aide supplémentaire de 7,3 M€ aux TPE et de 2 M€ aux élèves infirmiers

15950_1_full.jpg
Si l’assemblée plénière, initialement prévue ce vendredi 13 novembre, est reportée au lundi 16 novembre (lire ici), la présidente de la Région a tenu à présenter en préambule les différentes mesures pour faire face à la crise ce jeudi matin.

ACADÉMIE DE DIJON : Une grève bien peu suivie

Actualisé : le taux de grévistes en Saône-et-Loire, dans le 1er degré

ACADÉMIE DE DIJON : Le choix du pré-avis de grève à partir du 10 novembre pour le SGEN-CFDT

Le syndicat enseignant demande la suspension immédiate du jour de carence

COVID-19 : Plus de 2 000 décès depuis le début de l'épidémie en Bourgogne - Franche-Comté

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
« La deuxième vague touche très fortement les hôpitaux de la région » indique le communiqué de l'ARS. Tous les chiffres de l'agence de Bourgogne-Franche-Comté.

ACADÉMIE DE DIJON : Quelques incidents lors de l'hommage à Samuel Paty

Côté covid, le rectorat a recensé peu de contaminations en milieu scolaire, aussi bien chez les élèves que chez les enseignants. À voir aussi, les chiffres en Saône-et-Loire.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : « Les artisans tiendront si vous les soutenez ! »

Tribune des Présidents de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Région Bourgogne Franche-Comté :

COVID-19 - Pierre Pribile, directeur de l’ARS BFC : « Un scénario catastrophe à éviter »

PRIBILLE CLAIR.jpg
Face à une situation sanitaire extrêmement tendue, Pierre Pribile a tenu à tirer le signal d’alarme et lancer un double appel, aux soignants et à l’ensemble de la population. « Tout se joue en ce moment ». Il fait également le point sur les Epadh, les tests antigéniques et la situation à Mâcon avec le Docteur Clair.

COVID-19 EN BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : L’ARS lance un appel aux renforts dans les hôpitaux de la région

15493_1_full.jpg
« À l'heure actuelle, on ne peut pas se priver de la moindre compétence de personne disponible sur notre région », prévient Pierre Pribile, directeur général de l’Agence régionale de Santé de Bourgogne-Franche-Comté. « Beaucoup de soignants sont contaminés à Mâcon » a-t'il précisé.