mardi 4 août 2020
  • MA RENTREE CCHEZ BUREAU VALLEE MACON 072020 - 3.jpg
  • TOUROPARC PUB 0720.png
  • CENTRE AQUATIQUE MACON 01082020 - 1.jpg
  • Route_71_290x400 (2).jpg

C'est par une question diverse posée par Delphine Mermet (opposition) en fin de conseil que le sujet a été mis sur la table. Catherine Carle-Viguier a expliqué sa décision. Sa réponse en intégralité.

 

Par un communiqué publié dans nos pages à la mi-juin, le groupe des élus.es de gauche avait critiqué la baisse de 20% de subventions accordées aux écoles, jugeant les comptes de la Ville pour les écoles « simplistes, baclés et inconséquents ».

Forcément, ce lundi soir en conseil municipal, à l'heure des questions diverses posées par le groupe d'opposition Mâcon Citoyens à la majorité, Delphine Mermet a interpellé la 1ère adjointe, en charge des affaires scolaires... « Par courrier adressé aux directeurs d'écoles, vous avez annoncé cette baisse liée aux frais de covid. Rien dans le budget qui nous a été présenté ne nous permet de prendre la mesure des conséquences de la crise sanitaire sur le budget municipal. Nous n'y avons pas vu non plus de stratégie budgétaire globale liée au COVID.

Pouvez-vous nous donner des précisions à ce sujet ?

Avez-vous envisagé de mobiliser les aides de l'Etat aux collectivités locales suite au COVID ?

Dans ce contexte, qu'est-ce qui justifie qu'on fasse porter la crise sanitaire aux enfants mâconnais en réalisant une économie de 8 € sur chaque élève ?

Cette somme qui paraît dérisoire au regard du budget global est d'importance pour les enseignants qui vont se retrouver face à des écarts de niveau scolaire qui se seront aggravés pendant la crise, et devront de plus réduire leurs achats de matériel pédagogique.

En tant que groupe d'opposition, il est de notre devoir de réfuter cette décision qui ne correspond pas à nos valeurs. Notre intervention ne doit d'aucune manière servir d'argument pour refuser aux Directeurs des Ecoles un dialogue nécessaire. »

Et de terminer en demandant d'« écouter les profs et revenir sur votre décision. »

 

Sur quoi, Catherine Carle-Viguier a répondu en rappelant le montant des investissements consentis par la Ville depuis 2001 en faveur des élèves. Elle indiquait également avoir reçu 12 courriers de directeurs pour se désolidariser de la récupération politique et demander simplement un compromis. Sa réponse intégrale :

« Des crédits élèves sont alloués chaque année dans les écoles. Ils ne représentent qu'une petite partie des crédits consacrés aux écoles. 36 € pour les élèves des écoles maternelles et 48 € pour ceux des écoles élémentaires.

Ces crédits servent à acheter des fournitures pédagogiques (papier, crayons, jeux, manuels scolaires, fichiers...), qui sont laissés librement pour utilisation à chaque école.

Les écoles ont été fermées pendant les deux mois de confinement et depuis la reprise des cours, elles fonctionnent à effectifs réduits.

La crise sanitaire a un impact certain sur le budget général de la Ville et tous les services ont travaillé pour une adaptation des budgets.

C'est sur cette réalité que la décision a été prise de réduire les crédits élèves de 20%.

Mais L'engagement financier de la Ville pour les écoles ne se limite pas au seul crédit élève qui représente 148 000 €.

Le budget de fonctionnement total de la Ville consacré à la scolarité des enfants mâconnais est de 470 000 €, ce qui représente un crédit moyen de 138 € par élève. La baisse ne concerne qu'une petite partie du crédit élève, c'est-à-dire 7 à 9 €.

Les écoles bénéficient d'un service de bus pour accéder aux nombreuses activités sportives et culturelles mises en place dans les structures municipales (EMAP , Médiathèque, Musées, Archives municipales, les équipements sportifs, la piscine, centre équestre).

Il est également important de préciser que dans toutes ces structures, les élèves bénéficient d'une prise en charge par des agents spécialisés payés par la Ville.

Le seul coût de ces transports représente une dépense annuelle de 70 000 €.

Plusieurs opérations d'achats spécifiques ont été conduites à l'aide de budgets complémentaires qui venaient en supplément des crédits élèves.

Quelques exemples :

  • le remplacement des manuels scolaires entre 2016 et 2017.
  • une Opération spécifique de remplacement de tout le matériel informatique (170 ordinateurs) et achat de classes mobiles (portables et tablettes), dans plusieurs écoles de la Ville en 2018 + la Dotation d'un ordinateur portable à chaque directeur.
  • l'Equipement des classes de CE2 à CM2 en vidéoprojecteurs interactifs et tableaux blancs adaptés.
  • Coût de l'investissement 185 675 €
  • Coût fonctionnement en téléphonie + location copieurs : 159 610€ sur 2 ans.

 

Puisque le « blocage » des crédits élèves est évoqué, je vous rappelle que la Ville de Mâcon a bloqué les tarifs des restaurants scolaires et des garderies périscolaires, après avoir appliqué une baisse de 10% sur l'ensemble d'entre eux, depuis 2009. Ainsi, depuis 11 ans, les familles mâconnaises peuvent bénéficier de 9 tarifs applicables en fonction de leurs revenus.

Le tarif le plus bas étant de 0.86 € (tarif inférieur au tarif minimum d’1€ réclamé par le gouvernement) et le plus élevé de 3.80 € (le coût total d'un repas, incluant l'ensemble des charges étant d'au moins 5€).

En plus de ces services de restauration et de garderie périscolaire, la Ville propose aux élèves des écoles élémentaires de Mâcon, ainsi que dans deux écoles maternelles, un dispositif « Temps Après l'Ecole », totalement gratuit pour les familles (coût annuel pour la Ville : 273 000 €). Plus de 1 000 enfants bénéficient chaque année de ce dispositif.

Au niveau de l'entretien et la rénovation des 27 écoles, un budget annuel d'investissement de 380 000 € est consacré à l'entretien des bâtiments scolaires, des cours d'écoles et au renouvellement du mobilier scolaire.

Depuis plusieurs années, 300 000€ supplémentaires sont ajoutés à cette somme pour des opérations importantes de changement d'huisseries et de toitures.

Le confort des élèves et la qualité de l'enseignement passe aussi par ces opérations.

C'est donc un budget annuel de 1 070 000 € qui est consacré aux élèves mâconnais (soit un coût élève moyen de 314 €).

Ce budget d'investissement, s'intègre dans le programme régulier d'entretien des bâtiments mis en place depuis 2001.

Ce sont ainsi plus de 9 352 000 € qui ont été investis dans les écoles.

Si une comparaison de la Ville de Mâcon doit être faite avec les autres villes de Saône et Loire quant à sa gestion de la crise que nous venons de traverser, nous pouvons alors sans prétention supporter cette comparaison.

Pour votre information, dès le 15 mars, le service de la Vie Scolaire a tout mis en œuvre pour répondre aux besoins des personnels hospitaliers qui devaient pouvoir trouver un mode de garde de leurs enfants afin d'être présents dans les hôpitaux, cliniques et EHPAD du territoire.

Un partenariat a immédiatement été mis en place entre le service et le centre hospitalier pour répondre à toutes les demandes. Nous avons ré-ouvert deux écoles dès le 1er jour de confinement 4 écoles de la ville ont successivement été ouvertes pour accueillir les enfants et l'effort s'est étendu au-delà des seuls enfants mâconnais, permettant ainsi à des familles de plusieurs communes extérieures de bénéficier d'une prise en charge de leurs enfants.

Les services de restauration et de garderies ont été maintenus dès le 1er jour.

Le service de la Vie Scolaire a travaillé sur des propositions d'accueil de nuit et de week-end si cela avait été nécessaire. Je remercie d'ailleurs les salariés du service qui ont été volontaires et qui l'étaient même pour être présents des nuits et des week-ends.

De nombreux directeurs des écoles de Mâcon m'ont écrit, j'ai ici 12 courriers, pour se désolidariser totalement de l'action que vous avez entrepris. Voilà ces courriers sont là. Certains ont aussi envoyé des mails ou ont pris contact avec le service.

Je peux vous lire un courrier d'un directeur : "Partant à la retraite en cette fin d’année, je me permets de dire qu’un dialogue constructif avec vous et la municipalité a toujours été de mise et que la qualité des services et des activités mis en place par la ville de Mâcon font pâlir d’envie les enseignants d’autres communes." »

 

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : La Région apporte un million d'euros pour relocaliser une filière de masques chirurgicaux

10766_1_full.jpg
Le meltblown, composant essentiel de la filière des masques chirurgicaux, est principalement fabriqué à l'étranger. Le conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté soutient l'installation d'une unité de production près de Montbéliard pouvant créer une vingtaine d'emplois.

ALLERGIES : Atmo Bourgogne-Franche-Comté démarre la surveillance des pollens d'ambroisie

10772_1_full.jpg
Jusque début octobre, Atmo BFC mènera une campagne de surveillance spécifique des pollens d'ambroisie, hautement allergisants. Les résultats seront diffusés chaque vendredi.

CHARNAY : Pour fêter ses 2 ans, Edenwall organise un bal… masqué !

Edenwall_BalMasqué_01082020_montage_0001.jpg
Comment concilier festivités et respect des gestes barrières ? Pour la deuxième bougie de leur salle d’escalade, les membres du staff d’Edenwall ont trouvé la solution : organiser un bal masqué !

MÂCON : Inscriptions dès maintenant à la MJC de l'Héritan

MJC HERITAN ETE2020 - 1.jpg
Publi-information - La MJC de l'Héritan, un programme très complet à décourvir dès maintenant

SAÔNE-ET-LOIRE : Sensibilisation aux comportements à risque sur la route des vacances

Opération_CivilEté2020_montage0001.jpg
Programmée à l’occasion des départs en vacances, l’opération « Civil’été 2020 » se déroule ce samedi de 10h à 17h sur l’aire de Mâcon Saint-Albain de l’autoroute A6.

SAÔNE-ET-LOIRE : Clément Beaune à l’écoute des revendications des agriculteurs

10614_2_full.jpg
Le tout jeune et tout nouveau secrétaire d’Etat à l’Europe, pour son premier déplacement officiel, est venu au contact des agriculteurs de la Région du Creusot qui avaient préparé le grill.

CANICULE : La Saône-et-Loire placée en vigilance orange

thermometer-3581190_1920.jpg
L’ARS rappelle les conseils de prévention…

MÂCON : Quand le soleil attire tous les regards…

atelier soleil Mâcon.jpg
L’astronome amateur Franck Boyat (Sirius B Planetarium) était ce mercredi aux Saugeraies pour faire découvrir les secrets du soleil aux petits et aux grands.

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : Matinée d'entraînement au lac pour les maîtres-nageurs

CRECHES exercices POSS 22.jpeg
Un exercice de sauvetage était organisé ce mardi matin au lac de Crêches dans le cadre du Plan d’opération de la surveillance et des secours (POSS) de la baignade.

MACON : A la découverte des mythologies au Musée des Ursulines

mytholigies visite Musée ursulines.jpg
Une première visite thématique était proposée ce dimanche par le musée municipal de Mâcon autour de l’univers mythologique ancien à partir des collections permanentes.

SAÔNE-ET-LOIRE : Un important dispositif de pompiers mobilisé après plusieurs départs de feux à Saint-Martin-sous-Montaigu

Incendie_StMartinsousMontaigu_InfoChalon_0001.jpg
Plus de 60 pompiers mobilisés au plus fort de la journée. Un drone engagé pour mieux diriger les équipes.

CHARNAY : Semaine européenne pour les enfants du CLEM

Semaine_européenne_CLEM_Com_Jumelage0004.jpg
A l'initiative du directeur du CLEM, Judicaël Tillier, les enfants qui fréquentent le centre de loisirs à Champregnon ont vécu une semaine européenne.

LA SALLE : Succès au rendez-vous pour le nouveau marché local

LA SALLE marche producteurs 20.JPG
Depuis le 17 juillet, le village de La Salle accueille un marché de producteurs et d'artisans en plein air dans la cour de la salle communale.