« Conseil de défense du 10 juillet : le secteur de la Culture n'a même pas été mentionné » s'inquiète l'équipe de direction de la Cave dans un communiqué transmis cet après-midi, et dans lequel elle alerte sur une situation très préoccupante.

Communiqué

La Cave à Musique à Mâcon, comme la plupart des salles de concerts, a fermé ses portes le 14 mars dernier, suite  aux consignes sanitaires liées à l'épidémie de Covid-19.

Après une reprise a minima des activités de répétition et de résidence le 16 juin, avec des conditions d'accueil dans le strict respect des protocoles sanitaires, la Cave à Musique est en attente, depuis le 22 juin, d'informations sur les possibilités et les conditions de réouverture de la salle de diffusion, en configuration "debout".

Afin d'obtenir des éléments de réponse qui permettraient de lever les incertitudes sur la possibilité d'une réouverture effective au 1er septembre prochain, pour les concerts "debout", l'association Luciol a interpellé le Ministère de Culture et de la Communication, par l'intermédiaire de la Direction des Affaires Culturelle de Bourgogne-Franche-Comté.

°°°

"L’association Luciol,  gestionnaire de la Cave à Musique Scène de Musiques actuelles, souhaite vous alerter quant à la situation très inquiétante pour nos structures associatives à compter du 1er septembre prochain. 

En effet, nous sommes en attente,  depuis le 22 juin et au regard du conseil de défense de vendredi dernier, de réponses quant aux dispositifs sanitaires applicables dans nos salles, lesquelles comme vous le savez, reçoivent majoritairement des concerts et des spectacles en situation "debout".

Pour mémoire, le décret d’application du 31 mai dernier précise que la configuration debout est interdite, bloquant de fait la reprise des activités de diffusion de spectacles dans notre salle, mais également dans tous lieux de diffusion aux caractéristiques d’accueil du public identiques. Les festivals se déroulant dans des espaces clos sont également concernés. 

Une proposition alternative, réalisée par la Direction Générale de la Création Artistique (DGCA), nous indiquant 1 spectateur pour 4 m2,  là où nous appliquons, conformément à la réglementation de nos établissements recevant du public, 3 spectateurs par m2, n’est artistiquement et économiquement pas viable. 

De plus, la programmation de spectacles à la Cave à Musique à partir de cet automne est d’ores et déjà établie et diffusée à nos partenaires médias.  Nous avons, pour la plupart des spectacles, également mis en place la billetterie dans les différents réseaux de vente. 

La période de déconfinement et l’assouplissement des conditions d’accès aux lieux de spectacles lors du dernier remaniement ministériel, doublés de la mécanique des reports des concerts annulés au printemps dernier, ont sans doute accentué cette vision optimiste des choses… Aussi, cette volonté d’une reprise de nos activités, d’une relance de nos modèles économiques, du redémarrage d’une vie culturelle musicale pour le public, les musiciens, les techniciens et les permanents de nos structures, se voile aujourd’hui devant le silence assourdissant du gouvernement. 

Nous avons, à l’instar des autres secteurs d’activités, besoin de perspectives cohérentes et d’un calendrier pour relancer nos activités.

Nous espérons que par votre engagement pour le secteur des musiques actuelles/amplifiées sur le territoire de la Bourgogne-Franche-Comté, vous pourrez nous communiquer des informations sur un calendrier, faire remonter nos préoccupations et nos inquiétudes du moment, car nous avons besoin de réponses concrètes au plus vite."

Association Luciol/Cave à Musique