jeudi 29 octobre 2020
  • SORTEZ DE CHEZ VOUS_350x550.jpg
  • Effilogis MACON INFOS -280x410-mc.jpg
  • Connectons-nous-2020 MACON VIGNETTE.jpg

MOUSTIQUE TIGRE REPLONGES - 1.jpg

ACTUALISÉ le 18 août : 7 cas de maladies répertéroriés depuis juin 2020 en région. ACTUALISÉ le 17 août : Vous avez été très nombreuses et nombreux à réagir et à nous signaler la présence de ce moustique en Mâconnais. Il peut provoquer des maladies telles la dengue, le chikungunya ou le zika. Mais l'ARS confirme que la région n'est pas au stade épidémique.

 

Une fidèle lectrice nous alerte sur la présence du moustique tigre sur la commune de Replonges, dans l'Ain. Son témoignage, publié le 14 août : 

« Nous sommes domiciliés sur la commune de Replonges et depuis plusieurs jours, nous avons observé la présence de « moustiques tigrés noir et blanc » à notre domicile. Nous avons décidé de signaler cela sur le site internet de l’ARS, en répondant à un questionnaire et en envoyant une photo de l’insecte.

Le lendemain matin, un mail m’était adressé, me confirmant que l’espèce identifiée correspondait bien à un moustique tigre.

Un agent de l’Entente Interdépartementale de Démoustication de Rhône-Alpes s’est présenté à notre domicile dès le lendemain afin d’identifier d’éventuels foyers de colonisation autour de notre propriété. Ces recherches se sont avérées positives, et plusieurs foyers ont été identifiés. Ainsi je voulais à ce titre, vous confirmer la présence du moustique tigre sur la commune de Replonges. »

Aedes albopictus, dit « le moustique tigre », est originaire d’Asie et se distingue par sa coloration contrastée noire et blanche.
Progressivement implanté dans l’Ain, l’Ardèche, la Drôme, l’Isère, la Loire, le Puy-de Dôme, le Rhône, la Savoie et la Haute-Savoie depuis 2012, il peut être vecteur de maladies comme le zika, la dengue et le chikungunya. (ARS Auvergne-Rhône-Alpes)


Actualisé le 18 août :

7 cas de dengue sont répertoriés dans la région depuis juin 2020, tous importés de l’outremer, dont 3 en Saône et Loire, 1 habitant dans le Maconnais, précise ce jour l'ARS.

Jusqu’alors, seuls des traitements larvicides ont été effectués.

Comment se manifeste la dengue ?

C'est une maladie virale transmise par la piqûre des moustiques du genre Aedes (moustique tigre). Elle provoque de fortes fièvres accompagnées de maux de tête, de courbatures et d’une sensation de fatigue. Si dans la majorité des cas il n’y a pas de complications, la maladie peut cependant évoluer vers des formes sévères (dengue hémorragique en cas d’infections répétées).

Il n’existe pas de traitement antiviral spécifique de la dengue, ni de vaccin.

La prise en charge est donc centrée sur la surveillance et les traitements symptomatiques pour soulager la douleur et la fièvre. L’aspirine est toutefois contre indiquée par son action anti-agrégante plaquettaire, elle peut aggraver la situation.

 

Actualisé le 17 août

Les précisions de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté sur son site internet

Le moustique  Aedes albopictus  est un moustique d'origine tropicale, également appelé moustique tigre en raison des zébrures qui parcourent son corps effilé et une ligne blanche sur le thorax. Il est de petite taille, environ 5mm. Son expansion est mondiale, favorisée par le développement des transports internationaux.

Ce moustique peut être vecteur des virus du chikungunya, de la dengue et du zika. En effet, le moustique se contamine en prélevant le virus dans le sang d’une personne malade infectée (suite à un voyage en zone tropicale) lors d’une piqûre puis, à l’occasion d’une autre piqûre, transmet le virus à une nouvelle personne.

Jusqu’à présent, aucun cas autochtone (c’est-à-dire non importé d’une zone d’endémie) n’a été signalé en Bourgogne-Franche-Comté. Même s'il n'existe pas d'épidémie de ces maladies actuellement en France métropolitaine, la vigilance de chacun est précieuse pour limiter les risques.

Mieux connaître le moustique tigre

Aedes albopictus est surnommé moustique tigre en raison de zébrures qui parcourent son corps effilé et de sa ligne blanche sur le thorax. Cependant, d’autres espèces de moustiques sont plus ou moins zébrées également et peuvent être confondues avec le moustique tigre.

Le moustique tigre se développe en quatre étapes : œuf, larve, nymphe et adulte. Le moustique tigre privilégie de petites quantités d'eau claires pour pondre ses oeufs et se développer.
En période hivernale, il n’y a plus de risque de piqûres puisque le moustique entre en période de repos.

Tous les moustiques n’occupent pas la même niche écologique. Le moustique tigre est adapté à l'environnement humain et se développe préférentiellement dans des environnements péri-urbains, ainsi que dans des zones urbaines très denses. Il se développe dans toutes sortes de récipients et réservoirs artificiels où l'eau peut stagner : vases, pots, fûts, bidons, bondes, rigoles, avaloirs pluviaux, gouttières, terrasses sur plots...

Le moustique tigre a une activité principalement le jour avec une recrudescence d'activité le matin et en fin de journée. C'est donc dans la journée qu'il faut se protéger.

 

Communiqué de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté du 6 juillet 2020

Moustique-tigre : sous surveillance en Bourgogne-Franche-Comté

La Bourgogne-Franche-Comté n’échappe pas à l’expansion du moustique-tigre désormais présent dans trois départements : en Saône-et-Loire, en Côte-d’Or et dans la Nièvre. Aedes albopictus, dit moustique-tigre, est installé depuis de nombreuses années dans les territoires ultra-marins, notamment dans l’Océan Indien où une épidémie de dengue sévit sur l’île de La Réunion pour la 3ème année consécutive.

En métropole, il s’est développé de manière significative et continue depuis 2004 et est désormais présent dans 58 départements, dont la Saône-et-Loire depuis 2014, la Nièvre et la Côte-d’Or depuis 2018.

La capacité du moustique-tigre à être vecteur du chikungunya, de la dengue ou du virus zika, en fait une cible de surveillance prioritaire pour les autorités sanitaires et leurs partenaires durant sa période d’activité en métropole : du 1er mai au 30 novembre. L’objectif de cette surveillance renforcée est double : il s’agit à la fois de ralentir la progression de l’implantation du moustique-tigre et de limiter le risque d’importation et de circulation des virus dont il peut être le vecteur en métropole.

Reconnaître et signaler le moustique-tigre

Tous les insectes qui volent ne sont pas des moustiques-tigres !

- Aedes albopictus est petit : moins de 1 cm d’envergure.

- Noir avec des taches blanches sur le corps et les pattes, il a une ligne blanche sur le thorax et un appareil piqueur.

Le portail https://signalement-moustique.anses.fr/signalement_albopictus/ permet de bien l’identifier et de le signaler.

Eviter son implantation

Avant de voler et de piquer, les moustiques se développent dans l’eau, sous forme de larves. Chacun peut avoir les bons gestes pour éviter la prolifération d’Aedes albopictus en supprimant les petits réservoirs d’eau stagnante: -Vider (une fois par semaine) coupelles et soucoupes sous les pots de fleurs, gamelles des animaux, replis des bâches, seaux, pieds de parasol...

- Couvrir les récupérateurs d’eau

- Ranger (à l’abri de la pluie) les jouets, brouettes, seaux, arrosoirs

- Entretenir les gouttières, rigoles et chenaux

- Jeter déchets et pneus usagés

- Créer un équilibre dans les bassins d’agréments : les poissons mangent les larves de moustique.

 

Cliquez ici pour en savoir plus sur la dengue, le chikungunya et le zika

 

LOISIRS EDUCATIFS : Les vacances au CLEM, un régal !

CLEM 26OCT2020 - 2.jpg
Mais il n'y a pas que la patisserie qui régale la jeunesse...

MILLY-LAMARTINE : Sur les chemins de Jack…

MILLY auberge de jack 1.jpg
En 1902, le nom de Lamartine était adjoint à celui de Milly... Depuis le 17 septembre 2020, celui de Johan Ducrozet est associé à Milly-Lamartine ! Il s'agit du nouveau propriétaire de L'Auberge de Jack, place de l'Église.

EDITO : Plus de restrictions mais pas plus de moyens, c'est un peu juste M. le Président

Nombre de personnels hospitaliers en particulier, et de fonctionnaires en général, ont dû avoir quelque peu mal aux oreilles mercredi en entendant le président de la République dire à des soignants, sans détour, ce qui est aujourd'hui la politique des services publics en France : « pas de problème de moyen, simplement un problème d’organisation ». Ah...

DAVAYÉ : Apprenez à conduire ces engins et devenez tractoriste dans les vignes

TRACTORISTE ABCDAVAYE - 1.jpg
Le campus ABCDavayé propose une demi-journée de recrutement pour ses formations de tractoristes samedi 4 octobre, sur le site de formation. Insertion professionnelle garantie à l'issue.

MÂCONNAIS/VAL DE SAÔNE : La grande rentrée des orchestres d’harmonie

HARMONIE reprise 2020.JPG
Après six mois d’inactivité, les musiciens ont retrouvé leurs partitions et le bonheur de jouer ensemble. À cette occasion, l’Harmonie municipale de Mâcon, les Sauveteurs de Saint-Laurent, la Jeanne d’Arc de Manziat et l’Union Musicale de Manziat ont ouvert leurs portes à Mâcon Infos.

MÂCONNAIS SUD BOURGOGNE : Christine Robin ré-élue présidente du PETR

CHRISTINE ROBIN PETR 2020 - 1.jpg
Elle a été opposée à Marie Fauvet, maire de Cluny, également candidate hier soir.

MÂCONNAIS SUD BOURGOGNE - Octobre rose : 43 rendez-vous pour sensibiliser au dépistage du cancer du sein

programme 2020 Octobre rose  Mâconnais (82).JPG
Les partenaires qui participent à l’organisation des diverses animations d’Octobre rose ont annoncé le programme de cette édition 2020 lors d’une conférence de presse.

SOLUTRÉ : L’exposition “Animaux disparus – Enquête à l’âge de glace” inaugurée

Musée_Préhistoire_Solutré_inauguration_expo_animaux_disparus_montage0001.jpg
Initialement prévue au printemps et reportée en raison de la crise sanitaire, l’exposition a ouvert ses portes au public le 15 juillet. Elle a été officiellement inaugurée ce samedi matin en présence de nombreux élus locaux et départementaux.

COVID-19 : 4 classes fermées en Mâconnais

Capture d’écran 2019-11-10 à 15.11.56.png
Actualisé le 11 septembre : Pas de fermeture de classe supplémentaire en Saône-et-Loire ; 1 fermeture dans l'Yonne et à Dijon. Le bilan complet dans l'académie de Dijon.

MÂCON-CHARNAY : L'ESMP en journées d'intégration à Edenwall

ESMP MACON INTEGRATION 1009 (5).jpeg
Ce qu'en dit la directrice Céline Lacour. A voir aussi, notre reportage photos

VINS DE BOURGOGNE : Une mention « premier cru » pour l’AOP « Pouilly-Fuissé »

POUILLY FUISSE PREMIER CRU - 1.jpg
Le comité national des appellations d’origine relatives aux vins et aux boissons alcoolisées, et des boissons spiritueuses, réuni en séance le 3 septembre, a approuvé la reconnaissance de 22 climats accompagnés de la mention «premier cru» qui pourront être adjoints à l’AOP «Pouilly-Fuissé». Une 1ère pour une appellation communale du Mâconnais, saluée par la présidente de Région.

PRISSÉ - Vignerons des Terres Secrètes : Des vendanges avec l'ESAT d'Hurigny pour une cuvée très spéciale...

VTS VENDANGES ESAT HURIGNY - 2.jpg
C'est encore le temps des vendanges et celui des révélations. Révélis, un nom à retenir... découvrez vite de quoi il s'agit.

DAVAYÉ : Marie-Guite Dufay en propriétaire-récoltante à la rentrée du lycée Lucie Aubrac

MGDUFAY RENTREE 2020 DAVAYE - 18.jpg
La présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté aura mis elle aussi la main à la vigne en ce mardi de rentrée scolaire et – toujours – de vendanges. Venue de Besançon où elle était le matin pour visiter un autre lycée agricole, elle est arrivée en début d'après-midi à Davayé.

EDITO - Crise sanitaire : Le temps du sevrage télévisuel est venu

PROFESSEUR TOUSSAINT EDITO3 - 1.jpg
Enfin une 4ème voix pour appeler à la raison et à la mesure. Une vidéo à mettre entre toutes les mains ! Attention, cure de désintoxication télévisuelle nécessaire, l'overdose est proche et notre démocratie en pâtit sérieusement.

SANTÉ : Le moustique tigre est à Replonges, Charnay, Crêches, Mâcon

MOUSTIQUE TIGRE REPLONGES - 1.jpg
ACTUALISÉ le 18 août : 7 cas de maladies répertéroriés depuis juin 2020 en région. ACTUALISÉ le 17 août : Vous avez été très nombreuses et nombreux à réagir et à nous signaler la présence de ce moustique en Mâconnais. Il peut provoquer des maladies telles la dengue, le chikungunya ou le zika. Mais l'ARS confirme que la région n'est pas au stade épidémique.

GENDARMERIE : Du changement à la compagnie de Mâcon

MACON cie gendarmes 0820.JPG
Le capitaine Laurent Gay-Peiller a pris le commandement de la compagnie de Mâcon le 1er août. Il sera secondé par la capitaine Jessica Martin qui arrive de Dijon.

DAVAYE - Lycée Lucie Aubrac : Les résultats définitifs des examens 2020 sont tombés !

ligne blanche.JPG
Des taux de réussite variant de 66 à 100 % selon les filières, et 58 mentions !

SÉCHERESSE : Plusieurs communes du Mâconnais reconnues en état de catastrophe naturelle

Sécheresse_Charnay_24092019_0002.jpg
Un communiqué de la Préfecture détaille les communes concernées. Sont notamment concernées : Charnay-lès-Mâcon, Igé, Hurigny, La Chapelle-de-Guinchay, La Roche-Vineuse, Prissé, Verzé et Viré.