AxelleG (2).JPG

 

Axelle Gasne, mâconnaise d'origine, après avoir vécu plusieurs années à l'étranger comme chargée d'affaires internationales, s'est installée à Mâcon voici trois ans avec le projet d'écrire un livre. Elle a publié en juin dernier son tout premier roman : La Clef.

« J'écris depuis que je suis petite », confie-t'elle. « Là, j'avais envie de concrétiser les choses. J'ai écrit ce roman qui parle des choix de vie, de la liberté dont on dispose ou pas au moment de faire un choix important. J'ai fait le constat que beaucoup de choses sont présentées par la société comme des accomplissements, tel travail, telle situation familiale ou professionnelle. En tant qu'individu, il est très difficile de choisir quelque chose nous correspondant réellement.

On a du mal à laisser parler la voix de l'intuition. On est "attaqué" par les attentes de la société et peut-être encore plus lorsque l'on est une femme ! Le côté personnel rentre beaucoup plus en considération pour une femme : être mariée à tel âge, avoir des enfants. C'est une pression invisible et forte mais difficile à exprimer. J'ai voulu écrire sur ce sujet.

J'avais des envies artistiques mais comme j'étais attendue ailleurs, j'ai fait d'autres études. Je n'étais pas à ma place. Il fallait rentrer dans le moule. » 

Passionnée de voyages, parlant quatre langues, Axelle n'a pas choisi sa protagoniste au hasard.

La vie d'Avril, ancienne journaliste baroudeuse, dont le prénom signifie épanouissement, semble s'orchestrer pour le mieux jusqu'au jour où elle découvre un objet, une clef. Une découverte qui attisera un vent de liberté.

« Ce n'est pas un récit autobiographique », précise l'auteure. « Mon objectif était de faire réfléchir le lecteur mais sans que ce soit trop lourd. L'écriture a pris un an. L'histoire se déroule dans la région. La photo de la couverture est très symbolique. »

Scénariste en free lance depuis plus d'un an, Axelle a auto édité son ouvrage. Elle sera en séance de dédicace à Cluny le 22 août et prépare déjà son prochain livre.

M.A.