jeudi 27 janvier 2022

Bernard Nouyrigat (1).JPG

Bernard Nouyrigat, président de la section Mâcon de la Ligue des Droits de l’Homme, a annoncé l’arrivée à Mâcon le 5 octobre des marcheurs partis de Marseille et Montpellier.

Les organisateurs demandent la fermeture des centres de rétention administrative pour migrants, la régularisation définitive du statut des sans-papiers présents depuis plusieurs années sur le sol français ainsi que leur hébergement.

En plus des participants partis de Marseille et Montpellier, la Marche des solidarités, dite également marche des sans-papiers, compte des groupes venus de Brest, Lille, Bayonne, Le Havre, Strasbourg, Toulouse et Grenoble. Leur objectif est d’arriver à Paris le 17 octobre prochain pour une grande manifestation. Les itinéraires des marcheurs peuvent être consultés ici.

Les collectifs mâconnais qui aident les migrants et les étrangers demandeurs d’asile vont héberger le groupe qui passera par Mâcon. Une soixantaine de personnes sont attendues. Une cagnotte en ligne a été lancée (Helloasso Sans-papiers Bourgogne) pour les aider à financer leur voyage.

 

La situation des migrants à Mâcon

 

L'arrivée de la marche des sans-papiers est l’occasion pour ces collectifs de présenter les problèmes auxquelles sont confrontées les diverses catégories de migrants qui arrivent à Mâcon. 

Le président de la section Mâcon de la Ligue des Droits de l’Homme parle de plusieurs types de situations inquietantes : « Il y a la problématique des jeunes mineurs isolés qui arrivent en France après avoir traversé la Libye ou la Turquie sans papiers et qui ont des difficultés à prouver leur minorité auprès de la commission d’évaluation du Conseil départemental. Même quand un juge décide autrement et impose le placement des jeunes en cause, le Département fait systématiquement appel. Les documents d’identité présentés par ces jeunes sont contestés même s’ils sont reconnus par des conventions internationales. »

Un autre cas est celui des déboutés du droit d’asile. « Il y a des familles qui sont obligées de quitter le territoire. La préfecture leur donne six mois d’assignation à résidence en attendant l’avion vers leur pays. Il y a aussi des familles avec des enfants qui restent très longtemps dans les centres de rétention administrative alors que ces centres ne sont pas faits pour ça », précise Bernard Nouyrigat qui critique l'attitude de l'ancien préfet de Saône-et-Loire, Jérôme Gutton : « il a essayé de rendre invisibles toutes les personnes qui se sont vues refuser définitivement leur demande d’asile. Elles ont été évacuées de tous les hébergements comme ceux de l’association Le Pont ou du dispositif d’hébergement des demandeurs d’asile PRAHDAS (généralement dans des hôtels Formule 1 ndlr.). En ce moment il y a beaucoup de ces gens qui se cachent dans l’Ain, dans le Beaujolais ou encore à Lyon. »

Selon les associations qui aident les migrants à Mâcon, la plupart des personnes déboutées d’asile à Mâcon viennent des pays des Balkans, de Géorgie, d'Arménie, d’Ukraine et même de Mongolie.

Avec son positionnement géographique au carrefour des divers axes de circulation, Mâcon a été choisie il y a trois ans pour accueillir un Guichet unique des demandeurs d’asile (GUDA) avec une plateforme d’accès au droit d’asile. Dans la région, il y a deux autres guichets de ce type, à Dijon et à Besançon (spécialisé dans les dossiers des migrants accueillis d’abord par un autre pays). 

La dernière marche de solidarité avec les migrants était passée par Mâcon il y a trois ans, elle allait de Vintimille (Italie) à Calais.

Cristian Todea

 

 

 

Le groupe parti de Marseille (source facebook Marche des solidarités)

MÂCON : Bientôt un coffee shop en centre-ville

D’ici quelques jours, en février, le Jocelyn Coffee va ouvrir rue Dufour. À l’origine de ce projet, Jocelyn Meurant et Benjamin Godefroy qui veulent faire ce coffee shop un lieu de convivialité et de qualité.

IGÉ - Gérard Buono : « Des investissements essentiellement consacrés aux économies d’énergie »

Moment important du début d'année, les cérémonies de vœux des maires, ont été annulées en raison du contexte sanitaire. macon-infos a souhaité donner la parole à chacun d'entre eux et est allé à leur rencontre pour évoquer l'actualité dans leur commune et leurs projets à venir. Rencontre avec Gérard Buono, maire d''Igé.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Le nombre de demandeurs d'emploi baisse de 6 % au quatrième trimestre 2021

Soit une baisse totale de 13,2 % sur un an… et de 14,6 % en Saône-et-Loire

PRISSÉ - Pierre Desroches : Plusieurs chantiers au programme de cette nouvelle année

Moment important du début d'année, les cérémonies de vœux des maires, ont été annulées en raison du contexte sanitaire. macon-infos a souhaité donner la parole à chacun d'entre eux et est allé à leur rencontre pour évoquer l'actualité dans leur commune et leurs projets à venir. Rencontre avec Pierre Desroches, maire de Prissé.

MÂCON : Fenêtre ouverte sur une salle d'exposition éphémère

Depuis quelques mois, l'entreprise TLB Menuiseries/Batiman a installé sa salle d'exposition et d'information rue Franche, dans l'une des boutiques éphémères. Assençao Ligny annonce une surprise pour les lectrices et lecteurs de macon-infos qui feront appel à TLB Menuiseries/Batiman...

MÂCON : Un contrôle préventif et informatif à destination des utilisateurs de trottinette électrique

Ce mardi en fin d’après-midi un contrôle prévention-information de la Police Nationale a eu lieu au rond-point de la gare Mâcon-ville en présence de M. François-Xavier Richard, sous-préfet, directeur de cabinet.

SAÔNE-ET-LOIRE : Les inscriptions sont ouvertes pour « Roule cool 2022 »

Cette année encore, la coordination Sécurité routière de Saône-et-Loire organise une journée de sensibilisation à destination des conducteurs de motocyclettes de 125cm3 et plus.

FLEURVILLE - Patricia Clément : Fleurville continue de se projeter dans l'avenir

Moment important du début d'année, les cérémonies de vœux des maires, ont été annulées en raison du contexte sanitaire. macon-infos a souhaité donner la parole à chacun d'entre eux et est allé à leur rencontre pour évoquer l'actualité dans leur commune et leurs projets à venir. Rencontre avec Patricia Clément, maire de Fleurville.

SAINT-LAURENT - Jacques Doussot : « Des projets interactifs en 2022, pour l'entrée de notre commune dans ce nouveau monde » 

Moment important du début d'année, les cérémonies de vœux des maires, ont été annulées en raison du contexte sanitaire. macon-infos a souhaité donner la parole à chacun d'entre eux et est allé à leur rencontre pour évoquer l'actualité dans leur commune et leurs projets à venir. Rencontre avec Jacques Doussot, maire de Saint-Laurent.

MÂCON : La CGT appelle à une grève massive le 27 janvier

Le syndicat ironise sur la positive attitude d'Emmanuel Macron dans un contexte social qui se dégrade chaque jour et de « contestation qui grandit », et appelle à un rassemblement à Mâcon l'après-midi.

SOLIDARITÉ : Deux Replongeardes en route vers la Laponie

Mercredi, Charline et Marie s’envoleront vers le grand Nord pour cinq jours d’aventure 100 % féminine au Cercle Polaire. Un défi humain et caritatif pour ces deux sportives accomplies…

CHARNAY-LÈS-MÂCON : Rencontre entre contes à la BDSL

Les locaux de la Bibliothèque départementale de Saône-et-Loire étaient particulièrement animés ce samedi après-midi. Dans le cadre des Nuits de la lecture, manifestation littéraire crée en 2017, et dont le thème national est cette année l’amour, la BDSL accueillait la conteuse, Céline Harlingue.

AZÉ - Patrick Monin : « Que nos politiques regardent le réel ! »

Moment important du début d'année, les cérémonies de vœux des maires, ont été annulées en raison du contexte sanitaire. macon-infos a souhaité donner la parole à chacun d'entre eux et est allé à leur rencontre pour évoquer l'actualité dans leur commune et leurs projets à venir. Rencontre avec Patrick Monin, maire d'Azé.

MÂCON - Lutte contre la pauvreté des jeunes : À la Cave à Musique, l'art pour raccrocher et s’en sortir

Différentes études et missions d’enquête ont montré que trop de jeunes, pris en charge par l’A.S.E. (Aide Sociale à l’Enfance), sortent, à leur majorité ou après, sans disposer des atouts nécessaires pour être autonome et assumer dans la globalité leur vie par peur, manque d’expériences de réussite, difficultés de langage ou d’écriture…

ÉCOLE ET CRISE SANITAIRE : L'Union des collectifs de parents appelle à faire l'école buissonnière le 25 janvier

Pour une école sans test covid, sans discrimination et sans obligation de port de masque.

HÔPITAL DE MÂCON : Les opérations chirurgicales prévues la semaine prochaine reportées !

C’est l’une des conséquences de la hausse du nombre de patients hospitalisés pour Covid et d’un absentéisme important du personnel, en raison là encore du virus…

SAONE ET LOIRE : La CGT appelle à manister pour les salaires jeudi 27 janvier

4 rassemblements sont prévus en Saône-et-Loire, dont Mâcon