4 Lou-Anne LORPHELIN.jpg

C'est très gentiment que, malgré une nuit agitée, Lou-Anne s'est prêtée au jeu des questions pour se confier à macon-infos ce dimanche

Après ce couronnement, quel est votre sentiment ?

J'avais du mal à réaliser, j'étais bouleversée... Maintenant je suis très excitée et très contente de commencer l'aventure Miss Bourgogne !

Votre sœur Marine Lorphelin (Miss France 2013) vous a-t-elle encouragée ? Quelles sont vos relations avec elle actuellement ? Y a-t-il, dans ces concours de beauté, une passion commune ? Un rêve d'enfance ? 

Marine est très présente pour moi : beaucoup de soutien ! Il y a entre nous une entente si bonne que nous sommes sur le point d'habiter ensemble à Paris. Étudiante en alternance, je passe deux semaines en entreprise dans la capitale et une semaine à Charnay pour mes cours à distance ! Si elle m'a inspirée et motivée, c'est moi qui, chemin faisant, réflexion, discussions, rencontres avec des Miss, ai pris la décision de me présenter. Ce n'est pas un rêve d'enfant, mais la décision personnelle d'une jeune femme !

Puisque nous parlons famille, comment a réagi votre maman ?

Très bien, très bien ! Mes parents sont très heureux ! Mais j'insiste sur un point : quand j'ai déclaré ma candidature, ils ne savaient même pas ; je ne leur avais rien dit... Après avoir découvert cet univers à travers ma sœur, je le vis avec ma volonté : c'est mon aventure !

Une question qui intéressera certaines de nos lectrices... Avez-vous des secrets pour cultiver cette Beauté qui fait votre succès ? Votre sœur Marine était une sportive, championne d'athlétisme à Mâcon, la suivez-vous dans cette voie ?

Malheureusement, j'ai dû arrêter le sport à 18 ans pour me consacrer aux études (classes préparatoires à Lyon) ! Il y a cependant toute une préparation physique avant nos défilés. Il faut bien sûr une beauté plastique : prendre soin du corps, des cheveux, de la peau... Mais devant le public, le discours, l'attitude et l'éloquence font la différence ! Un de mes secrets, c'est de bien parler. Des personnes de tous les milieux se retrouvent dans nos événements. L'enjeu, pour leur plaire, est de garder l'esprit ouvert, susciter émotion et curiosité !

Avez-vous, parallèlement à votre engagement, d'autres projets, d'autres ambitions ?...

D'abord, je voudrais terminer mes études (école de management à Grenoble) et réussir. Après, mon désir serait de faire le tour du monde : mes pays de prédilection se trouvent en Amérique latine, Argentine, Brésil..., en Asie du Sud-Est, Cambodge, Thaïlande... et en Océanie, l'Australie !...

Pour en revenir à notre petite région... Vous avez grandi autour de Mâcon, inscrite au collège Bréart puis au lycée Lamartine : y a-t-il un souvenir ou une anecdote sur votre jeunesse que vous aimeriez partager après cette victoire ?

Difficile de choisir un souvenir... Je me rappelle de la friterie à côté du collège Bréart... Mes parents m'avaient donné l'autorisation d'aller y manger à midi avec les amis ! (Rires)

Un dernier mot pour nos lecteurs (admirateurs) de votre ville natale ?

Un grand merci ! Grâce à leurs votes et à leur soutien, j'ai gagné ! Avec eux je peux aller plus loin.   

Propos recueillis par Antoine Collinet

Toute l'équipe remercie Lou-Anne pour sa gentillesse et lui souhaite d'aboutir dans son aventure !

À lire aussi, la réaction de ses parents

Photo d'accueil : Comité Miss Bourgogne

MISS BOURGOGNE LOU ANNE 0509.jpg

Photo Lou-Anne en Reine de Bourgogne... ©Studio FOXAEP