lundi 25 octobre 2021

 

Communiqué de Mâcon Citoyens :

Un texte de loi autorisant le recours aux néonicotinoïdes était examiné et voté le 5 octobre à l’Assemblée nationale.

Le gouvernement souhaite ré-autoriser les producteurs de betteraves à utiliser préventivement ce pesticide contre un puceron responsable de la jaunisse de la betterave. Macron avait promis l’interdiction du glyphosate en novembre 2020.

À la place, il prolonge l’utilisation d’un autre type de pesticide !

Les néonicotinoïdes tuent les abeilles, la biodiversité et les agriculteurs.

Ce projet de loi est un grave recul, il est déconnecté de l’urgence écologique et économique. 31 organisations (environnementales, de consommateurs, la Confédération paysanne, les apiculteurs, etc.) sont opposés à ce projet et l’opposition des citoyens est massive : 7 Français sur 10 se disent opposés à cette dérogation d’après un récent sondage

[Sondage Opinion Way réalisé pour Générations Futures et publié le 25 août 2020]. Il y a urgence à se mobiliser.

Monsieur Benjamin Dirx, député LRM de notre circonscription et conseiller municipal de Mâcon a voté pour cette aberration environnementale et économique. Voici pourtant ce que Monsieur Dirx ne pouvait pas ignorer :

Les néonicotinoïdes participent d’un système agro-industriel qui met à mal nos agriculteurs

- Les difficultés économiques de la filière sont réelles. Mais elles sont surtout dues à l’agro-industrie et sa logique de surproduction à l’aide de pesticides ;

- La libéralisation par la fin des quotas sucriers en 2017 et la course à la surproduction ont fait plus de mal aux agriculteurs que la jaunisse de la betterave.

Que fait le gouvernement pour protéger les agriculteurs ? RIEN ;

- Les agriculteurs français souffrent de ce modèle industriel : 1 sur 3 vit avec moins de 350 € par mois. Un agriculteur se suicide tous les 2 jours ;

- 1 agriculteur sur 5 a des problèmes de santé liés aux pesticides.

Les néonicotinoïdes tuent le vivant

- Une tonne de néonicotinoïdes peut tuer 150 000 milliards d’abeilles, et le gouvernement veut en autoriser 100 tonnes sur 400 000 hectares ;

- Les néonicotinoïdes sont 7 297 fois plus toxiques que le DDT, interdit en France depuis presque 50 ans ;

- L’appauvrissement du vivant par surproduction à grand renfort de pesticides crée un terreau favorable aux maladies et ravageurs ;

- 80 % des insectes européens ont disparu en 30 ans, en grande partie à cause des pesticides.

Par la décision de notre député Benjamin Dirx, des personnes et des écosystèmes sont mis en péril. Son vote est à rebours de l’Histoire.

En tant que citoyens nous saurons nous souvenir de ce choix.

Pour autant ce communiqué a vocation à inviter fermement Monsieur Dirx à revenir sur cette position lors du vote définitif à l’assemblée nationale.

 

Collectif Mâcon Citoyens,

Europe Écologie Les Verts Mâcon, Gauche Républicaine et Socialiste, La France Insoumise

Mâcon, Refondations71, Parti Communiste Français Mâcon, Parti Socialiste Mâcon.

 

PRÉSIDENTIELLE : Pour la GRS, c'est Arnaud Montebourg

Après avoir débattu lors de conférences régionales, les adhérents.es de la Gauche Républicaine et Socialiste ont départagé les candidatures de Jean-Luc Mélenchon, Arnaud Montebourg, Yannick Jadot et Fabien Roussel, dont les noms ont été parrainés par au moins un membre du collectif d’animation national de la GRS.

200 millions d'€ sur 3 ans pour 5 000 équipements sportifs de proximité

Le député de la 1ère circonscription Benjamin Dirx, rapporteur spécial du budget sport, salue cette annonce présidentielle en matière de financement des équipements sportifs. « Elles sont dans la continuité de l’engagement de la majorité pour le sport, notamment en prévision des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. »

POLITIQUE – Conseil municipal de Mâcon : Un vœu partagé mais qui tombe à l'eau...

Lundi soir en clôture du Conseil municipal, l'opposition a proposé au conseil d'adopter un vœu portant sur la crise climatique et intitulé « Répondre ensemble à l'urgence environnementale ». D'accord sur le fond, la majorité l'a néanmoins rejeté pour le principe.

COVID-19 : Quatre soignantes appellent à l'aide les citoyennes et les citoyens pour sauver la santé et l'hôpital

À la veille de l'obligation vaccinale pour les soignants, quatre d'entre elles ont pris la plume pour exprimer leur incompréhension, leurs doutes et leur colère bien légitimes devant ce qui va advenir ce 15 septembre. « Bonjour à vous tous qui serez peut-être un jour patients ou qui l’êtes, aidez-nous à préserver la santé et l’hôpital !

POLITIQUE : Arnaud Montebourg candidat à la présidentielle...

...pour « éviter à la France la douleur d'un deuxième quinquennat Macron ou le danger d'un premier quinquennat Le Pen ».

EDITO - Covid-19 et vaccination : On aura tout vu !

Ce n'est pas le compteur du Téléthon mais c'est pourtant bien ce à quoi l'on pense quand on voit ce compteur à la vue du tout-passant devant le ministère de la Santé (photo leparisien.fr).

POLITIQUE : Delphine Batho (Génération écologie) candidate à la primaire des écologistes

Génération écologie Bourgogne - Franche-Comté vient de créer des comités de soutien dans tous les départements de la région.