mardi 11 mai 2021

Dr Tixier Charnay 0910.jpg

 

Honorant l'invitation de l'association Les Fées Papillons à l'occasion d'Octobre rose, le Dr Hervé Tixier (chirurgien et gynécologue-cancérologue à Mâcon) a su, ainsi que son confrère le Dr Nicolas Barbet (première photo ci-dessous), intéresser un public venu écouter sa conférence sur le cancer du sein ; également soutenue par la mairie de Charnay-lès-Mâcon et le Centre communal d'action sociale (CCAS) de la même ville (sans oublier le PETR !) à l'Espace La Verchère, bien connu des Charnaysiens.

Si le propos du médecin portait sur un sujet bien précis, un envoyé de macon-infos ne pouvait pas — sachant l'édito du chef ! — ne pas l'interroger sur le contexte ; alors que toute la toile bruit de rumeurs et autres controverses médicales et sanitaires... D'après le Docteur donc, la "crise covid" n'a pas retardé les soins chirurgicaux, mais le dépistage du cancer a été perturbé... « La sécurité ne doit pas être négligée par crainte du virus car le cancer, lui, n'attend pas ! » Un appel qui s'adresse notamment aux femmes, quelquefois hésistantes à l'idée de consulter au sujet du cancer du sein (bien qu'une sur deux soit aujourd'hui dépistée) !

Thème de l'hésitation qui nous amène à l'autre sujet de la soirée : celui de l'endométriose (cf. site conseillé), traité à la demande de la municipalité et dont votre serviteur a connu les affres et les effets à travers le cas d'une jeune fille. Cette maladie de la couche interne de l'utérus, que manifestent saignements et contractions, a donné l'occasion de rappeler qu'il ne faut jamais négliger les douleurs liées aux menstruations (règles). Elles ne sont pas normales, et un bon médecin se doit d'être attentif aux sensations : un état (une étape ?) inséparable du soin et de la guérison...

En la matière, les femmes peuvent (doivent ?) se faire interprètes de leur corps — pour en revenir à ce cancer du sein qui, au reste, touche aussi des hommes (un ou deux cas par an à Mâcon)... Parole d'expert : personne mieux que la femme ne connaît son sein ! L'autopalpation a son importance : tumeur, écoulement mammaire, douleurs, rides même... Autant de signes potentiellement pathologiques ! Autant de vérifications nécessaires ! « Plus le cancer du sein est détecté tôt, plus les chances de guérison sont importantes ! » C'est le principe de la chirurgie préventive : mieux vaut prévenir que guérir ! Prendre en compte, c'est-à-dire signaler, des antécédents personnels ou familiaux (tant du côté paternel que maternel) peut éviter bien des problèmes et épargner bien des souffrances...

2/3 des cas touchant des patientes de plus de 50 ans, un dépistage organisé (mammographie tous les deux ans...) destiné aux femmes de 50 à 74 ans a été mis en place en 2004. Cette mesure étant l'aboutissement d'un effort qui, affaire de quelques décennies, a porté ses fruits : si en 2017, 11000 décès liés au cancer du sein sont à déplorer, près de 90% des malades connaissent aujourd'hui la guérison !

Aussi clairement que savamment, le chirurgien mâconnais a pu détailler des techniques opératoires qui, censées remédier à des diagnostics trop souvent défectueux ou exagérés, ne cessent de s'améliorer, de s'affiner ! Sait-on, par exemple, que la radiothérapie permet dans certaines situations d'éviter l'ablation du sein (mastectomie ou mammectomie) ? Sait-on que la reconstruction mammaire ou restauration esthétique du sein (maintenant possible à partir du muscle) permet, sinon de compenser, du moins d'atténuer cette dernière opération douloureuse mais parfois inévitable ?

Des questions qui, comme celles posées en conclusion dans le public, laissent entrevoir une dimension essentielle à la fois psychique et physique. Là est le sens de l'accompagnement caractéristique d'une association comme Les Fées Papillons (hypnose, qi gong, massage...) : la médecine, suivant cette approche (holistique ?), n'est plus seulement lutte contre la maladie ; d'autres thérapies, d'autres pratiques, d'autres activités apportent à l'être et à la vie en vue d'une guérison... Car si le terrain n'est pas tout, le corps fait beaucoup.

A. C.

Photo d'accueil : le Dr Tixier avant l'intervention, face à macon-infos...

                     Conférence Tixier Charnay 1010 (21).jpg                                           

Conférence Tixier Charnay 1010 (16).jpg                                                                     

Conférence Tixier Charnay 1010 (12).jpg                             

Conférence Tixier Charnay 1010 (8).jpg                                      Conférence Tixier Charnay 1010 (10).jpg

Conférence Tixier Charnay 1010 (19).jpg

Conférence Tixier Charnay 1010 (22).jpg

Conférence Tixier Charnay 1010 (11).jpg

Conférence Tixier Charnay 1010 (18).jpg

Conférence Tixier Charnay 1010 (7).jpg

Conférence Tixier Charnay 1010 (1).jpg          

Conférence Tixier Charnay 1010 (2).jpg

Conférence Tixier Charnay 1010 (13).jpg                                                                                                                                                                        

Conférence Tixier Charnay 1010 (14).jpg

Conférence Tixier Charnay 1010 (15).jpg

MOUVEMENT OCCUPONS MÂCON : Quand Natacha (Sea Sheperd) parle du massacre des dauphins

Après un sketch croustillant sur le réchauffement climatique et sa récupération politique par le parti Europe Ecologie Les Verts, devenu le temps d'un après-midi Europe œnologie les verres, ce dimanche fut marqué par l'intervention d'une militante de l'association Sea Sheperd dressant le tableau noir de la pêche industrielle !

COVID-19 EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : L’épidémie recule doucement sans desserrer encore son étau sur l’hôpital

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
La vaccination s’ouvre dès lundi aux jeune de 16-17 ans présentant une pathologie à très haut risque de forme grave. NDLR : Rappelons que 1,83% des personnes positives au covid sont décédées en France depuis le début de l'épidémie ; 2,09% des personnes positives dans le monde. Des taux qui ne varient pas et qui replacent les choses dans leur juste mesure. 

VINS BOURGOGNE : Thiébault HUBER, réélu à la tête de Confédération des Appellations et des Vignerons de Bourgogne pour quatre ans

Jérôme Chevalier (Charnay) et Michel Barraud (Prissé) sont respectivement Président adjoint et trésorier.

MÂCON : Un moment Mitterrand à la veille des 40 ans de son élection

Le principal des « festivités » se déroulera au Creusot dimanche. Mais les journaux de l'époque rappellent que c'est bien à Mâcon que la campagne de François Mitterrand a été lancée au début du mois de février 1981, à l'issue des États généraux du cadre de vie organisés par le Parti socialiste au Palais des congrès.

SAÔNE-ET-LOIRE - Attaques de troupeaux : Ce n'est pas le loup selon l'OFB

Le préfet rappelle dans un communiqué que la divagation des animaux domestiques, notamment des chiens, est interdite

SAÔNE-ET-LOIRE : Un nouveau président pour l’UFC-Que Choisir 71

Après deux années à la présidence de l’association, qui compte près de 1 500 adhérents dans le département, Régine Humbert a choisi de passer la main. Gilles Castaing lui succède…

LA CHAPELLE DE GUINCHAY - Covid-19 : Le Vacci'bus tient sa promesse

Le Département a mis en place récemment le « Vacci’bus 71 », un dispositif de vaccination mobile accessible aux personnes de plus de 70 ans à mobilité réduite.

HÔPITAL DE MÂCON - Covid-19 : Une lueur d’espoir mais…

Si le nombre de patients atteints Covid admis dans les services de l’hôpital et de l’ensemble du GHT a diminué ces quinze derniers jours et si la vaccination montre ses premiers effets, la situation reste tendue en réanimation…

ÉDUCATION NATIONALE : 21 240 autotests distribués dans le département

` Suite à la tenue du Conseil Départemental de l’Éducation Nationale (CDEN), Fabien Ben, inspecteur d’académie, est revenu ce mardi sur la préparation de la rentrée scolaire 2021 dans le département, ainsi que sur la gestion de la crise sanitaire dans le premier et le second degrés.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ - Confinement du printemps 2020 : les plus modestes plus fragilisés

En Bourgogne-Franche-Comté, près de 20 % des personnes de plus de 15 ans estiment que leurs finances se sont dégradées lors du premier confinement du printemps 2020 mis en place pour juguler l’épidémie de Covid-19. L'analyse de l'INSEE en détail.

MÂCON : La laïcité exposée aux élèves de l'école Marcel Pagnol

Une oeuvre d'éducation populaire réalisée par le président de l'Union départementale des MJC.

SAÔNE-ET-LOIRE : Le comité départemental de la Ligue contre le cancer change de présidence

Christiane Dubois quitte la présidence après trente ans de services…

MÂCON : Un trafic de drogue démantelé en plein centre-ville

Le vendeur présumé était domicilié rue de Strasbourg, soit la rue de la préfecture de police...