vendredi 4 décembre 2020
  • ILLUMINTATIONS 8DEC2020 CHARNAY.jpg
  • BFC_Macon_Infos_280x410px-2.jpg
  • CONCIERGERIE MACON2111.jpg
  • MACON HABITAT LOCAUX COMMERCIAUX 20NOV2020.jpg

BIODIVERSITE SNCF BFC.jpg

À l'échelle de la Bourgogne-Franche-Comté, SNCF Réseau et la LPO ont signé une convention le 12 octobre afin de mener des actions communes pour protéger la faune proche des voies et préserver des corridors de biodiversité.
 
Communiqué
SNCF RÉSEAU ET LA LIGUE POUR LA PROTECTION DES OISEAUX
SIGNENT UN PARTENARIAT DURABLE EN FAVEUR DE LA BIODIVERSITÉ


Les voies ferrées et les emprises ferroviaires représentent des milieux de transition pour la faune du fait de leur gestion et de leur situation en lisière de terrains souvent boisés ou constitués de haies, notamment en Bourgogne-Franche-Comté.

Dans le cadre de l’élaboration de son plan d’actions biodiversité 2020 – 2025, SNCF Réseau Bourgogne-Franche-Comté a signé une convention de partenariat d’une durée d’un an avec la Ligue pour la Protection des Oiseaux de Franche-Comté, de Côte-d’Or et Saône-et-Loire, de l’Yonne et de la Nièvre, le 12 octobre 2020 en présence de Bernard MARCHISET, Président de la LPO Franche-Comté, Nicolas LAVANCHY, directeur de la LPO Franche-Comté, Joseph ABEL, directeur de la LPO Côte-d’Or et Saône-et-Loire et Jérôme GRAND, Directeur territorial SNCF Réseau Bourgogne-Franche-Comté.

La convention signée le 12 octobre a pour vocation d’être déclinée de manière pluriannuelle à compter de 2021. L’objectif de la convention : mettre en oeuvre une collaboration effective afin de préserver la biodiversité sur le réseau ferroviaire régional.

LA LIGUE POUR LA PROTECTION DES OISEAUX : OBSERVER, AGIR ET PARTAGER

Créée en 1912, la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) uvre au quotidien pour la protection des espèces, la préservation des espaces et pour l'éducation et la sensibilisation à l'environnement. Elle est le partenaire officiel en France du réseau BirdLife International (120 représentants et près de 2,8 millions d'adhérents dans le monde). Forte d'un siècle d'engagement avec plus de 50 000 adhérents, 5000 bénévoles actifs, 400 salariés sur le territoire national et d'un réseau d'associations locales actives dans 83 départements, la LPO est aujourd'hui la première association de protection de la nature en France.

2021 sera l’aboutissement d’un processus de fusion pour la LPO en région avec la naissance de la LPO Bourgogne-Franche-Comté.

UN PARTENARIAT POUR PROTÉGER LE RÉSERVOIR DE BIODIVERSITÉ DE BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ

La convention de partenariat d’une durée d’un an entre SNCF Réseau Bourgogne-Franche-Comté et la LPO a pour objectif de structurer le travail et le partage des connaissances sur des thématiques d’intérêt commun, en visant des objectifs précis :

- Mieux connaître les enjeux liés aux oiseaux du territoire
Ce partenariat permettra tout d’abord de favoriser le dialogue entre SNCF Réseau Bourgogne-Franche-Comté et la LPO avec la mise en place d’un comité régional de suivi. Ce comité aura pour vocation de définir une feuille de route portant sur les actions communes des deux parties, de partager des actualités, des problématiques, des enjeux propres à chaque entité et de valoriser les retours d’expériences respectifs.

- Accompagner des initiatives d’innovation et d’études scientifiques
Ce partenariat permettra également à SNCF Réseau Bourgogne-Franche-Comté de bénéficier de l’expertise de la LPO sur les initiatives d’innovation et les études scientifiques, notamment sur l’impact de l’activité ferroviaire sur le développement des oiseaux. Une étude de mortalité sera réalisée sur la ligne Belfort – Delle afin d’observer s'il existe une mortalité spécifique des oiseaux aux abords des lignes électrifiées.

De plus, un accompagnement sera mis en place dans la recherche de dispositifs de prévention d’électrocution des oiseaux avec, par exemple l’installation de nids artificiels pour les cigognes blanches. Ceux-ci sont installés près des voies pour tenter d’empêcher les cigognes de venir nicher sur les pylônes supportant les caténaires L’objectif : éviter des dommages sur les installations électriques et protéger les oiseaux d’une potentielle électrocution. En mars dernier, des cigognes avaient ainsi établi leur nid sur un pylône situé sur la commune de Toutry (21). Une réflexion a d’ores et déjà été engagée avec l’entreprise électronique TE Connectivity qui travaille sur l’élaboration de dispositifs anti-nidification.

La LPO accompagne et conseille SNCF Réseau Bourgogne-Franche-Comté sur les bons réflexes à adopter lorsque de tels comportements de nidification sont observés sur les installations ferroviaires.

Mise en place d’un service d’alerte pour les oiseaux

Un service d’alerte sera également instauré dans le but de fluidifier les échanges entre SNCF Réseau Bourgogne-Franche-Comté et la LPO : en cas de présence d’oiseaux le long des voies ferrées, les agents SNCF ou les membres de la LPO pourront se prévenir mutuellement afin de réagir au plus vite.

En définitive, cette convention permettra ainsi de fluidifier les échanges entre SNCF Réseau Bourgogne-Franche-Comté et la Ligue pour la Protection des Oiseaux afin de mener des actions communes pour protéger la faune proche des voies et ainsi préserver ces corridors de biodiversité. Ce partenariat témoigne de l’engagement fort de SNCF Réseau Bourgogne-Franche-Comté en faveur de la préservation de l’environnement sur le territoire régional.

 

CRISE SANITAIRE : L'activité touristique en Bourgogne-Franche-Comté a résisté durant la période estivale

16857_1_full.jpg
Selon l'INSEE, le tourisme a souffert dans la région. La Saône-et-Loire a subi une baisse importante liée à la crise sanitaire en 2020. En Bourgogne-Franche-Comté, de mars à août, les hôtels ont globlalement perdu la moitié de leur chiffre d'affaires, les restaurants 41 %…

ATTRACTIVITÉ : Les villes de Bourgogne-Franche-Comté ont des aires de petite taille et sont peu dynamiques démographiquement

BFC attractivite.jpg
Entre 2007 et 2017, la population est pratiquement stable dans les aires d’attraction des villes de la région comme l'indique l'INSEE. La Bourgogne-Franche-Comté ne comporte pas de très grandes aires urbaines qui sont souvent des moteurs démographiques.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : +12,40% de décès entre le 1er septembre et le 09 novembre

La Saône-et-Loire est le département qui enregistre la plus forte progression des décès par rapport à 2019. L'INSEE précise qu'il s'agit de décès toutes causes confondues et pas seulement liés au covid.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Olivier Véran annonce 31 millions d'€ pour « le quotidien des soignants »

Les concertations régionales du Ségur de la Santé avaient été lancées le 29 mai à Dijon. Ce samedi 14 novembre, le ministre annonce des enveloppes pour les investissements du quotidien des établissements de santé et la réduction des inégalités de santé en Bourgogne-Franche-Comté.

COVID EN BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Une indemnité exceptionnelle aux étudiants infirmiers

Les étudiants.es en soins infirmiers mobilisés.es pour faire face à l’épidémie dans le cadre de leurs stages vont recevoir une indemnisation exceptionnelle de l’ARS et du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. Elle s'élève à 244€/semaine.

COVID-19 EN BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : La deuxième vague continue de toucher très fortement les hôpitaux de la région

Capture d’écran 2019-12-08 à 02.15.42.png
« Le début de ralentissement des contaminations par le virus observé à l’échelle de la région ne se ressent pas encore sur le système hospitalier » indique le communiqué du jour de l'ARS. Dans la région, 130 patients en moyenne par jour sont hospitalisées pour covid.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Marie-Guite Dufay annonce une aide supplémentaire de 7,3 M€ aux TPE et de 2 M€ aux élèves infirmiers

15950_1_full.jpg
Si l’assemblée plénière, initialement prévue ce vendredi 13 novembre, est reportée au lundi 16 novembre (lire ici), la présidente de la Région a tenu à présenter en préambule les différentes mesures pour faire face à la crise ce jeudi matin.

ACADÉMIE DE DIJON : Une grève bien peu suivie

Actualisé : le taux de grévistes en Saône-et-Loire, dans le 1er degré

ACADÉMIE DE DIJON : Le choix du pré-avis de grève à partir du 10 novembre pour le SGEN-CFDT

Le syndicat enseignant demande la suspension immédiate du jour de carence

COVID-19 : Plus de 2 000 décès depuis le début de l'épidémie en Bourgogne - Franche-Comté

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
« La deuxième vague touche très fortement les hôpitaux de la région » indique le communiqué de l'ARS. Tous les chiffres de l'agence de Bourgogne-Franche-Comté.

ACADÉMIE DE DIJON : Quelques incidents lors de l'hommage à Samuel Paty

Côté covid, le rectorat a recensé peu de contaminations en milieu scolaire, aussi bien chez les élèves que chez les enseignants. À voir aussi, les chiffres en Saône-et-Loire.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : « Les artisans tiendront si vous les soutenez ! »

Tribune des Présidents de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Région Bourgogne Franche-Comté :

COVID-19 - Pierre Pribile, directeur de l’ARS BFC : « Un scénario catastrophe à éviter »

PRIBILLE CLAIR.jpg
Face à une situation sanitaire extrêmement tendue, Pierre Pribile a tenu à tirer le signal d’alarme et lancer un double appel, aux soignants et à l’ensemble de la population. « Tout se joue en ce moment ». Il fait également le point sur les Epadh, les tests antigéniques et la situation à Mâcon avec le Docteur Clair.

COVID-19 EN BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : L’ARS lance un appel aux renforts dans les hôpitaux de la région

15493_1_full.jpg
« À l'heure actuelle, on ne peut pas se priver de la moindre compétence de personne disponible sur notre région », prévient Pierre Pribile, directeur général de l’Agence régionale de Santé de Bourgogne-Franche-Comté. « Beaucoup de soignants sont contaminés à Mâcon » a-t'il précisé.