YogaMjcBl1710.jpg

L'Union départementale des MJC solidaire de l'hôpital propose au personnel soignant et non soignant, un stage de yoga-relaxation en reconnaissance de son implication pendant la crise sanitaire.

 

L'Union départementale (UD) et les trois MJC de Mâcon apportent leur solidarité en réponse à une demande du personnel du centre hospitalier formulée au printemps dernier.

« Au moment du confinement, nous avions demandé aux gens en première ligne, par connaissance, ce que les MJC pourraient leur apporter en solidarité à leurs efforts pendant la crise du covid. Il en est ressorti qu'ils avaient besoin d'un soutien psychologique. Comme nous avons dans les trois MJC de Mâcon des profs de yoga-relaxation, nous avons décidé en réponse à cette demande, d'offrir au personnel soignant et non soignant de l'hôpital, un stage de relaxation. L'idée est de leur apporter une forme de solidarité », explique le président de l'UD Jean Mérite, référent des trois MJC de Mâcon.

Les MJC prêtent leurs locaux et mettent à disposition leurs intervenants qui seront rémunérés par l'UD.

Le premier stage animé par Emmanuelle Collomb, thérapeute, sophro-analyste et professeure de yoga, s'est déroulé ce samedi à la MJC des Blanchettes.

« Je leur propose un yoga relaxation découverte en réponse à la demande exprimée avec un enchaînement de base appelée la salutation au soleil, permettant de travailler tout le corps. Le yoga que j'enseigne vise à amener à chaque instant le pratiquant dans le moment présent avec la respiration notamment, et l'observation de tout ce qui change en lui. Comme je suis sophro-analyste, je couple ça dans la pratique. Je travaille sur le cognitif, l'émotionnel et avec le yoga, j'ai une clé d'entrée par le corps en le prenant dans son unicité en union avec l'esprit », précise la thérapeute.

Prochains stages : Sophrologie le 21 novembre à la MJC de Bioux et le 5 décembre à l'Héritan.

 M.A.

YogaMJCB1710 (5).JPG

Photos : M.A.

YogaMJCB1710 (1).JPG

Jean Mérite, Marie Desmaris, présidente de la MJC & Rachid Oussaïd, son directeur

YogaMJCB1710 (3).JPG

Emmanuelle Collomb