mardi 1 décembre 2020
  • BFC_Macon_Infos_280x410px-2.jpg
  • CONCIERGERIE MACON2111.jpg
  • BVNOVEMBRE.png
  • VO PEUGEOT NOMBLOT NOV2020 - 1.jpg

 Samuel Paty Hommage Christine Robin Charnay 2110 (8).jpg

 

En mairie de Charnay-lès-Mâcon, hommage était rendu ce mercredi soir à un homme mort d'avoir voulu vivre... 

Samuel Paty (cf. nos articles sur les manifestations à Mâcon : ici et ), professeur d'histoire-géographie, assassiné par un déséquilibré manipulé par une mouvance islamiste (incluant élèves et parents) qui lui reprochait d'avoir exposé un dessin... Le professeur était en quelque sorte coupable de son cours.

Christine Robin, en tant qu'élue du peuple et maire de Charnay-lès-Mâcon, a exprimé respect, émotion et solennité dans un discours au ton rassembleur prononcé devant une assemblée de notables et d'habitants (et reproduit ci-après intégralement) : « Face à l’obscurantisme, nous ne nous tairons pas, je ne me tairai pas. Face au fanatisme, crions notre détermination à défendre coûte que coûte le droit à la liberté de conscience et d’expression, héritage fondamental de notre histoire et prérequis à notre liberté future ! Face à l’ignorance et à la haine, continuons à élever les esprits de nos enfants. »

Un moment d'autant plus émouvant que votre serviteur a rendez-vous demain pour honorer une suppléance en tant que professeur d'histoire. Des circonstances où images et souvenirs affleurent en esprit : la pression de la hiérarchie, le conformisme du milieu (et la vérité des chiffres qui outrepasse la censure...), l'islamisme radical qui guette sur fond de nihilisme et de massification... Toutes ces tensions, dans un "grand" lycée d'Isère, autour de l'évocation du sort terrible de certains pieds-noirs et harkis après la guerre d'Algérie...

Aujourd'hui Samuel Paty, demain qui ? Plus qu'une société, son drame touche au cœur la communauté. Le professeur se fait passeur quand l'histoire est source de vie... Salut Samuel ! Adieu. 

Antoine Collinet,

professeur d'histoire-géographie contractuel

 


Discours de Christine Robin, maire de Charnay-lès-Mâcon  

Mesdames, Messieurs,

C’est avec beaucoup d’émotion que je m’adresse à vous ce soir, sur le parvis de la mairie, un lieu chargé de symboles.

Parce que la mairie et la devise de la République qu’elle arbore en son fronton dans toutes les villes et tous les villages de France nous rappellent à chaque instant la primauté du pouvoir politique sur les pouvoirs économiques et religieux.

Vendredi 16 octobre, Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie en charge de la noble mission d’enseigner, a été sauvagement assassiné à Conflans Saint-Honorine. Cet acte barbare commit dans le lieu de la connaissance, de la construction du citoyen, de la formation d’esprits éclairés, ne saurait nous diviser.

Alors, nous sommes réunis ce soir pour partager l’immense peine de sa famille, de ses amis, de ses collègues et de ses élèves. Nous sommes réunis ce soir pour témoigner notre solidarité avec la communauté éducative touchée dans sa chair et dans ses valeurs, notamment celle de la laïcité qui est au fondement du système éducatif français. Nous sommes réunis ce soir pour clamer notre attachement aux grands principes de la République que sont la liberté, l’égalité, la fraternité et la laïcité.

Face à l’obscurantisme, nous ne nous tairons pas, je ne me tairai pas. Face au fanatisme, crions notre détermination à défendre coûte que coûte le droit à la liberté de conscience et d’expression, héritage fondamental de notre histoire et prérequis à notre liberté future ! Face à l’ignorance et à la haine, continuons à élever les esprits de nos enfants.

L’éducation, Samuel Paty le savait, en est l’unique rempart.

Merci à tous pour votre présence. Observons à présent une minute de silence en hommage à Samuel Paty. 

 

Samuel Paty Hommage Christine Robin Charnay 2110 (10).jpg

Samuel Paty Hommage Christine Robin Charnay 2110 (7).jpg

Samuel Paty Hommage Christine Robin Charnay 2110 (5).jpg

Samuel Paty Hommage Christine Robin Charnay 2110 (6).jpg

MÂCON : Pompiers, policiers et CRS face aux troubles nocturnes !

VIOLENCES URBAINES 272811 MACON - 1.jpg
Actualisé : C'est vendredi soir que l'atmosphère était plus tendue

ATTRACTIVITÉ : Les villes de Bourgogne-Franche-Comté ont des aires de petite taille et sont peu dynamiques démographiquement

BFC attractivite.jpg
Entre 2007 et 2017, la population est pratiquement stable dans les aires d’attraction des villes de la région comme l'indique l'INSEE. La Bourgogne-Franche-Comté ne comporte pas de très grandes aires urbaines qui sont souvent des moteurs démographiques.

VIRÉ : Les Vignes dorées, l'EHPAD flambant neuf du Conseil départemental

EHPAD VIRE 2811 - 1.jpg
Un investissement de 12,6 millions. Les travaux avaient commencé en février 2019. Les 1ers résidents seront accueillis à partir du 1er décembre.

André Accary : « Nous aurons à nous demander comment redonner vie aux associations »

ANDRE ACCARY 2711 CHARNAY - 1.jpg
Reçu ce vendredi par Christine Robin à Charnay, le président Accary a profité de l'occasion pour évoquer deux sujets liés à la crise sanitaire : le vaccin et, surtout, la situation des associations, « qui va se révéler extrêmement préoccupante. Je pense qu'on ne soupçonne pas encore les dégâts de cette crise pour nos associations, qui font vivre aussi l'économie locale »

CHARNAY : Investir pour faire des économies, et faire des économies pour investir

ACCARY ROBIN CHARNAY 271122 - 1.jpg
1ère visite du président du Conseil départemental ce matin à Charnay. Président qui se rend dans toutes les communes de Saône-et-Loire pour rencontrer les élus.es et voir quel projet, hors règlement d'intervention, la collectivité peut soutenir. Explications.

COVID À L'HÔPITAL DE MÂCON : Les médecins entre soulagement et grande inquiétude

COVID HOPITAL MACON 2611 - 2.jpg
L'hôpital est en phase plateau descendant, le pire semble derrière nous. Pour autant, les médecins présents ce matin pour la visite du député Benjamin Dirx ont alerté sur les risques de la réouverture des commerces ce samedi. Le docteur Kisterman a annoncé une vaccination à grande échelle en juin.

SAÔNE-ET-LOIRE : L'UMIH appelle les restaurants, les cafés, les discothèques à une ouverture symbolique le 28 novembre

UMIH LAISSEZ NOUS TRAVAILLER 2611.jpg
L'UMIH 71, organisation professionnelle, interpelle les conseillers départementaux et avance des revendications

VARENNES-LES-MÂCON : Plus de 150 véhicules contrôlés ce mercredi après-midi

CONROLES VARENNES MACON 251111200 - 1.jpg
Les forces de l’ordre ont mené une grande opération de contrôles de stupéfiants à la sortie sud de Mâcon. Opérations menée conjointement par la police et la gendarmerie pendant près de deux heures.

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : Le sapin de Noël est arrivé !

SAPIN NOEL 2020 CRECHES SUR SAONE - 3.jpg
Par ailleurs, Valérie Bouilloux l'a confirmé, la commune va être illuminée.

COVID-19 EN SAÔNE-ET-LOIRE : 47 morts en une semaine annonce la préfecture

Tous les chiffres de la semaine. Rappelons quand même que 99,5% des personnes infectées par le covid, en France, s'en remettent...

« Ne pas rater le déconfinement, c’est aussi adapter les aides », estime la CPME 71

L'organisation patronale souligne le grand nombre de demandes formulées ces trois derniers jours

Violences urbaines : Des renforts de police dès cette semaine à Mâcon

CRS.jpg
Actualisé : La préfecture confirme la présence d'une compagnie de CRS supplémentaire à Mâcon à partir de jeudi

VIOLENCES URBAINES EN SAÔNE-ET-LOIRE : André Accary interpelle le ministre de l'Intérieur

ACCARY VIOLENCES URBAINES 71 - 1.jpg
Scandalisé par les violences urbaines à l’encontre des sapeurs-pompiers de Saône-et-Loire depuis maintenant 3 semaines, André Accary, président du SDIS 71, a décidé d’interpeller le ministre de l’Intérieur Gérald Damarnin afin d’obtenir, dans de très brefs délais, l’appui de moyens humains supplémentaires.