mardi 21 septembre 2021

 Samuel Paty Hommage Christine Robin Charnay 2110 (8).jpg

 

En mairie de Charnay-lès-Mâcon, hommage était rendu ce mercredi soir à un homme mort d'avoir voulu vivre... 

Samuel Paty (cf. nos articles sur les manifestations à Mâcon : ici et ), professeur d'histoire-géographie, assassiné par un déséquilibré manipulé par une mouvance islamiste (incluant élèves et parents) qui lui reprochait d'avoir exposé un dessin... Le professeur était en quelque sorte coupable de son cours.

Christine Robin, en tant qu'élue du peuple et maire de Charnay-lès-Mâcon, a exprimé respect, émotion et solennité dans un discours au ton rassembleur prononcé devant une assemblée de notables et d'habitants (et reproduit ci-après intégralement) : « Face à l’obscurantisme, nous ne nous tairons pas, je ne me tairai pas. Face au fanatisme, crions notre détermination à défendre coûte que coûte le droit à la liberté de conscience et d’expression, héritage fondamental de notre histoire et prérequis à notre liberté future ! Face à l’ignorance et à la haine, continuons à élever les esprits de nos enfants. »

Un moment d'autant plus émouvant que votre serviteur a rendez-vous demain pour honorer une suppléance en tant que professeur d'histoire. Des circonstances où images et souvenirs affleurent en esprit : la pression de la hiérarchie, le conformisme du milieu (et la vérité des chiffres qui outrepasse la censure...), l'islamisme radical qui guette sur fond de nihilisme et de massification... Toutes ces tensions, dans un "grand" lycée d'Isère, autour de l'évocation du sort terrible de certains pieds-noirs et harkis après la guerre d'Algérie...

Aujourd'hui Samuel Paty, demain qui ? Plus qu'une société, son drame touche au cœur la communauté. Le professeur se fait passeur quand l'histoire est source de vie... Salut Samuel ! Adieu. 

Antoine Collinet,

professeur d'histoire-géographie contractuel

 


Discours de Christine Robin, maire de Charnay-lès-Mâcon  

Mesdames, Messieurs,

C’est avec beaucoup d’émotion que je m’adresse à vous ce soir, sur le parvis de la mairie, un lieu chargé de symboles.

Parce que la mairie et la devise de la République qu’elle arbore en son fronton dans toutes les villes et tous les villages de France nous rappellent à chaque instant la primauté du pouvoir politique sur les pouvoirs économiques et religieux.

Vendredi 16 octobre, Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie en charge de la noble mission d’enseigner, a été sauvagement assassiné à Conflans Saint-Honorine. Cet acte barbare commit dans le lieu de la connaissance, de la construction du citoyen, de la formation d’esprits éclairés, ne saurait nous diviser.

Alors, nous sommes réunis ce soir pour partager l’immense peine de sa famille, de ses amis, de ses collègues et de ses élèves. Nous sommes réunis ce soir pour témoigner notre solidarité avec la communauté éducative touchée dans sa chair et dans ses valeurs, notamment celle de la laïcité qui est au fondement du système éducatif français. Nous sommes réunis ce soir pour clamer notre attachement aux grands principes de la République que sont la liberté, l’égalité, la fraternité et la laïcité.

Face à l’obscurantisme, nous ne nous tairons pas, je ne me tairai pas. Face au fanatisme, crions notre détermination à défendre coûte que coûte le droit à la liberté de conscience et d’expression, héritage fondamental de notre histoire et prérequis à notre liberté future ! Face à l’ignorance et à la haine, continuons à élever les esprits de nos enfants.

L’éducation, Samuel Paty le savait, en est l’unique rempart.

Merci à tous pour votre présence. Observons à présent une minute de silence en hommage à Samuel Paty. 

 

Samuel Paty Hommage Christine Robin Charnay 2110 (10).jpg

Samuel Paty Hommage Christine Robin Charnay 2110 (7).jpg

Samuel Paty Hommage Christine Robin Charnay 2110 (5).jpg

Samuel Paty Hommage Christine Robin Charnay 2110 (6).jpg

SAÔNE-ET-LOIRE : Lionel Duparay a été élu président de l'OPAC

Il succède à Dominique Lanoiselet à la présidence de l’organisme. À voir aussi, tous les membres du nouveau conseil d'administration.

MÂCON : Le point sur les différents chantiers dans le centre-ville

Jean-Patrick Courtois, maire, accompagné de Gérard Colon, conseiller délégué au suivi des délégations de service public, de plusieurs élus et des partenaires institutionnels ont visité les chantiers ce lundi après-midi. De la place Genevès au parking Monnier en passant par la salle des Cordeliers, l’îlot Laguiche ou encore La Visitation.

MÂCON : Il frappe sa compagne de 18 ans, maman de son fils, et lui mord la joue jusqu’à la défigurer

« Si les voisins n’appellent pas la police, ça se termine comment votre histoire ? » demande la juge. Récit d’une scène de barbarie samedi dernier à Mâcon, pour laquelle l’auteur a été jugé ce lundi après-midi.

MÂCON : C'est parti pour le 1er défi déplacements doux pour se rendre à l'école !

À l’occasion de la semaine européenne de la mobilité, la Ville de Mâcon organise le « Défi déplacements doux » du 20 au 24 septembre dans les écoles élémentaires.

PEUGEOT NOMBLOT MÂCON fête la rentrée avec des offres inédites pour ses portes ouvertes du 17 au 19 septembre

Publi-info - L’ensemble de l’équipe commerciale est prête pour vous accueillir

RALLYE AÏCHA DES GAZELLES : Gaspar et les Graines de dune sur la ligne de départ

C’est (enfin) l’heure de la grande aventure pour l’équipage 186 ! Samedi, après trois reports, Claire et Barbara partiront de Nice, direction le Maroc, le désert et les dunes africaines pour neuf jours de course…

La Saône-et-Loire accueillera le 130e Congrès national des sapeurs-pompiers de France en septembre 2024

Il aura lieu à Mâcon. Il rassemblera 400 exposants, 5 000 congressistes et 50 000 visiteurs.

MÂCON : L’obligation vaccinale des soignants ne « pass » pas !

Depuis ce mercredi matin 9 h, les abords du siège départemental de l’ARS (Agence Régionale de Santé) de Mâcon sont occupés par des citoyens et des personnels de santé qui fustigent l’obligation de vaccination des soignants en vigueur, entrée en vigueur aujourd’hui minuit.