mardi 1 décembre 2020
  • BFC_Macon_Infos_280x410px-2.jpg
  • CONCIERGERIE MACON2111.jpg
  • BVNOVEMBRE.png
  • VO PEUGEOT NOMBLOT NOV2020 - 1.jpg

HOPITAL MACON CONF COVID 2409 - 1.jpg

Jean-Claude Téoli, directeur de l'établissement, vient de faire le point de la situation covid à l'hôpital. Il s'inquiète d'un développement très rapide de l'épidémie. Il ne parle pas de plan blanc mais de « plan de crise qui dure » et en appelle à la responsabilité individuelle. L'hôpital se prépare aux dé-programmations.  

Les chiffres sont très alarmants : 45 patients hospitalisés pour covid-19, et 6 personnes placées en réanimation quand elles n'étaient que 7 hospitalisées et 2 placées en service de ré-animation au 8 octobre. « Nous sommes au niveau de vigilance 3, à savoir le niveau d'alerte, ce qui signifie que nous commençons à travailler sur la dé-programmation des prises en charge non urgentes, tout ce qui peut attendre, tout ce qui n'est pas vital. Une cellule de dé-programmation est en place.

Les visites dans les services de chirurgie et de médecine sont interdites, elles sont limitées au conjoint à la maternité.

Nous sommes en période de congés avec des lits fermés dans certains services qui ne seront pas ré-ouverts, pour laisser place aux patients covid.

Je salue à nouveau le personnel, qui doit faire face à nouveau à une situation de crise. La reprise de l'épidémie est rapide et touche tout le territoire du GHT. 

Sur le vocable, je tiens à préciser qu'il ne s'agit pas à proprement parler d'un plan blanc, qui est un plan activé ponctuellement en cas de gros coup dur, accident grave avec de nombreuses victimes, catastrophe naturelle, attentat. Nous sommes là dans une crise qui dure, il ne s'agit pas seulement de quelques jours. Les dispositions sont sensiblement les mêmes, sauf qu'avec le coronavirus, nous nous inscrivons, hélas, dans la durée. »

Et le directeur d'en appeler à la responsabilité individuelle par solidarité pour les soignants et les personnes fragiles... « On voit clairement que dans la sphère privée, les précautions ne sont pas prises rigoureusement. Le refroidissement et les pluies de la fin septembre ont provoqué une résurgence qui est partie de cette sphère-là. Il faut respecter les consignes sanitaires chez soi également, c'est impératif, car nous ne sommes qu'au début de la "flambée". »

Recueillis par Rodolphe Bretin

 

Rappel des niveaux de vigilance à l'hôpital :

Niveau 1 : vigilance = nombre faible de patients covid -> stratégie de non-contamination

Niveau 2 : attention = nombre de plus en plus important de patients covid pris en charge → Organisation pour retarder la saturation des services de soins

Niveau 3 : Alerte = nombre conséquent de patients nécessitant une hospitalisation en réanimation → situation sanitaire exceptionnelle

Niveau 4 : Saturation des lits de réanimation et/ou de médecine

 

MÂCON : Pompiers, policiers et CRS face aux troubles nocturnes !

VIOLENCES URBAINES 272811 MACON - 1.jpg
Actualisé : C'est vendredi soir que l'atmosphère était plus tendue

ATTRACTIVITÉ : Les villes de Bourgogne-Franche-Comté ont des aires de petite taille et sont peu dynamiques démographiquement

BFC attractivite.jpg
Entre 2007 et 2017, la population est pratiquement stable dans les aires d’attraction des villes de la région comme l'indique l'INSEE. La Bourgogne-Franche-Comté ne comporte pas de très grandes aires urbaines qui sont souvent des moteurs démographiques.

VIRÉ : Les Vignes dorées, l'EHPAD flambant neuf du Conseil départemental

EHPAD VIRE 2811 - 1.jpg
Un investissement de 12,6 millions. Les travaux avaient commencé en février 2019. Les 1ers résidents seront accueillis à partir du 1er décembre.

André Accary : « Nous aurons à nous demander comment redonner vie aux associations »

ANDRE ACCARY 2711 CHARNAY - 1.jpg
Reçu ce vendredi par Christine Robin à Charnay, le président Accary a profité de l'occasion pour évoquer deux sujets liés à la crise sanitaire : le vaccin et, surtout, la situation des associations, « qui va se révéler extrêmement préoccupante. Je pense qu'on ne soupçonne pas encore les dégâts de cette crise pour nos associations, qui font vivre aussi l'économie locale »

CHARNAY : Investir pour faire des économies, et faire des économies pour investir

ACCARY ROBIN CHARNAY 271122 - 1.jpg
1ère visite du président du Conseil départemental ce matin à Charnay. Président qui se rend dans toutes les communes de Saône-et-Loire pour rencontrer les élus.es et voir quel projet, hors règlement d'intervention, la collectivité peut soutenir. Explications.

COVID À L'HÔPITAL DE MÂCON : Les médecins entre soulagement et grande inquiétude

COVID HOPITAL MACON 2611 - 2.jpg
L'hôpital est en phase plateau descendant, le pire semble derrière nous. Pour autant, les médecins présents ce matin pour la visite du député Benjamin Dirx ont alerté sur les risques de la réouverture des commerces ce samedi. Le docteur Kisterman a annoncé une vaccination à grande échelle en juin.

SAÔNE-ET-LOIRE : L'UMIH appelle les restaurants, les cafés, les discothèques à une ouverture symbolique le 28 novembre

UMIH LAISSEZ NOUS TRAVAILLER 2611.jpg
L'UMIH 71, organisation professionnelle, interpelle les conseillers départementaux et avance des revendications

VARENNES-LES-MÂCON : Plus de 150 véhicules contrôlés ce mercredi après-midi

CONROLES VARENNES MACON 251111200 - 1.jpg
Les forces de l’ordre ont mené une grande opération de contrôles de stupéfiants à la sortie sud de Mâcon. Opérations menée conjointement par la police et la gendarmerie pendant près de deux heures.

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : Le sapin de Noël est arrivé !

SAPIN NOEL 2020 CRECHES SUR SAONE - 3.jpg
Par ailleurs, Valérie Bouilloux l'a confirmé, la commune va être illuminée.

COVID-19 EN SAÔNE-ET-LOIRE : 47 morts en une semaine annonce la préfecture

Tous les chiffres de la semaine. Rappelons quand même que 99,5% des personnes infectées par le covid, en France, s'en remettent...

« Ne pas rater le déconfinement, c’est aussi adapter les aides », estime la CPME 71

L'organisation patronale souligne le grand nombre de demandes formulées ces trois derniers jours

Violences urbaines : Des renforts de police dès cette semaine à Mâcon

CRS.jpg
Actualisé : La préfecture confirme la présence d'une compagnie de CRS supplémentaire à Mâcon à partir de jeudi

VIOLENCES URBAINES EN SAÔNE-ET-LOIRE : André Accary interpelle le ministre de l'Intérieur

ACCARY VIOLENCES URBAINES 71 - 1.jpg
Scandalisé par les violences urbaines à l’encontre des sapeurs-pompiers de Saône-et-Loire depuis maintenant 3 semaines, André Accary, président du SDIS 71, a décidé d’interpeller le ministre de l’Intérieur Gérald Damarnin afin d’obtenir, dans de très brefs délais, l’appui de moyens humains supplémentaires.