mardi 1 décembre 2020
  • BFC_Macon_Infos_280x410px-2.jpg
  • CONCIERGERIE MACON2111.jpg
  • BVNOVEMBRE.png
  • VO PEUGEOT NOMBLOT NOV2020 - 1.jpg

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png

On déplore également 11 décès pour covid en 4 jours en milieu hospitalier. « Comme au niveau national, la situation sanitaire demeure très préoccupante en Saône-et-Loire » indique le communiqué préfectoral du jour, chiffres à l'appui. 

Communiqué de la préfecture du 26 octobre

Au 26 octobre, selon l’agence régionale de santé, 228 personnes atteintes du virus Covid-19 sont hospitalisées dans les hôpitaux et cliniques de Saône-et-Loire (soit + 71 personnes hospitalisées en quatre jours). 18 patients sont pris en charge en réanimation (soit + 4 personnes en quatre jours). 249 personnes sont décédées en milieu hospitalier des suites du Covid-19 (soit 11 personnes décédées en quatre jours).

La circulation du virus s’accroît rapidement au sein de la population : le taux d’incidence est de 430/100 000 habitants. Le taux d’incidence pour les personnes âgées de plus de 65 ans connaît rythme plus rapide et atteint 448/100 000.

Un couvre-feu a été mis en place à compter du samedi 24 octobre tous les jours de 21 h à 6 h dans l’ensemble du département.

Afin de s’assurer du respect de cette mesure, près de 240 gendarmes et policiers de Saône-et-Loire ont été mobilisés ce week-end afin d’effectuer des contrôles.

Le couvre-feu a été globalement bien respecté en Saône-et-Loire. Le préfet remercie les habitants du département pour leur responsabilité et leur civisme. 

Pour limiter la propagation du virus, Julien Charles, préfet de Saône-et-Loire en appelle plus que jamais à la discipline collective. 

Pour sauver des vies, pour nos soignants : ensemble, respectons les gestes barrières et les mesures mises en place en Saône-et-Loire. 

 

 


 

Le préfet lors de la conférence de presse de vendredi dernier

JULIEN CHARLES COUVRE FEU 71.jpg

Cliquez ici pour lire ses déclarations

Communiqué de la préfecture

COVID-19 : mise en place d’un couvre-feu en Saône-et-Loire

- Point de situation en Saône-et-Loire

Comme au plan national, la dégradation des indicateurs sanitaires s’accélère nettement en Saône-et-Loire :

- Au 22 octobre, selon l’agence régionale de santé, 157 personnes atteintes du virus Covid-19 sont hospitalisées dans les hôpitaux et cliniques de Saône-et-Loire (soit + 63 personnes hospitalisées en six jours). 14 patients sont pris en charge en réanimation (soit + 5 personnes en six jours). 238 personnes sont décédées en milieu hospitalier des suites de la Covid-19 (soit 14 personnes décédées en six jours).

- La circulation du virus s’accroît rapidement au sein de la population : le taux d’incidence est de 324/100 000 habitants. Le taux d’incidence pour les personnes âgées de plus de 65 ans connaît le même rythme et atteint 359/100 000.

- Mise en place d’un couvre-feu

Afin de freiner la circulation active du virus, un couvre-feu est mis en place en Saône-et-Loire. Il rentrera en application le samedi 24 octobre à 00h. La durée sera déterminée par le décret à venir.

A partir de samedi 24 octobre matin à 00h : tous les jours de 21h à 6h dans l’ensemble du département :

- les déplacements seront interdits, sauf dérogations prévues par l’arrêté (raisons médicales, raisons professionnelles, assistance aux personnes vulnérables...), et sur présentation d’une attestation de dérogation disponible sur : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Cette dernière, valable 1 heure, peut être remplie sur smartphone, sur papier ou écrite sur papier libre. Dans le cas d’un motif professionnel, elle doit être accompagnée d’un justificatif de l’employeur.

- Les bars, les salles de jeux et de casino et les établissements sportifs couverts sont fermés au public de façon permanente. Pour cette dernière catégorie des établissements sportifs couverts, des accueils dérogatoires sont prévus par le décret du 16 octobre 2020 notamment pour les activités scolaires et périscolaires, les sportifs professionnels.

- Tous les autres établissements recevant du public (magasins, restaurants, salles de spectacles etc.…) ne peuvent accueillir du public qu’entre 6 heures et 21 heures.

- Les fêtes foraines et événements temporaires de type exposition, foire-exposition, salon sont interdits.

- Aucun événement autorisé ne peut réunir plus de 1 000 personnes.

- Mesures applicables à l’ensemble du pays en état d’urgence sanitaire

- Les rassemblements, réunions ou activités de plus de 6 personnes sur la voie publique ou dans des lieux ouverts au public sont interdits, à l’exception des manifestations revendicatives, rassemblements à caractère professionnel, des services de transports de voyageurs, des ERP, des cérémonies funéraires, des visites guidées organisées par les personnes titulaires d’une carte professionnelle et des marchés.

- Les événements festifs incompatibles avec le port du masque de manière continue sont interdits (mariage, soirée étudiante, manifestations avec restauration et/ou boissons…) dans des établissements recevant du public de type L (salles polyvalentes, salles de spectacles) et de type CTS (chapiteaux).

- Dans tous les établissements recevant du public, un protocole sanitaire strict est appliqué : jauge de 4m² par personne dans les lieux à fréquentation « debout », occupation d’un siège sur deux dans les lieux à fréquentation « assise ».

- Le recours au télétravail est renforcé.

Dans tous les lieux et dans toutes les situations, les gestes barrières doivent être appliqués.

 

- Maintien de mesures départementales :

- Port du masque : des obligations de port du masque sont applicables dans toutes les communes dans certaines circonstances :

- sur les marchés,

- aux abords des écoles, collèges, lycées et établissements d’enseignement supérieur, dans un rayon de 50 mètres des accès et sorties, de 07h00 à 19h00 les jours d’ouverture de ces établissements,

- aux abords des gares ferroviaires et routières, dans un rayon de 50 mètres des accès et sorties, de 06h00 à 21h00.

Par ailleurs, le port du masque est obligatoire sur l’intégralité ou certaines portions des communes les plus peuplées du département.

- Autres mesures :

- La consommation d’alcool sur la voie publique et de tout débit de boissons temporaire est interdite.

- Les vestiaires collectifs des établissements sportifs de plein air sauf exception sont fermés.

- Les activités sportives dans les établissements recevant du public (ERP) de type L sont interdites.

- Les brocantes, vide-greniers, activités dansantes, soirées étudiantes dans les ERP, sur la voie publique ou les espaces ouverts au public sont interdits.

Conscient des efforts déjà fournis par les collectivités, les acteurs économiques, sociaux et culturels et par les habitants de Saône-et-Loire, le préfet en appelle à la responsabilité de chacun afin de limiter au maximum les rassemblements dans la sphère privée. L’application scrupuleuse des gestes barrières reste indispensable.

Seul le strict respect de ces mesures et des recommandations sanitaires permettra de freiner la propagation du virus et de limiter ses conséquences sur la vie économique, sociale et culturelle.

 

MÂCON : Pompiers, policiers et CRS face aux troubles nocturnes !

VIOLENCES URBAINES 272811 MACON - 1.jpg
Actualisé : C'est vendredi soir que l'atmosphère était plus tendue

ATTRACTIVITÉ : Les villes de Bourgogne-Franche-Comté ont des aires de petite taille et sont peu dynamiques démographiquement

BFC attractivite.jpg
Entre 2007 et 2017, la population est pratiquement stable dans les aires d’attraction des villes de la région comme l'indique l'INSEE. La Bourgogne-Franche-Comté ne comporte pas de très grandes aires urbaines qui sont souvent des moteurs démographiques.

VIRÉ : Les Vignes dorées, l'EHPAD flambant neuf du Conseil départemental

EHPAD VIRE 2811 - 1.jpg
Un investissement de 12,6 millions. Les travaux avaient commencé en février 2019. Les 1ers résidents seront accueillis à partir du 1er décembre.

André Accary : « Nous aurons à nous demander comment redonner vie aux associations »

ANDRE ACCARY 2711 CHARNAY - 1.jpg
Reçu ce vendredi par Christine Robin à Charnay, le président Accary a profité de l'occasion pour évoquer deux sujets liés à la crise sanitaire : le vaccin et, surtout, la situation des associations, « qui va se révéler extrêmement préoccupante. Je pense qu'on ne soupçonne pas encore les dégâts de cette crise pour nos associations, qui font vivre aussi l'économie locale »

CHARNAY : Investir pour faire des économies, et faire des économies pour investir

ACCARY ROBIN CHARNAY 271122 - 1.jpg
1ère visite du président du Conseil départemental ce matin à Charnay. Président qui se rend dans toutes les communes de Saône-et-Loire pour rencontrer les élus.es et voir quel projet, hors règlement d'intervention, la collectivité peut soutenir. Explications.

COVID À L'HÔPITAL DE MÂCON : Les médecins entre soulagement et grande inquiétude

COVID HOPITAL MACON 2611 - 2.jpg
L'hôpital est en phase plateau descendant, le pire semble derrière nous. Pour autant, les médecins présents ce matin pour la visite du député Benjamin Dirx ont alerté sur les risques de la réouverture des commerces ce samedi. Le docteur Kisterman a annoncé une vaccination à grande échelle en juin.

SAÔNE-ET-LOIRE : L'UMIH appelle les restaurants, les cafés, les discothèques à une ouverture symbolique le 28 novembre

UMIH LAISSEZ NOUS TRAVAILLER 2611.jpg
L'UMIH 71, organisation professionnelle, interpelle les conseillers départementaux et avance des revendications

VARENNES-LES-MÂCON : Plus de 150 véhicules contrôlés ce mercredi après-midi

CONROLES VARENNES MACON 251111200 - 1.jpg
Les forces de l’ordre ont mené une grande opération de contrôles de stupéfiants à la sortie sud de Mâcon. Opérations menée conjointement par la police et la gendarmerie pendant près de deux heures.

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : Le sapin de Noël est arrivé !

SAPIN NOEL 2020 CRECHES SUR SAONE - 3.jpg
Par ailleurs, Valérie Bouilloux l'a confirmé, la commune va être illuminée.

COVID-19 EN SAÔNE-ET-LOIRE : 47 morts en une semaine annonce la préfecture

Tous les chiffres de la semaine. Rappelons quand même que 99,5% des personnes infectées par le covid, en France, s'en remettent...

« Ne pas rater le déconfinement, c’est aussi adapter les aides », estime la CPME 71

L'organisation patronale souligne le grand nombre de demandes formulées ces trois derniers jours

Violences urbaines : Des renforts de police dès cette semaine à Mâcon

CRS.jpg
Actualisé : La préfecture confirme la présence d'une compagnie de CRS supplémentaire à Mâcon à partir de jeudi

VIOLENCES URBAINES EN SAÔNE-ET-LOIRE : André Accary interpelle le ministre de l'Intérieur

ACCARY VIOLENCES URBAINES 71 - 1.jpg
Scandalisé par les violences urbaines à l’encontre des sapeurs-pompiers de Saône-et-Loire depuis maintenant 3 semaines, André Accary, président du SDIS 71, a décidé d’interpeller le ministre de l’Intérieur Gérald Damarnin afin d’obtenir, dans de très brefs délais, l’appui de moyens humains supplémentaires.