Communiqué de la Ligue de Bourgogne - Franche-Comté

 

Les nouvelles annonces sanitaires gouvernementales sont porteuses de restrictions au bénéfice de la santé de toutes et tous.

Si notre rôle est l’encouragement de la pratique du rugby, nous adhérons, bien évidemment, au message de prévention et de protection du gouvernement.

Il est de notre responsabilité de veiller au respect des calendriers mais le contexte sanitaire nous oblige à réviser notre fonctionnement.

Aujourd’hui, 3 départements sur 8 sont sous la mesure de couvre-feu, ils représentent, en nombre, la majorité de nos clubs.

Continuer nos compétitions sur l’ensemble du territoire, sans se heurter aux horaires de couvre- feu pour ceux qui se déplacent loin, avec la contrainte des vestiaires fermés dans certains départements, et les restrictions des buvettes est un défi qui nous semble déraisonnable.

Dans l’objectif de respecter l’équité et de protéger nos licenciés, nous avons décidé de suspendre l’ensemble des compétitions territoriales et rassemblements dès ce week-end du 24 et 25 octobre 2020.

Les compétitions fédérales restent sous l’égide de notre Fédération et nous n’interviendrons pas dans l’organisation de celles-ci.

Nous avons décidé que cette suspension sera active pour les 4 prochaines semaines. Pendant cette période l’organisation des entrainements restera compliquée ; cependant nous vous invitons à maintenir l’activité au sein de votre club pour raisons de santé et de maintien de la forme physique.

Il faut maintenir la vie de votre club et cela est possible par l’organisation d’entrainement sur des créneaux horaires différents (par exemple : entrainements le samedi et/ou le dimanche).

Nous stoppons les rassemblements et déplacements d’équipes pour des raisons sanitaires et de responsabilité.

Nous allons prendre contact avec nos co-organisateurs des championnats jeunes LR1 afin d’échanger et confirmer cette décision ; La Ligue Grand Est étant dans la même situation avec des départements sous couvre-feu.

Les modifications calendaires étaient, comme vous vous en doutez, déjà à l’étude, et nous continuerons de communiquer avec vous sur les diverses situations. Les décisions fédérales de la semaine prochaine dicteront nos orientations et choix mais sachez que nous ferons le maximum pour conduire, à terme, l’organisation de toutes les rencontres prévues.

La priorité reste la santé de vos affiliés et sympathisants. Nous sommes sûrs que vous comprendrez notre décision, par-delà les différences de taux de contamination entre nos départements.

Attristés et inquiets, mais responsables de la mission qui nous incombe, nous vous transmettons nos vœux de bonne santé et restons, en tout point, à vos côtés pour échanger sur ces sujets qui nous engagent et nous passionnent.