mardi 1 décembre 2020
  • BFC_Macon_Infos_280x410px-2.jpg
  • CONCIERGERIE MACON2111.jpg
  • BVNOVEMBRE.png
  • VO PEUGEOT NOMBLOT NOV2020 - 1.jpg

COVID19_71.jpg

Il débutera dans la nuit de jeudi à vendredi et se prolongera a minima jusqu'au 1er décembre ! Le détail des mesures…

 

Lors de son allocation, Emmanuel Macron a annoncé de nouvelles mesures pour contrer la progression du virus « qui circule en France à une vitesse que même les prévisions les plus pessimistes n’avaient pas anticipé (…) et qui surprend toute l’Europe. » Le président de la République a indiqué qu’il fallait aller plus loin que toutes les mesures pris ces dernières semaine et retrouver à partir de vendredi, et jusqu’au 1er décembre a minima, le confinement national « qui a stoppé le virus » au printemps.

Ce confinement prendra effet dans la nuit de jeudi à vendredi et concerne l’ensemble du territoire national. Ce confinement va différer de celui de mars dernier sur plusieurs points : les écoles seront ouvertes, les visites dans les Ehpad seront autorisées et le travail pourra continuer.

 

Ce qui ne change pas 

 

Les sorties ne seront autorisées que pour le travail, les courses essentielles, les soins médicaux, rendre visite à un proche vulnérable et prendre l’air à proximité de son domicile. C’est donc le retour de l’attestation dès ce vendredi 30 octobre.

Les réunions privées et les rassemblements publics sont interdits.

Les déplacements entre régions ne seront pas autorisés. Le chef de l’État a parlé de tolérance pour les personnes qui rentreraient de vacances de la Toussaint et qui regagneraient leur domicile d’ici dimanche.

Les commerces considérés comme non essentiels au printemps resteront fermés (vêtements, jouets, librairie, coiffeurs…). Les magasins alimentaires et les pharmacies seront ouvertes. Les fleuristes resteront ouverts jusqu'à dimanche pour la Toussaint. Dans quinze jours, cette mesure sera réévaluée pour certains secteurs en fonction de l’évolution de la pandémie.

Les bars et les restaurants seront fermés.

Les marchés de plein air seront autorisés.

 

Ce qui change

 

Les guichets de services publics devraient fonctionner normalement.

Les crèches, les écoles, les collèges et les lycées resteront ouverts. Les facultés et les établissements d’études supérieures devront assurer des enseignements à distance et des cours en ligne à 100 %.

Le travail continue notamment dans les secteurs de l’industrie, des bâtiments et travaux publics, de l’agriculture. Le télétravail redevient la règle quand cela est possible. Le gouvernement accompagnera les entreprises avec notamment le dispositif de chômage partiel pour les salariés et les employeurs qui ne peuvent pas travailler. Un plan spécial pour les commerçants, artisans et très petites entreprises. Les entreprises qui entreprendront des démarches de numérisation et de vente à distance devraient être accompagnées.

Les visites en maison de retraite et en Ehpad restent possibles dans le strict respect des consignes sanitaires.

Les cimetières resteront ouverts.

 

Emmanuel Macron a appelé au sens des responsabilités et à l’esprit de citoyenneté de chacun. « La réussite de ces mesures dépend du comportement de chacun d’entre nous. »

tous les quinze jours, un point sera fait sur l’évolution de l’épidémie, certaines mesures pourront être allégées. Avec ce reconfinement, l’objectif du gouvernement est de passer de 40 000 contaminations à 5000. « C’est alors que nous redéploieront la stratégie du tester, alerter, protéger avec la mise en place de beaucoup plus de plateformes de tests, un meilleur traçage avec l’application TousAntiCovid et un isolement plus efficace des personnes positives pour tenir jusqu’à l’été et l’arrivée du vaccin selon les scientifiques

Toutes les mesures avancées ce mercredi soir seront détaillées par le Premier ministre ce jeudi.

 

MÂCON : Pompiers, policiers et CRS face aux troubles nocturnes !

VIOLENCES URBAINES 272811 MACON - 1.jpg
Actualisé : C'est vendredi soir que l'atmosphère était plus tendue

ATTRACTIVITÉ : Les villes de Bourgogne-Franche-Comté ont des aires de petite taille et sont peu dynamiques démographiquement

BFC attractivite.jpg
Entre 2007 et 2017, la population est pratiquement stable dans les aires d’attraction des villes de la région comme l'indique l'INSEE. La Bourgogne-Franche-Comté ne comporte pas de très grandes aires urbaines qui sont souvent des moteurs démographiques.

VIRÉ : Les Vignes dorées, l'EHPAD flambant neuf du Conseil départemental

EHPAD VIRE 2811 - 1.jpg
Un investissement de 12,6 millions. Les travaux avaient commencé en février 2019. Les 1ers résidents seront accueillis à partir du 1er décembre.

André Accary : « Nous aurons à nous demander comment redonner vie aux associations »

ANDRE ACCARY 2711 CHARNAY - 1.jpg
Reçu ce vendredi par Christine Robin à Charnay, le président Accary a profité de l'occasion pour évoquer deux sujets liés à la crise sanitaire : le vaccin et, surtout, la situation des associations, « qui va se révéler extrêmement préoccupante. Je pense qu'on ne soupçonne pas encore les dégâts de cette crise pour nos associations, qui font vivre aussi l'économie locale »

CHARNAY : Investir pour faire des économies, et faire des économies pour investir

ACCARY ROBIN CHARNAY 271122 - 1.jpg
1ère visite du président du Conseil départemental ce matin à Charnay. Président qui se rend dans toutes les communes de Saône-et-Loire pour rencontrer les élus.es et voir quel projet, hors règlement d'intervention, la collectivité peut soutenir. Explications.

COVID À L'HÔPITAL DE MÂCON : Les médecins entre soulagement et grande inquiétude

COVID HOPITAL MACON 2611 - 2.jpg
L'hôpital est en phase plateau descendant, le pire semble derrière nous. Pour autant, les médecins présents ce matin pour la visite du député Benjamin Dirx ont alerté sur les risques de la réouverture des commerces ce samedi. Le docteur Kisterman a annoncé une vaccination à grande échelle en juin.

SAÔNE-ET-LOIRE : L'UMIH appelle les restaurants, les cafés, les discothèques à une ouverture symbolique le 28 novembre

UMIH LAISSEZ NOUS TRAVAILLER 2611.jpg
L'UMIH 71, organisation professionnelle, interpelle les conseillers départementaux et avance des revendications

VARENNES-LES-MÂCON : Plus de 150 véhicules contrôlés ce mercredi après-midi

CONROLES VARENNES MACON 251111200 - 1.jpg
Les forces de l’ordre ont mené une grande opération de contrôles de stupéfiants à la sortie sud de Mâcon. Opérations menée conjointement par la police et la gendarmerie pendant près de deux heures.

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : Le sapin de Noël est arrivé !

SAPIN NOEL 2020 CRECHES SUR SAONE - 3.jpg
Par ailleurs, Valérie Bouilloux l'a confirmé, la commune va être illuminée.

COVID-19 EN SAÔNE-ET-LOIRE : 47 morts en une semaine annonce la préfecture

Tous les chiffres de la semaine. Rappelons quand même que 99,5% des personnes infectées par le covid, en France, s'en remettent...

« Ne pas rater le déconfinement, c’est aussi adapter les aides », estime la CPME 71

L'organisation patronale souligne le grand nombre de demandes formulées ces trois derniers jours

Violences urbaines : Des renforts de police dès cette semaine à Mâcon

CRS.jpg
Actualisé : La préfecture confirme la présence d'une compagnie de CRS supplémentaire à Mâcon à partir de jeudi

VIOLENCES URBAINES EN SAÔNE-ET-LOIRE : André Accary interpelle le ministre de l'Intérieur

ACCARY VIOLENCES URBAINES 71 - 1.jpg
Scandalisé par les violences urbaines à l’encontre des sapeurs-pompiers de Saône-et-Loire depuis maintenant 3 semaines, André Accary, président du SDIS 71, a décidé d’interpeller le ministre de l’Intérieur Gérald Damarnin afin d’obtenir, dans de très brefs délais, l’appui de moyens humains supplémentaires.