dimanche 24 janvier 2021
  • VO PEUGEOT NOMBLOT MACON JAN2021 - 1.jpg
  • MACON HABITAT LOCAUX COMMERCIAUX 20NOV2020.jpg
  • ARMEE TERRE CIRFA MACON DEC2020 - 1.jpg

Entre déni et soumission :

le « et en même temps » de Marie-Guite Dufay face à l’islamisme

Après l’assassinat barbare de Monsieur Samuel Paty, c’est par un courrier daté du 30 octobre 2020 que Marie-Guite Dufay a choisi de s’adresser aux Proviseurs des lycées de Bourgogne Franche-Comté pour exprimer son soutien.

Ne cherchez pas les mots islamisme ou islam radical dans la lettre envoyée deux semaines après la décapitation du professeur d’histoire géographie devant les grilles de son collège de Conflans-Sainte-Honorine, vous ne les trouverez pas !

Au fil des paragraphes, la présidente socialiste du Conseil régional ne nomme jamais l’ennemi, ni l’idéologie mortifère, ni les auteurs de la succession d’attentats qui endeuillent notre pays année après année, de Charlie Hebdo à la basilique Notre-Dame de Nice.

Son propos, même habillé des vers du poème Liberté de Paul Eluard, n’est en réalité que l’expression d’une soumission qui fait des ravages et mène au pire. S’obstinant dans le déni, elle parvient uniquement à évoquer la lutte « contre tous les obscurantismes ».  

A l’urgence et à la nécessité d’une laïcité de combat, Marie-Guite Dufay se complait donc dans la bien-pensance la plus caricaturale et dans les réponses les plus navrantes : exposition itinérante « la laïcité en question » réservée aux lycées qui en feront la demande ou encore organisation d’un webinaire sur le sujet. Tout un programme…

Flirtant avec toutes les compromissions, elle choisit une fois encore de fermer les yeux et de laisser le mal se développer. Etonnement, celle qui en octobre 2019 était si prompte à défendre et sans aucune retenue y compris avec le CCIF, la liberté de la militante islamiste voilée venue semer le trouble dans l’hémicycle régional de Dijon, fait preuve aujourd’hui d’une lâcheté sans nom au moment où le combat contre l’ennemi islamiste est l’affaire de tous les Français au premier rang desquels les élus de la République. Il convient de rappeler que Marie-Guite Dufay était heureuse de participer au dîner de la jeunesse musulmane de Bourgogne organisé par l’organisation islamiste de l’UOIF le 2 octobre 2015.

A l’opposé, les élus du groupe Rassemblement National de Bourgogne Franche-Comté ont proposé un réel plan d’actions et des mesures fortes et symboliques contre l’islam radical comprenant la convocation en urgence de l’observatoire régional de laïcité, l’organisation d’une exposition des caricatures et dessins de Charlie Hebdo dans les locaux du Conseil régional à Dijon et attribuer le nom de Samuel Paty à l’un des lycées de la Région.

Plus que jamais, les élus du RN incarnent la défense de l’idéal républicain face au fondamentalisme islamiste en Bourgogne Franche-Comté.

Ne laissons rien passer !

Julien Odoul
Président du groupe Rassemblement National au Conseil régional

 

COVID-19 - Vaccination : Ça bloque à Paris et dans les ARS, et ça met en colère André Accary

ANDRE ACCARY 2711 CHARNAY - 1.jpg
Le président du Département de Saône-et-Loire s'est fendu d'une lettre au président de la République pour rappeler que le Département est prêt depuis un moment, contrairement à l'ARS... A lire ici.

COVID-19 - Pr Luc Montagnier : « Il y a eu aussi, en partie, fabrication du virus »

DR MONTAGNER - 1.jpg
Mais « sans mauvaise intention », précise-t'il... VIH, covid-19, science, vaccin, prévention et thérapie, autisme, Fourtillan, Bill Gates... le professeur Luc Montagner, prix Nobel de médecine, a affirmé ses positions sur France Soir il y a trois jours. Étonnant, détonant et très éclairant !

FORMATION : À Mâcon, Roxana Maracineanu évoque la création d'un Bac Pro des métiers du sport

ROXANA MARACINEAU MACON 17DEC2020 BACPRO - 1.jpg
La ministre l'a présenté comme « une révolution pour la filière ».

EXPRESSION CITOYENNE - Auto-confinement des élèves : « Nouvelle préconisation, nouveau mépris pour le personnel » estime la CGT Educ'action

Le syndicat signale quatre classes fermées pour covid dans le département, plusieurs enseignants positifs et une vie scolaire impactée.

EDITO : Nucléaire, covid-19, la question est...

Pourquoi Emmanuel Macron écoute un expert de très haut niveau en matière d'énergie nucléaire et pas un autre en matière de santé ?

POLITIQUE : Fabien Genet défend l'enseignement agricole au sénat

« Votre budget n’est pas à la hauteur de l’ambition agricole qui devrait être celle de notre pays ! » a-t'il lancé à la tribune.

SANTÉ - 31 millions d'€ pour la région BFC : « Une belle enveloppe qui ne règle pas tout »

Le 14 novembre, le ministre de la Santé annonçait une enveloppe de 31 millions d'euros pour la Bourgogne-Franche-Comté attribuée dans le cadre du Ségur de la Santé. Michel Maillet, membre du collectif Santé protection sociale de l’Union Départementale CGT de Saône et Loire, a réagi à cette annonce.

Général Electric : « C’en est trop » s'indigne Marie-Guite Dufay

Après l’annonce de nouvelles suppressions de postes dans le cadre de la réorganisation de GE Steam Power, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, réagit avec force...

CRISE SANITAIRE ET POUVOIR D'ACHAT : Les retraités de la CGT demandent 100€ tout de suite

L’Union syndicale des Retraités CGT de Saône et Loire invite toutes les retraitées et tous les retraités à signer une pétition en ligne

EXPRESSION POLITIQUE : « De quoi ont besoin les quartiers populaires de Mâcon ? »

La réaction du PCF cu Mâconnais suite aux violences urbaines du week end à Mâcon.