mardi 1 décembre 2020
  • BFC_Macon_Infos_280x410px-2.jpg
  • CONCIERGERIE MACON2111.jpg
  • BVNOVEMBRE.png
  • VO PEUGEOT NOMBLOT NOV2020 - 1.jpg

PierrecloSanT1711 (14).JPG

 

Le pôle médical de Pierreclos est ouvert depuis le 22 janvier 2019.

« Quand la poste est partie en 2015, nous avons transformé une première partie du bâtiment pour installer un kinésithérapeute et un infirmier » a confié le maire Rémi Martinot. « Lorsque le médecin a quitté le village pour Prissé, nous avons consulté le Département qui nous a mis à disposition un médecin généraliste. Nous avons retrouvé deux infirmiers, un nouveau kinésithérapeute et une ostéopathe. Les infirmiers réalisent tous les matins dès 7 heures des tests covid. Il y a beaucoup de monde et la population apprécie beaucoup. »

Actuellement, trois médecins généralistes assurent les consultations chaque jour au centre de santé. Un deuxième cabinet de médecin est actuellement libre. Pour l'instant, il manque l'équipement. Il sera occupé prochainement par un interne en médecine générale.

Charlette Boué, Vice-présidente du Conseil départemental du Gers en charge de la Commission Solidarité, accompagnée de Monsieur Samalins, conseiller départemental, est venue à Pierreclos ce mardi pour s'inspirer de l'expérience du salariat des médecins dans le département.

« Nous venons voir un modèle qui fonctionne bien pour nous en inspirer. Nous rencontrons exactement le même problème de désertification médicale dans notre département, plus accentuée sur les spécialistes. Le Gers est très rural et trois fois plus petit que la Saône et Loire.

Depuis la fin 2016, nous avons mis en place des actions et recruté une chargée de mission pour attirer des internes en stage dans le Gers. Nous les aidons financièrement et pour leur logement. Le Département les encadre pendant les six mois de leur stage. Une plate-forme d'installation et de recherche de remplacement pour les médecins a été créée ainsi que le dispositif « 32 à 2 ». Il s'agit d'accompagner le conjoint dans l'aide à un emploi. Une convention a été signée avec Pole Emploi et la CPAM.

Nous travaillons aussi sur le vieillissement de la population. En 2030, 40% des personnes auront plus de 60 ans », a expliqué la Vice-présidente.

Le pôle médical en chiffre au 30 octobre dans le cadre des activités 2020

505 patients ont été pris en charge - 884 consultations réalisées - 8 téléconsultations - 28 visites à domicile - 174 demi-journées d'ouverture.

Les élu(e)s ont ensuite poursuivi leur visite à la maison départementale de santé à Mâcon.

 M.A.

PierrecloSanT1711 (2).JPG

Photos : M.A.

PierrecloSanT1711 (4).JPG

Charlette Boué remet un cadeau au maire en présence de M.Salins

PierrecloSanT1711 (5).JPG

PierrecloSanT1711 (7).JPG

La délégation avec Carine Targe de la DGA Solidarité du Département (à g)

PierrecloSanT1711 (9).JPG

Le futur cabinet de l'interne 

PierrecloSanT1711 (10).JPG

PierrecloSanT1711 (11).JPG

PierrecloSanT1711 (12).JPG

MÂCON : Pompiers, policiers et CRS face aux troubles nocturnes !

VIOLENCES URBAINES 272811 MACON - 1.jpg
Actualisé : C'est vendredi soir que l'atmosphère était plus tendue

ATTRACTIVITÉ : Les villes de Bourgogne-Franche-Comté ont des aires de petite taille et sont peu dynamiques démographiquement

BFC attractivite.jpg
Entre 2007 et 2017, la population est pratiquement stable dans les aires d’attraction des villes de la région comme l'indique l'INSEE. La Bourgogne-Franche-Comté ne comporte pas de très grandes aires urbaines qui sont souvent des moteurs démographiques.

VIRÉ : Les Vignes dorées, l'EHPAD flambant neuf du Conseil départemental

EHPAD VIRE 2811 - 1.jpg
Un investissement de 12,6 millions. Les travaux avaient commencé en février 2019. Les 1ers résidents seront accueillis à partir du 1er décembre.

André Accary : « Nous aurons à nous demander comment redonner vie aux associations »

ANDRE ACCARY 2711 CHARNAY - 1.jpg
Reçu ce vendredi par Christine Robin à Charnay, le président Accary a profité de l'occasion pour évoquer deux sujets liés à la crise sanitaire : le vaccin et, surtout, la situation des associations, « qui va se révéler extrêmement préoccupante. Je pense qu'on ne soupçonne pas encore les dégâts de cette crise pour nos associations, qui font vivre aussi l'économie locale »

CHARNAY : Investir pour faire des économies, et faire des économies pour investir

ACCARY ROBIN CHARNAY 271122 - 1.jpg
1ère visite du président du Conseil départemental ce matin à Charnay. Président qui se rend dans toutes les communes de Saône-et-Loire pour rencontrer les élus.es et voir quel projet, hors règlement d'intervention, la collectivité peut soutenir. Explications.

COVID À L'HÔPITAL DE MÂCON : Les médecins entre soulagement et grande inquiétude

COVID HOPITAL MACON 2611 - 2.jpg
L'hôpital est en phase plateau descendant, le pire semble derrière nous. Pour autant, les médecins présents ce matin pour la visite du député Benjamin Dirx ont alerté sur les risques de la réouverture des commerces ce samedi. Le docteur Kisterman a annoncé une vaccination à grande échelle en juin.

SAÔNE-ET-LOIRE : L'UMIH appelle les restaurants, les cafés, les discothèques à une ouverture symbolique le 28 novembre

UMIH LAISSEZ NOUS TRAVAILLER 2611.jpg
L'UMIH 71, organisation professionnelle, interpelle les conseillers départementaux et avance des revendications

VARENNES-LES-MÂCON : Plus de 150 véhicules contrôlés ce mercredi après-midi

CONROLES VARENNES MACON 251111200 - 1.jpg
Les forces de l’ordre ont mené une grande opération de contrôles de stupéfiants à la sortie sud de Mâcon. Opérations menée conjointement par la police et la gendarmerie pendant près de deux heures.

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : Le sapin de Noël est arrivé !

SAPIN NOEL 2020 CRECHES SUR SAONE - 3.jpg
Par ailleurs, Valérie Bouilloux l'a confirmé, la commune va être illuminée.

COVID-19 EN SAÔNE-ET-LOIRE : 47 morts en une semaine annonce la préfecture

Tous les chiffres de la semaine. Rappelons quand même que 99,5% des personnes infectées par le covid, en France, s'en remettent...

« Ne pas rater le déconfinement, c’est aussi adapter les aides », estime la CPME 71

L'organisation patronale souligne le grand nombre de demandes formulées ces trois derniers jours

Violences urbaines : Des renforts de police dès cette semaine à Mâcon

CRS.jpg
Actualisé : La préfecture confirme la présence d'une compagnie de CRS supplémentaire à Mâcon à partir de jeudi

VIOLENCES URBAINES EN SAÔNE-ET-LOIRE : André Accary interpelle le ministre de l'Intérieur

ACCARY VIOLENCES URBAINES 71 - 1.jpg
Scandalisé par les violences urbaines à l’encontre des sapeurs-pompiers de Saône-et-Loire depuis maintenant 3 semaines, André Accary, président du SDIS 71, a décidé d’interpeller le ministre de l’Intérieur Gérald Damarnin afin d’obtenir, dans de très brefs délais, l’appui de moyens humains supplémentaires.