vendredi 15 janvier 2021
  • VO PEUGEOT NOMBLOT MACON JAN2021 - 1.jpg
  • MACON HABITAT LOCAUX COMMERCIAUX 20NOV2020.jpg
  • ARMEE TERRE CIRFA MACON DEC2020 - 1.jpg

BilanDasen1120 (4).JPG

Vendredi, l'inspecteur d'académie Fabien Ben a dressé le bilan de la rentrée 2020 dans le département.

 

La rentrée dans le premier degré

La rentrée 2020 s'est faite dans un contexte particulier avec une fin d'année scolaire fortement perturbée par la crise sanitaire. Les personnels de l'Éducation nationale, les collectivités territoriales et les usagers du service ont su la dépasser afin d'assurer la continuité des apprentissages du jeune public. Pour autant, au travers du dispositif « vacances apprenantes », l'accompagnement personnalisé des élèves a été renforcé afin que tous maîtrisent les compétences essentielles de l'année précédente, notamment par le biais des heures d'activités pédagogiques complémentaires et la sollicitation des réseaux d'aides spécialisés aux enfants en difficulté.

Dans ce contexte, 99,7 % des élèves inscrits étaient présents le jour de la rentrée, grâce à l'action conjointe de l'ensemble des acteurs de la communauté éducative.

Cette rentrée reste inscrite dans le sillage de la loi du 26 juillet 2019 pour une école de la confiance au titre de laquelle l'école primaire est la première des priorités du gouvernement. Pour cela, 1 688 postes ont été créés au niveau national. La maîtrise des savoirs fondamentaux par tous les élèves, demeure l'objectif prioritaire.

À ce titre, la politique générale de réduction des effectifs scolaires se poursuit et se décline sur l'ensemble du territoire départemental, tant rural qu'urbain. Ainsi, le dédoublement des effectifs des niveaux CP ou CE1 en éducation prioritaire continue d'être assuré cette année. Il est complété par le dédoublement de l'ensemble des classes comportant un niveau GS dès cette rentrée dans ces mêmes zones. Le travail d'amélioration des taux d'encadrement du département, pour ce qui concerne les niveaux GS, CP et CE , en dehors des zones d'éducation prioritaire (24 élèves au maximum par classe), se poursuit avec des résultats tangibles.

La prise en compte du contexte rural des territoires se fait sous la forme d'un soutien par voie de conventionnement lorsqu'un projet local de réorganisation du tissu scolaire est prêt à être déployé. Par ailleurs, jusqu'à la fin du quinquennat, plus aucune fermeture d'école n'aura lieu sans l'accord du maire. Dans une logique de bienveillance et d'unité nationale face à cette crise sanitaire, aucune mesure de retrait d'emploi susceptible d'entraîner une fermeture de classe dans une commune de moins de 5 000 habitants n'a été prononcée sans l'accord du maire concerné pour cette rentrée.

Enfin, dans la continuité du déploiement du service public de l'école inclusive, la Saône-et-Loire accueille également cette année, deux plate-formes académiques mutualisées de gestion administrative et financière des accompagnants des élèves en situation de handicap compétentes pour les quatre départements bourguignons. Par ailleurs, l'ensemble du département se structure dès à présent avec 20 pôles inclusifs d'accompagnement localisée (PIAL), qui ont vocation à favoriser une meilleure personnalisation des parcours de ces élèves via une gestion autonome des moyens en AESH alloués pour leurs secteurs.

 

Les chiffres-clés de la rentrée du 1er degré

569 élèves en moins pour un total de 43 635 élèves

10 postes en plus

Nombre d'enseignants pour 100 élèves (P/E) : 5,96

Nombre moyen d'élèves par classe : 21,08 en maternelle et 21,06 en élémentaire. 

42 postes sont restés dans les écoles pour soutenir la ruralité et 23 emplois supplémentaires pour améliorer le taux d'encadrement. 

Dédoublement GS/PS/CE, effectif en Éducation prioritaire 48 classes - Plus 5 emplois cette année.

Stage de réussite et écoles ouvertes pendant les vacances d'été : 166 stages et 80 écoles pour 893 élèves

Organisation du temps scolaire : 99 % des écoles sont sur un cycle de 4 jours seules 6 écoles sont à 4,5 j 

Instruction dans les familles : 402 dossiers au 20 novembre.

Les enseignements internationaux de langues étrangères (EILVE) remplacent les enseignements de langue et culture d'origine (ELCO).

 

La rentrée dans les collèges

Malgré le contexte sanitaire particulier et grâce aux actions des acteurs de la communauté éducative, 98,8 % des collégiens étaient présents à la rentrée.

Afin de tenir compte des circonstances particulières de la dernière année scolaire, l'accompagnement personnalisé des élèves actifs jusqu'aux vacances de la Toussaint a été conforté de manière conséquence par la mise en œuvre d'actions de soutien et de remise à niveau des élèves les plus en difficulté, dans la ligne du dispositif « vacances apprenantes ». Pour chaque niveau d'enseignement, des objectifs pédagogiques prioritaires sont identifiés. Ce soutien prend la forme d'une dotation spécifique de 11 118 heures supplémentaires allouées aux collèges de Saône-et-Loire en juillet dernier. À ce titre, le dispositif « devoirs faits » est également renforcé cette année avec 293 heures en plus.

La rentrée 2020 confirme la baisse d'effectifs dans les proportions attendues en janvier avec un constat de 60 889 collégiens au niveau de l'académie (soit moins 387 élèves par rapport à 2019) et de 21 035 élèves dans ce département (soit moins 150 élèves par rapport à 2019).

Comme l'année dernière, la dotation horaire globalisée est principalement allouée sur la base des besoins structurels des établissements et agrémentée d'une part qualitative intégrant des données propres à chaque établissement, manifestée en fonction de l'indice académique de difficulté.

Le développement de l'école inclusive prend la forme de l'implantation de 3 ULIS et d'un déploiement généralisé des pôles inclusifs des PIAL.

 

Les chiffres-clés de la rentrée du 2nd degré

21 706 élèves dont 671 en SEGPA - Moins 18,4 ETP – 24,83 élèves par division – Dotation structurelle plus qualitative (400 heures)

Devoirs faits : une dotation particulière exceptionnellement allouée aux établissements en cette rentrée pour la prise en charge renforcée des élèves suite à la crise sanitaire vient abonder l'enveloppe de 11 304 heures.

Stage de réussite : 29 établissements - 1292 élèves et 162 intervenants.

 

Résultats aux examens

Diplôme National du Brevet : 92 % de réussite (soit + 1,1 %)

Baccalauréat Général : 98,3 % (+ 5,9) - Baccalauréat Technique : 95,2 % (+ 4,2) - Bac Professionnel : 89,2 % ( + 7,3)

 

École inclusive

2 035 élèves en situation de handicap - Augmentation des notifications de la MDPH (+ 17 %) : 1 895 notifications obtenues et 140 accompagnées avec renouvellement de notification en cours.

Dispositif ULIS (Unité localisée pour l'inclusion scolaire) : création de 4 ULIS - 55 ULIS au 1er degré et 26 en second degré. 

+ 1 poste d'enseignant référent - 20 PIAL sur tout le département- 1 collège pilote en réponse aux besoins des familles - 32 unités externalisées dans le département en écoles, collèges et lycées - Plate-forme académique.

 M. A.

 

BilanDasen1120 (3).JPG

 

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : La Région inaugure la mise en service des stations hydrogène dans 5 lycées, une 1ère en France

HYDROGENE LYCEES BFC.jpg
Les établissements participeront à former des techniciens, des monteurs et des maintenanciers de la filière hydrogène.

PHOTOS - Covid-19 : Le centre de vaccination à Mâcon, c'est ça

COM CENTRE VACCINATION MACON - 7.jpg
Rappelons que la vaccination se fait sur rendez-vous.

MÂCON - Lycée Lamartine : La crise sanitaire donne des idées écolo aux lycéens

gourde arbre lycée Lamartine Mâcon (64).JPG
Le Conseil de vie lycéenne de l'établissement s'est lancé le défi de vendre 200 gourdes recyclables aux lycéens pour financer la plantation d’arbres.

MÂCON - Lycée Lamartine : Un chèque de 1 500 € pour la petite Romy

don Romy lycée Lamartine.jpg
Les élèves du lycée ont remis ce jeudi le résultat de leur collecte à l’association qui œuvre pour la petite Romy, de Replonges, âgée de 5 ans et atteinte par une maladie neuro-atypique.

MÂCON - Covid-19 : Un centre de vaccination ouvert au centre omnisport à compter du 18 janvier

1ERS VACCINS COVID HOPITAL MACON - 2.jpg
10 centres de vaccinations seront ouvert en Saône-et-Loire. Actualisé : La préfecture lance un appel à volontaires pour les médecins et infirmiers qui souhaiteraient renforcer ces centres de vaccination.

MÂCON - Covid-19 : Confinement, couvre-feu, vaccination... Ils ont dit...

EnqueTCovid2021.jpg
macon-infos est allé à la rencontre des Mâconnaises et des Mâconnais en ce début d'année afin de recueillir leurs sentiments sur ce sujet d'actualité ô combien brûlant.

COVID-19 - Marie, infirmière : « Armons-nous donc de la richesse du “composer ensemble” ! »

mouth-guard-4929133_1920.jpg
Marie est infirmière libérale à Mâcon. Elle exerce depuis 17 ans. Malgré un quotidien bien occupé et souvent mouvementé, dédié au service à la personne et aux soins, elle a accepté de prendre de longues minutes pour livrer à macon-infos quelques réflexions. Entretien.

SAÔNE-ET-LOIRE : Une armée de bons samaritains pour aider les pompiers et sauver des vies

bon samaritain convention SDIS 71.jpg
Le Service départemental d’incendie et de secours et le Fonds pour le développement du Bon Samaritain ont signé une convention ce lundi. Son objectif ? Intégrer un réseau de bénévoles formés aux gestes de premiers secours, les bons samaritains, dans le système actuel de gestion des urgences.

MÂCON : La Maison de bois scannée, pour la découvrir prochainement avec les doigts

maquette tactile maison de bois Mâcon .jpg
La façade de l’emblématique bâtiment datant du XVème siècle a été scannée et numérisée en 3D afin de réaliser une maquette tactile en bronze pour les personnes aveugles et malvoyantes.

La CGT 71 interpelle préfet et parlementaires : « Oui, les revendications des retraités pour leur pouvoir d’achat sont amplement justifiées »

L’Union Syndicale des Retraités CGT de Saône et Loire s'est fendue d'une lettre ouverte envoyée au Préfet, député.e.s, sénateurs et sénatrices pour les interpeller sur une situation qui n'irait qu'en s'aggravant selon le syndicat. Pouvoir d'achat, 5ème branche, forfait patients urgences, taxe sur les mutuelles, covid-19, PLFSS, tout y est abordé.

FERMETURE DES RESTAURANTS ET DES BARS - Patrick Revoyre (UMIH 71) : « Arrêtons de faire de l’eau tiède ! »

REVOYRE.jpg
Jeudi soir, le Premier ministre a annoncé que les bars et les restaurants resteraient fermés au moins jusqu’à mi-février. Une décision qui n’a surpris personne, pas même les premiers intéressés. Rencontre avec Patrick Revoyre, président de l’UMIH71.

CHARNAY : Des contrôles menés conjointement par les policiers municipaux et nationaux

CHARNAY controles police 10.jpeg
Ce samedi en début d’après-midi, pendant une heure, policiers municipaux et nationaux ont veillé ensemble au respect des règles de conduite et de circulation à l’entrée de la Grande rue de la Coupée.