dimanche 24 janvier 2021
  • VO PEUGEOT NOMBLOT MACON JAN2021 - 1.jpg
  • MACON HABITAT LOCAUX COMMERCIAUX 20NOV2020.jpg
  • ARMEE TERRE CIRFA MACON DEC2020 - 1.jpg

 

Communiqué :

Depuis plusieurs jours, une loi dite « sécurité globale » est débattue à l’Assemblée Nationale.

Portée par l’ancien patron du Raid, et Député LREM, Jean-Michel Fauverge, cette loi, si elle devait être adoptée, porterait atteinte de manière extrêmement grave à notre état de droit.

En effet afin de répondre aux exigences de certains syndicats de police, corporatistes et violents, le gouvernement entend, entre autres, interdire la diffusion d’images de policiers, généraliser l’usage de drones, privatiser des pans entiers de notre sécurité et sanctionner de peines de prison l’occupation de facultés lors de mobilisations !

Une des dispositions du texte, il s’agit de l’article 20-bis, prévoit, même, d’élargir la transmission des images de vidéosurveillance dans les immeubles d’habitation aux forces de l’ordre.

En interdisant la diffusion d’images d’interventions policières, notamment en direct, cette loi porte atteinte à la liberté de la presse, mais plus largement à toutes celles et ceux qui lors des manifestations utilisent leur téléphone portable pour filmer les forces de l’ordre.

Combien de violences policières auraient échappé au contrôle démocratique avec cette loi en vigueur ? Combien d’Alexandre Bennala pourrait agir demain en toute impunité ? Combien de Geneviève Legay, d’Adama Traoré ou de Cédric Chouviat ?

Les violences policières existent dans ce pays, et elles doivent pouvoir être filmées pour être dénoncées et sanctionnées.

Nous ne voulons pas d’un système où l’impunité est la norme, comme tente de nous l’imposer Gérald Darmanin.

Cette loi s’inscrit dans un processus dangereux qui depuis des années empile les lois sécuritaires et liberticides en entravant les libertés individuelles, et singulièrement lors des manifestations.

La police ne peut pas vivre en dehors des règles républicaines, et la question du maintien de l’ordre par les forces de l’ordre, donc du contrôle de leurs actions par la diffusion d’images, est une question démocratique légitime.

La Confédération Nationale du Logement ne veut pas d’un monde de surveillance généralisée.

Pour retisser le lien, indispensable, entre la police et les citoyens nous avons besoin de démocratie et de transparence, mais aussi de plus de moyens humains pour des forces de l’ordre présurées par des années de politiques d’austérité.

Ne laissons pas graver dans le marbre la constitution d’un État policier qui veut mettre au pas des contre-pouvoirs en les rendant aveugle.

Alors que de très nombreuses organisations, dont l’ONU, la LDH, le Syndicats des avocats de France, le Syndicat National des Journalistes, ou ATTAC dénoncent de la dangerosité de ce texte, la Confédération Nationale du Logement, et toute la rédaction du journal Logement et Famille.

 

COVID-19 - Vaccination : Ça bloque à Paris et dans les ARS, et ça met en colère André Accary

ANDRE ACCARY 2711 CHARNAY - 1.jpg
Le président du Département de Saône-et-Loire s'est fendu d'une lettre au président de la République pour rappeler que le Département est prêt depuis un moment, contrairement à l'ARS... A lire ici.

COVID-19 - Pr Luc Montagnier : « Il y a eu aussi, en partie, fabrication du virus »

DR MONTAGNER - 1.jpg
Mais « sans mauvaise intention », précise-t'il... VIH, covid-19, science, vaccin, prévention et thérapie, autisme, Fourtillan, Bill Gates... le professeur Luc Montagner, prix Nobel de médecine, a affirmé ses positions sur France Soir il y a trois jours. Étonnant, détonant et très éclairant !

FORMATION : À Mâcon, Roxana Maracineanu évoque la création d'un Bac Pro des métiers du sport

ROXANA MARACINEAU MACON 17DEC2020 BACPRO - 1.jpg
La ministre l'a présenté comme « une révolution pour la filière ».

EXPRESSION CITOYENNE - Auto-confinement des élèves : « Nouvelle préconisation, nouveau mépris pour le personnel » estime la CGT Educ'action

Le syndicat signale quatre classes fermées pour covid dans le département, plusieurs enseignants positifs et une vie scolaire impactée.

EDITO : Nucléaire, covid-19, la question est...

Pourquoi Emmanuel Macron écoute un expert de très haut niveau en matière d'énergie nucléaire et pas un autre en matière de santé ?

POLITIQUE : Fabien Genet défend l'enseignement agricole au sénat

« Votre budget n’est pas à la hauteur de l’ambition agricole qui devrait être celle de notre pays ! » a-t'il lancé à la tribune.

SANTÉ - 31 millions d'€ pour la région BFC : « Une belle enveloppe qui ne règle pas tout »

Le 14 novembre, le ministre de la Santé annonçait une enveloppe de 31 millions d'euros pour la Bourgogne-Franche-Comté attribuée dans le cadre du Ségur de la Santé. Michel Maillet, membre du collectif Santé protection sociale de l’Union Départementale CGT de Saône et Loire, a réagi à cette annonce.

Général Electric : « C’en est trop » s'indigne Marie-Guite Dufay

Après l’annonce de nouvelles suppressions de postes dans le cadre de la réorganisation de GE Steam Power, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, réagit avec force...

CRISE SANITAIRE ET POUVOIR D'ACHAT : Les retraités de la CGT demandent 100€ tout de suite

L’Union syndicale des Retraités CGT de Saône et Loire invite toutes les retraitées et tous les retraités à signer une pétition en ligne

EXPRESSION POLITIQUE : « De quoi ont besoin les quartiers populaires de Mâcon ? »

La réaction du PCF cu Mâconnais suite aux violences urbaines du week end à Mâcon.