mardi 11 mai 2021

Pourquoi Emmanuel Macron écoute un expert de très haut niveau en matière d'énergie nucléaire et pas un autre en matière de santé ?

 

Le président de la République se rend au Creusot ce mardi pour défendre la filière nucléaire. Soit. Il va développer un beau discours pour la filière nucléaire, faisant sienne la thèse du brillant Jean-Marc Jancovici, ingénieur polytechnicien, lanceur d'alerte, caution scientifique de la 1ère émission de télévision (grandeur du service public télévisuel) consacré au réchauffement climatique : Climaction, en 2003, sur France 2.

Les travaux et la thèse de Jancovici sur le nucléaire peuvent se résumer ainsi : le nucléaire est le meilleur amortisseur de la crise climatique par le fait même qu'elle est une énergie décarbonée et non-intermittente, donc bien plus efficace que le solaire et l'éolien. Tiens donc... voilà qui fait réfléchir, au passage, sur ces deux énergies renouvelables devenues l'alpha et l'oméga d'une bonne politique écologiste pour certains militants de la cause environnementale.

Admettons que Jancovici, encore un peu seul dans une approche équilibrée, ait raison. Emmanuel Macron n'a pas dit autre chose sur Brut récemment et le redira certainement ce mardi au Creusot, fief du nucléaire. Le président a donc entendu Jancovici et son équipe du Shift project (en tout cas en partie, car il ne faut non plus trop simplifier une thèse qui tend à démontrer aussi que la croissance économique telle qu'elle va n'est pas compatible avec la lutte contre le réchauffement climatique). Considérons cela comme une bonne nouvelle même si cela ne représente sans doute que la moitié (et encore) de la solution à la crise climatique.

Et donc la question est : en matière de crise sanitaire, pourquoi le président n'a pas écouté Didier Raoult (ou si peu) dans la gestion de la crise sanitaire. L'éminent professeur de Marseille a pourtant proposé un traitement, proposé également, et depuis longtemps, la création d'IHU dans toutes les grandes villes de France.

Aujourd'hui, les chaines d'info continue et des journaux nationaux se nourrissent de vaccin et de vaccination, tout en continuant à traiter celles et ceux qui se posent des questions, de complotistes, de populistes pour les hommes et femmes politique qui ne pensent pas comme la doxa, et de rassuristes les médecins et épidémiologistes qui relativisent la gravité de la maladie. Qu'est-ce que cette réduction permanente de la parole citoyenne sinon celle de catastrophistes et d'alarmistes. Au jeu des "istes" et des "ismes", ils devraient cesser de jouer, cesser de ranger les gens dans des cases qui empêchent de penser. Emmanuel Macron avait annoncé 9 000 personnes en réanimation en France à la mi-novembre. Elles n'ont pas dépassé 5 000...

Et si le vaccin est évidemment une bonne nouvelle, comme il le fut pour éradiquer la variole (maladie autrement plus grave que la covid), qu'elle n'empêche pas de réfléchir, de se poser des questions ! La vaccin est à l'origine un remède contre une maladie grave, qui emporte à coup sûr, y compris les enfants.

Mais revenons à nos moutons. Pourquoi écouter certains experts et pas d'autres ?...

Alors que le président suit le chemin de Jancovici pour le nucléaire, pourquoi n'a-t'il pas suivi la voie proposée par Raoult, préconisant l'ouverture d'un IHU dans toutes les grandes villes de France ? Préconisant aussi un outil à la portée de tous : l'oxymètre, pour tester la saturation en oxygène et réagir vite en cas d'aggravation de la maladie.

L'histoire a montré que les grands changements de mentalité, les changements de pratique aussi, émanaient très souvent d'un individu seul qui bouscule l'ordre établi. Copernic, Darwin, Freud, Marie Curie etc. La santé, ou plutôt la lutte contre la maladie, a aussi ses héros : Ambroise Paré bien sûr, mais aussi Ignace Semmelweis, cas encore plus emblématique du médecin découvreur qui pourtant fut « jeter » par la profession pour avoir voulu imposer le lavage des mains dans un service d'obstétrique ; John Snow, le Sherlock Holmes du choléra, qui trouva l'origine de l'épidémie dans une pompe à eau de Broadway street en Angleterre. Vinrent ensuite Pasteur et Claude Bernard.

Alors M. le président, pourquoi si peu de crédit accordé aux préconisations de Didier Raoult quand vous en accordez à celles de Jean-Marc Jancovici, en tout cas pour ce qui concerne le nucléaire ? La préservation de notre santé ne vaut-elle pas qu'on écoute un peu plus l'un de nos plus éminents professeurs, qui soigne ?

La difficulté pour un président est sans doute de savoir à quel saint se vouer.

Ceci dit, le peuple est souverain. Les situations de crise grave ne sont-elles pas des moments opportuns pour s'en remettre à lui ? Le fondateur de la Vème République avait donné l'exemple.

Rodolphe Bretin

 

 

ELECTIONS DEPARTEMENTALES : Patrick Desroches et Carine Lalanne pour le canton d'Hurigny, avec Vincent Faguet et Agnès Blanc

Campagne pluvieuse, campagne heureuse ! C'est ainsi, aujourd'hui sous la pluie, que le quatuor Majorité départementale a terminé sa première tournée des maires du canton. Présentations pour la presse.

REGIONALES : Marie-Guite Dufay présente ses 20ères propositions

Entourée de 8 binômes qui conduisent les listes départementales, ainsi que de ses partenaires du PRG et du Parti communiste, la présidente sortante a avancé quelques unes de ses propositions d'un programme fondé sur trois piliers : l'emploi, la transition écologique et énergétique, la fraternité.

RÉGIONALES EN BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Les colistiers écologistes de Stéphanie Modde

La liste des 116 candidats et candidates écologistes conduite par Stéphanie Modde pour les élections régionales a été présentée ce samedi à Dijon.

ELECTIONS DEPARTEMENTALES : Pour Mâcon 1 et 2, 4 candidats.es RN

Rendez-vous était pris ce samedi à quelques mètres du siège du Conseil départemental à Mâcon pour la présentation à la presse des candidats Rassemblement National aux élections départementales qui se tiendront les 20 et 27 juin prochains.

Attaques de troupeaux : combien faudra-t-il de bêtes tuées pour que l’OFB rende enfin ses conclusions ?

« Les agriculteurs et les élus des Monts du Maconnais-Clunisois sont exaspérés suite à la dizaine d’attaques de troupeaux d’ovins qui sont intervenues successivement à Pierreclos, Serrières, La Vineuse-sur-Frégande, Flagy… et qui semblent ne pas devoir s’arrêter » réagit l'UMCR 71

ELECTIONS DEPARTEMENTALES : Jean-Patrick Courtois et Christine Robin candidats du « quotidien des gens » sur Mâcon 1

C'est à Sancé, commune du nouveau maire Gilles Jondet, que les deux candidats et leurs remplaçants ont officialisé leur engagement.

RÉGIONALES : Avec Julien Odoul (RN) président, les subventions à l'éolien arrêtées et reverser à la protection de la biodiversité

Les candidats du Rassemblement National ont planté des arbres contre les éoliennes ce dimanche.

ÉLECTIONS DÉPARTEMENTALES : Claude Cannet et Hervé Reynaud candidats pour Mâcon 2, avec Sabrina Gelin et Jean Payebien

Claude Cannet est actuellement 2ème vice-présidente du Conseil départemental en charge des affaires sociales, du 5e risque, des seniors, des personnes handicapées et des offres de soins ; Hervé Reynaud est conseiller départemental en charge de la Culture et du Patrimoine. Ils seront donc candidat à leur succession (groupe Majorité départementale d'André Accary).

RÉGIONALES : «Une page se tourne pour les Républicains de la Nièvre» lancent Lucie Leclerc et Gilles Platret

« à nous d’écrire le chapitre suivant à l’encre de nos convictions ! »

ELECTIONS DEPARTEMENTALES : La gauche en piste pour Mâcon 1 et 2

Les deux binômes titulaires et suppléants de la liste nommée « Changeons d'air ! » se sont présentés cet après-midi au cours d'une conférence de presse. Mise à jour : ce qu'ils vont défendre

RÉGIONALES : «Rumeur d’accord entre DLF et LR en Bourgogne Franche-Comté» s'inquiète l'Avenir français

Rappelons que l'Avenir français en Saône-et-Loire est représenté par Olivier Damien, tête de liste 71 pour le RN emmené par Julien Odoul en Bourgogne Franche-Comté

RÉGIONALES - Stéphane Guiguet (PS) : « Le travail accompli n'a jamais été mis en valeur dans la constitution de la liste »

Mâcon Infos - Le Web Journal du Mâconnais - LYCÉES : Stéphane Guiguet  annonce « plus d'isolation thermique et plus de photovoltaïque »
Démissionnaire de son mandat de vice-président du Conseil régional à deux mois des élections, Stéphane Guiguet, joint par macon-infos, en dit un peu plus sur les raisons de sa décision.

POLITIQUE : Stéphane Guiguet (PS) démissionne de son mandat de vice-président du Conseil régional

Mâcon Infos - Le Web Journal du Mâconnais - LYCÉES : Stéphane Guiguet  annonce « plus d'isolation thermique et plus de photovoltaïque »
Le Mâconnais, actuel vice-président en charge des lycées et de l'apprentissage, claque la porte, dénonçant « des pratiques d'un autre âge » quant à l'élaboration de la liste conduite par Marie-Guite Dufay. Un véritable pavé dans la marre...

RÉGIONALES EN BOURGOGNE-FRANCHE COMTÉ : « Votez utile, votez RN » lance Julien Odoul

Julien Odoul a présenté ce matin, en conférence de presse à Mâcon, les 3 premiers noms qui figurent sur la liste Saône-et-Loire. L'occasion aussi de planter les premières banderilles à ses deux principaux adversaires, Marie-Guite Dufay et Gilles Platret. « Le bal des tartuffes a commencé » a-t-il ouvert...

Les annonces d’Emmanuel Macron sur la sécurité, «un plan de communication destiné à cacher un échec sans précédent»

Membre de l'Avenir Français et colistier de Julien Odoul (Rassemblement National), Olivier Damien, ancien commissaire divisionnaire de police, analyse les annonces d'effectifs supplémentaires de police en Bourgogne-Franche-Comté faites par le président de la République.

MÂCON : La Coordination StopLoiSécuritéGlobale alerte encore et toujours sur la loi, qui vient d'être votée

Les représentants des organisations membres de la Coordination Mâconnaise StopLoiSécuritéGlobale ont tenu une conférence de presse ce mardi après-midi au kiosque de l'Esplanade Lamartine. Ils dénoncent de potentielles dérives autoritaires.