APROPORT MACON FERROUTAGE ALAINE 0801 - 14.jpg

On l’appelle le paquet mobilité européen. Le principe est de conduire Aproport (les ports de commerce de Mâcon et Chalon gérés par la CCI de Saône-et-Loire) vers une logistique à neutralité carbone pour avoir des « ports verts ». Le nouveau préfet de région Fabien Sudry est venu se rendre compte sur place ce vendredi. 

 

En décembre 2020, une nouvelle ligne Chalon - Fos a démarré. 

Cette année 2021 devrait voir la création de deux lignes de frêt ferroviaire. Une liaison Chalon - Le Havre courant mars, et une liaison Mâcon Bettembourg, au Luxembourg, avec le partenaire VIIA. 

L’autoroute ferroviaire a permis en 2020 le transit de 9 621 remorques par le terminal de Mâcon. C’est trois fois plus qu’en 2019, année de son ouverture au mois de mars. Ce qui a représenté 989 trains manoeuvrés en gare de Mâcon. 

Le développement dans sa phase 2 passera par la création d’une extension de 11 500 m2 sur le terminal ferroviaire d’Aéroport Mâcon, permettant le stationnement de quasiment deux fois plus de remorques en attente d’être placées sur un train, ceci grâce à l’acquisition d’un friche industrielle située juste derrière Aproport. L’objectif est de doubler le ferroutage d’ici 2025, en passant de 7,5 à 15% du transport de marchandise. 

Deux autres projets vont également animer la CCI de Saône-et-Loire (future CCI Métrople de Bourgogne avec la fusion des CCI 71 et 21) cette année : devenir opérateur ferroviaire de proximité et regrouper les ports. 

Le premier verra notamment la création d’un CFA de conducteurs de trains frêt sur le plateau technique d’Aproport Mâcon au 2ème trimestre. Le second, pour 2022, devrait voir la création d’une société d’économie mixte à objet unique (SEMOP) regroupant. 3, voire 4 ports saônois avec celui de Villefranche-sur-Saône. 

Un frein au développement du ferroutage est celui du coût, a souligné ce vendredi par Renaud Paulat, directeur général des Transports Alainé. « Mais nous mettons toute notre énergie pour trouver toujours des solutions. Nous avons été le premier transporteur français a proposer le transport par ferroutage, entrant ainsi dans le multimodal, avec nos partenaires VIIA et la CCI. Dès 2018, nous avons compris les changements qui s’opéraient au niveau du transport routier, avec la raréfaction du personnel et les flux pourtant grandissant. »

Le ferroutage a permis d’augmenter de 4 tonnes le tonnage transporté dans une remorque, passant de 40 tonnes par la route à 44 tonnes par le ferroutage. 

Tous les jours, 25 remorques sont acheminés jusqu’à Calais par ce type de transport.

À noter qu’Apropot a perdu un client historique suite à la crise sanitaire, Danone, pour le transport des bouteilles d’eau minérale. Il a retrouvé Danone avec l’approvisionnement de PET recyclé depuis Mâcon. 

Les tonnages sont restés stables en 2021 mais le chiffre d’affaires a chuté de 25%. L’activité ferroviaire a bondi de 36% quand l’activité conteneurs a chuté de 94%.

Rodolphe Bretin

 

APROPORT MACON FERROUTAGE ALAINE 0801 - 1.jpg

APROPORT MACON FERROUTAGE ALAINE 0801 - 4.jpg

APROPORT MACON FERROUTAGE ALAINE 0801 - 5.jpg

APROPORT MACON FERROUTAGE ALAINE 0801 - 3.jpg

Le préfet de région a été accueilli par le président de la CCI Michel Suchaud, le directeur Pascal Leyes, le maire de Mâcon et président de l'Agglomération MBA Jean-Patrick Courtois, le député Benjamin Dirx, le sénateur Jérôme Durain et le préfet Julien Charles

APROPORT MACON FERROUTAGE ALAINE 0801 - 7.jpg

Renaud Paulat (Alainé)

APROPORT MACON FERROUTAGE ALAINE 0801 - 2.jpg

APROPORT MACON FERROUTAGE ALAINE 0801 - 9.jpg

APROPORT MACON FERROUTAGE ALAINE 0801 - 8.jpg

APROPORT MACON FERROUTAGE ALAINE 0801 - 10.jpg

APROPORT MACON FERROUTAGE ALAINE 0801 - 17.jpg

APROPORT MACON FERROUTAGE ALAINE 0801 - 12.jpg

APROPORT MACON FERROUTAGE ALAINE 0801 - 13.jpg

APROPORT MACON FERROUTAGE ALAINE 0801 - 15.jpg

APROPORT MACON FERROUTAGE ALAINE 0801 - 11.jpg

APROPORT MACON FERROUTAGE ALAINE 0801 - 16.jpg

APROPORT MACON FERROUTAGE ALAINE 0801 - 6.jpg